undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,69 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1964, le jeune stevie winwood fonde "le spencer davis group". Il a 16 ans.
Il est l'organiste et le chanteur du groupe. Sa voix est comparable à celle des bluesmen noirs Américains. Ce fabuleux groupe a sortit quelques perles comme "Gimme some lovin'" repris par les blues brothers, "Keep on running" repris en France par Dick Rivers "Prends ma place", "i'm a man" ou encore "somebody help me".
Pour moi bien qu'étant un groupe majeur de la scène anglaise des années 60, il reste un peu à part.
En 1967, Stewie Winwood fonde "Traffic" autre groupe génial puis en 1969 "Blind Faith".
A écouter sans modération.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
ISLAND marque mythique du grand CHRIS BLACKWELL découvreur de talents et surtout deux producteurs qui ont su capter l ' énergie de ce groupe et mettre en valeur la voix de WINWOOD si blues mann et son jeu aux claviers .
Sans oublier quelques titres monumentaux i ' m a man ( avec ses woo , woo en guise de choeurs ) , gimme some lovin ', ( les deux intro avec ce son de basse énorme et ses nappes d ' orgues saturés , un phasé de piano en plein milieu ) .
Every little bit hurts , que n ' aurait pas renié le grand RAY ? ce piano et ces riffs de cordes .
Cette excellente compil blues et rythm 'n blues ( somebody help me ) , vous fait connaitre ce groupe éphémére , hélas ( le british blues boom n ' a pas duré longtemps )
Et puis goodbye stevie ( dernier titre prémonitoire avec ce piano jazzy bluezy ,à la Duke Ellington ) lui a permis , aprés de créer un super combo TRAFFIC toujours produit par JIMMY MILLER , pour enregistrer des pépites .
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 10 février 2012
A défaut du "Eight gigs a week", ce Best of peut faire l'affaire. Un groupe british surpuissant avec un morceau éternel "Gimme some lovin'. Le SDG ne se ramène pas qu'à cela ou "I'm a man". La preuve par "a waltz for Lubumba " ou " "Every little bit hurts". S. Winwood, ce british de Birmingha, jouait de l'orgue Hammon comme un membre d'une chorale de Harlem et avait (a toujours) une voix rauque, acérée et rude à le faire catzloguer du côté de Ray Charles, d'Otis Redding ou de lEternel John Lee Hooker.
A la dissolution de ce groupe de R'n'B, il créera Traffic, un groupe folkeux pas déplaisant. Mais sa grande période est celle de Birmingham.
88 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2013
Gran disco de Spencer Davis, rythm and blues en la voz de Winwood. No tiene desperdicio. Música para la historia, para la extensa historia de la música que no se olvida.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2016
j'aime ce groupe les titres sont tous très bien pas déçu je recherche les anciens albums à mettre dans sa collection
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
6,50 €
73,72 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)