undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo Acheter Kindle Paperwhite Montres soldes Bijoux Soldes

  • Live
  • Commentaires client

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles11
4,4 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:12,35 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Vous aimez Gainsbourg mais, comme pas mal de monde, vous pensez que les années 80 n'ont décidément pas représenté le meilleur de sa carrière ? Écoutez ce live et révisez votre jugement : il y a là, tout simplement, les meilleures versions disponibles de classiques comme "Initials BB", "Bonnie and Clyde", "Dépression au-dessus du jardin" ou "My lady héroïne". Même un titre très daté "80s" comme "Love on the beat" trouve ici une nouvelle dimension et sait se faire aimer ! En résumé, un live méconnu mais indispensable pour tout gainsbourien qui se respecte.
0Commentaire16 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2000
S'il n'y a qu'un live de Gainsbourg à avoir, c'est celui-ci. Serge est ici beaucoup plus à l'aise que sur le live du Palace ou il paraissait avoir du mal à retrouver la scène, et beaucoup moins abimé que sur le Zénith où il n'est plus réellement capable de chanter correctement. Ecoutez les versions survitaminées de "lola rastaquouère" ou de "my lady heroine" et vous comprendrez. Pour résumer, un live vraiment fabuleux !
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2000
S'il n'y a qu'un live de Gainsbourg à avoir, c'est celui-ci. Serge est ici beaucoup plus à l'aise que sur le live du Palace ou il paraissait avoir du mal à retrouver la scène, et beaucoup moins abimé que sur le Zénith où il n'est plus réellement capable de chanter correctement. Ecoutez les versions survitaminées de "lola rastaquouère" ou de "my lady heroine" et vous comprendrez. Pour résumer, un live vraiment fabuleux !
0Commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2011
Entant que fan inconditionnel du grand Serge je dois reconnaitre que ce concert est probablement son meilleur, mais comme beaucoup le savent aucun live de Gainsbourg n'a jamais vraiment était correctement éditer. C'est le cas ici pour la version CD, le concert au dépars est constituer des meilleurs morceaux de l'album "Love On The Beat" ainsi que de certains de ses plus grands titres des années passé. A la sortie de ce live en 33 tours tout était nickel, à l'exception de l'absence de la très bonne version de "Humm Humm Humm", qui passe encore, mais pour cette version CD c'est la dégringolade, bien sur la qualité du son est excellente, la dessus rien à dire, mais ou est passé l'intro sur "Love On The Beat"? la version final du live original est devenu l'intro et la version de départ a disparue (pourquoi?), "Humm Humm Humm" n'y a pas était ajoutée (elle aurait très bien remplaçai la version plus qu'ennuyeuse de "Vieille Canaille") et surtout le terrible solo de batterie sur "Harley David Son Of A Bitch" a était coupé. Au final on obtient rien d'extra comparé à la version vinyle, qui est nettement plus réussie, dommage.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2013
Le principal reproche que l’on peut faire à ce Live, pour moi, c’est surtout le choix des orchestrations. Dèjà celles du morceau d’introduction, Love on the beat. Alors que l’on pouvait espérer retrouver les synthés lubriques, le saxo crade et l’ambiance de nightclubs suintant le foutre qui ont été gravés sur sillon, Gainsbourg nous offre ici une version dominée par une guitare rock, avec une longue intro façon Rock’n’roll animal de Lou Reed. Les claviers sont en berne et même les hurlements orgasmiques de Bambou, qui font tout le piquant de la chanson, demeurent curieusement discrets.
Ca coince encore davantage avec Initials B.B. et Bonnie & Clyde. Ces deux titres écrits pour Brigitte Bardot devaient leur force de frappe à de classieux arrangements de cordes. Or, remplacer les violons majestueux par le son de synthétiseurs typiquement eighties se révèle être un choix bien peu heureux. Sur Bonnie & Clyde, on a parfois l’impression d’entendre les nappes atmosphériques de Cure à la même époque, et on se demande ce que B.B. a bien pu penser, en 85, de choix aussi audacieux, décalés et, disons le, pour le moins curieux. (De Initials B.B. à The head on the door, il y a un monde...). Le fait que Gainsbourg chante lui-même tous les couplets de ce qui était initialement un duo est également étrange... Et le résultat décevant. Idem lorsqu’il massacre Harley Davidson, encore une chanson qu’il avait offerte à Bardot et qui, lorsque chantée par lui, perd en chemin beaucoup de sa personnalité.

On sursaute encore lorsque le chanteur, ivre, se moque de son public. Où a-t-il la tête lorsqu’il interrompt brutalement l’interprétation de son tube du moment, Lemon incest, après seulement une petite minute ? On ne sait trop si c’était une démarche préméditée, ou s’il veut seulement réagir aux cris des spectateurs qui réclament sa fille Charlotte, mais il se justifie en expliquant qu’elle va au lycée le lendemain matin et ne peut donc pas le rejoindre sur scène si tard... Sauf qu’au lieu d’achever le morceau seul, il abandonne et, pour compenser, déclame a capella les vers les plus vulgaires de Mickey Maousse à la manière d’un vieux pochetron vicelard. Du sublime au ridicule il n’y a qu’un pas, disait un grand chef d’Etat français.

Pour le reste, il faut quand même souligner ça et là quelques bons passages : un solo de basse gravissime en intro de I’m the boy, un autre, de batterie, en mode gros cogneur (le batteur, Tony Smith, n’est pas surnommé "Thunder" pour rien) sur le pont de Harley David (Son of a bitch). Et puis, une interprétation sans faille et toujours aussi larmoyante de Je suis venu te dire que je m’en vais. Celle de Nazi Rock – une provoc’ que seul un Juif pouvait se permettre – tient bien la route aussi ; elle induit l’envie de danser sur ce rock de bons aryens.

Et lorsque le disque s’achève par une relecture moderne de La Javanaise, je hausse les épaules, je me dis que les vieux mélomanes bobos qui me servent de compagnons de beuveries avaient encore une fois raison. Alors je saisis les boîtiers de L’homme à tête de chou et Histoire de Melody Nelson et, pendant de longues minutes, je les scrute, je compulse leurs livrets, sans parvenir à décider lequel je vais jouer en premier, ni tout simplement quel est celui que je préfère...
11 commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2013
je l'avais déjà en support cassette audio. Je l'avais en K7 rien d'autre à dire . Je l'avais en K7 rien d'autre à dire. Je l'avais en K7 rien d'autre à dire
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2009
sans doute le meilleur live de Serge Gainsbourg! le son est très bon, les musiciens excellents et les choeurs subliment le tout! a acheter sans hésiter
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2011
Mais dommage qu'il soit incomplet par rapport à la version vinyle originelle : manque la flamboyante reprise finale de "Love on the beat" . Par ailleurs, ce disque ayant été enregistré sur 3 jours, il y a sans doute des perles qui nous ont échappées. Depuis le temps que ce CD est édité, il a sans doute besoin d'un décrassage, d'une remastérisation...Alors faudra-t-il attendre les trente ans de la mort de Serge Gainsbourg pour avoir une version Deluxe, ou pourquoi pas l'intégrale de ses live enfin restaurée?
11 commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
C'est un enregistrement qui est devenu, selon moi, un classique que j'ai plaisir à réécouter car les musiciens sont des pointures.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
Ô combien supérieur au live au Palace ou à celui du Zénith, cet album commence par ce riff de guitare funk inoubliable ("Love ont the beat"). Et, au fil des morceaux, on navigue sur l'océan de tubes écrits par Serge. Les meilleurs moments? "Initials B.B.", "I'm the boy", "Dépression au dessus d'un jardin", "Ballade de Johnny Jane", etc.
Si vous ne devez en posséder qu'un, c'est celui-ci!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

35,00 €
13,99 €