Commentaires en ligne


7 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un des quatre albums fondateurs du Black Metal norvégien.
En 1995, le Black Metal n'est pas aussi populaire qu'actuellement (et je me rends compte qu'une fois écrits, les termes "Black Metal" et "populaire" ne semblent pas franchement faits pour être mis ensemble). Ce que je veux dire, c'est qu'il est loin de connaître l'engouement qui sera le sien plus tard et reste à cette époque très underground et...
Publié le 1 décembre 2012 par orion

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un album intéressant d'un groupe endevenir
je me souviens de cet album: je venais de décrocher le bac et, plein de joie et d'allégresse, j'avais décidé d'aller m'ennivrer... en me fournissant chez (feu) nuggets, après tout, peu importe le flacon, pouvu qu'on ait l'ivresse!
d'ailleurs les packs de bière ne sont jamais bien loin quand il s'agit de partager la musique...
Publié le 16 avril 2011 par Vincent VZT


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un des quatre albums fondateurs du Black Metal norvégien., 1 décembre 2012
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
En 1995, le Black Metal n'est pas aussi populaire qu'actuellement (et je me rends compte qu'une fois écrits, les termes "Black Metal" et "populaire" ne semblent pas franchement faits pour être mis ensemble). Ce que je veux dire, c'est qu'il est loin de connaître l'engouement qui sera le sien plus tard et reste à cette époque très underground et connu de quelques afficionados. D'ailleurs, trouver les albums de Black chez les disquaires n'était pas une mince affaire. Quelques combos seulement s'étaient lancés dans l'aventure, principalement en Norvège, le berceau de ce mouvement musical sombre et maléfique. Et pourtant, malgré cet état de fait, "Battles In The North" va connaître un certain succès. Il fut même l'album le plus vendu du groupe... et l'une des plus grosses ventes pour le Black Metal.

Immortal a été créé en 1990 et, au départ, jouait un Death Metal malsain influencé par Morbid Angel et Possessed. Puis le groupe a doucement glissé vers une approche plus black (Bathory et Celtic Frost sont alors citées comme influences) et a sorti deux albums, "Diabolical Fullmoon Mysticism" (1992) et "Pure Holocaust" (1993). Grâce à eux, le groupe norvégien est vite devenu une référence dans le milieu underground. Mais en 1995, c'est leur troisième album, "Battles in the North", qui va élargir leur notoriété et les faire passer au statut de groupe culte.
Réduit à l'état de duo après leur dernier album, Demonaz (guitares) et Abbath (basse et vocaux) ne s'encombrent pas de la recherche d'un batteur et décident d'enregistrer eux-mêmes les parties de batterie pour cet album. C'est Abbath qui se charge donc de ce travail. Qu'il ne soit pas batteur n'est pas un soucis. Il n'est pas vraiment chanteur non plus... voilà complètement l'esprit du Black Metal. Le son est cradingue, on est loin, mais alors très loin de l'univers très technique du Metal Progressif mais on s'en fout royalement. Abbath et Demonaz n'ont pas prévu de décrocher un prix de conservatoire et encore moins les honneurs d'une quelconque remise d'awards. Non, eux, leur but est de faire la musique qui leur tient à coeur, la plus agressive et rapide possible, pour illustrer leurs textes. Immortal se démarque d'ailleurs des autres groupes norvégiens de l'époque avec des textes sur la nature et sur des légendes nordiques comme celle du Blashyrkh, corbeau géant, héros de plusieurs de leurs titres. On retrouve pourtant la croix inversée dans leur logo mais c'est finalement plus pour le décorum.
Contrairement à ses collègues de l'époque, Immortal a beaucoup joué sur l'esthétique. Les maquillages sont assez recherchés et pas dégoulinants, comme le sont souvent ceux de leurs confrères. Ils se rapprochent un peu de Kiss en fait (celui de Demonaz présente des similitudes avec celui de Gene Simmons). Ils sont d'ailleurs l'un des premiers groupes de Black à avoir tourné des vidéos. Je ne parlerai pas de celle de "Call Of The Wintermoon", morceau du premier album, qui a été tournée en un temps record et qui est le sommet du kitch en la matière mais des deux nouvelles vidéos tournées pour cette album, "Blashyrkh" et "Grim And Frostbitten Kingdoms", tournées de manière bien plus professionnelle avec de belles images pour la première et où l'on peut voir Hellhammer de Mayhem tenir la batterie dans la seconde.
Musicalement, c'est donc du brut de décoffrage. La batterie est limite anarchique, les riffs vous giflent, les solos de guitares (quand il y en a) sont plus qu'approximatifs, le son est abrasif. La voix d'Abbath est criarde. On est loin des dernières productions du groupe, bien plus sophistiquées. Et c'est clair, si on étudie chacun de ces éléments indépendamment des autres, sur le papier, ce n'est pas franchement reluisant. Mais mis tous ensemble, ils créent une véritable atmosphère belliqueuse, une musique jusqu'au-boutiste qui a une force d'impact impressionnante. Tous les titres de l'album sont joués à fond les ballons. Ce qui fait que les dix titres qui le composent passent à la vitesse du TGV (l'album ne dure que trente minutes). Quelques répits (de courte durée) quand même avec l'intro à la basse du magnifique "Cursed Realms Of The Winterdemons", titre sur lequel on entend Abbath qui tente presque de chanter ou encore le break majestueux de "Blashyrkh". Car oui, dans ce fatras, on arrive à déceler des tentatives de mélodies ("Through The Halls Of Eternity", "Circling Above In Time Before Time", "Blashyrkh" évidemment). Ce dernier morceau est sans doute le point culminant de l'album, moins rapide que les autres mais tout aussi intense. Une voie que le groupe suivra avec les albums suivants, mais sans pour autant oublier les morceaux bien agressifs.

"Battles In The North" est tout simplement l'un des albums les plus importants de la production Black Metal norvégienne. Et cocorico, c'est un label français, Osmose Records, qui nous a permis de découvrir ce combo. Un album que tous les black metalleux se doivent de posséder, au même titre que "A Blaze In The Northern Sky" de Darkthrone, "De Mysteriis Dom Sathanas" de Mayhem ou "In The Nightside Eclipse" de Emperor... Les quatre piliers du Black Metal norvégien.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com" dans la rubrique "back to the past".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Masters Of Nebulah Frost en force!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!, 14 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
Immortal avait commencer tout doucement avec "diabolical fullmoon mysticism" et a enchainé avec "pure holocaust", mais voici un album à absolument écouter!!!

"battles in the north" va vite et cela est très efficace, le visuel de l'album colle avec la musique et les paroles, une fusion parfaite. Je ne donne quand même que 4 étoiles (faut pas être trop gentil non plus..).

Cet album grace à son ambience nous transporte dans les fins fonds des glaciers......

A noter que l'on entend peut-être trop la batterie ce qui vient un peu ettouffer les guitares.

mais cet album reste un album culte à posseder chez soi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Fait pas chaud là !, 14 février 2009
Par 
JACQUOT Ulrich "Uli" (Nancy,France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the North (CD)
Après avoir cherché un batteur et s'être cassé les dents avec, Abbath décide de prendre les baguettes en plus de la basse (il joue de tout c'est épatant !).
Cet album est celui qui amène Immortal au devant de la scène internationale, on commence à en parler dans les journaux spécialisés à l'époque (1995).
La pochette est pour le moins originale (qui à dit ridicule ?): une séance photo par -30°C ça force le respect.
Pour ce qui est de la musique, c'est du Immortal en pleine forme : guitares aigües, blast-beat à la batterie et quelques solos de basses (ils s'en serviront encore sur les albums suivants).
Black metal !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 un album intéressant d'un groupe endevenir, 16 avril 2011
Par 
Vincent VZT "vincevez78" (sartrouville depuis 2009) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
je me souviens de cet album: je venais de décrocher le bac et, plein de joie et d'allégresse, j'avais décidé d'aller m'ennivrer... en me fournissant chez (feu) nuggets, après tout, peu importe le flacon, pouvu qu'on ait l'ivresse!
d'ailleurs les packs de bière ne sont jamais bien loin quand il s'agit de partager la musique avec les potes. donc en ce début d'été 1995, ce battles in the north d'immortal était aux premiers rangs des albums incontournables avec le domination de morbid angel, le demanufacture de fear factory et le once upon the cross de deicide.
toutefois, avec les derniers cités, je savais où je posais les oreilles tandis qu'avec immortal, c'était au pif!
la pochette-superbe (le digipack blanc pétait grave!)- avec les deux gars qui rappelaient kiss en plus evil, m'intriguaient, donc j'ai tenté ma chance...
et ce disque a été écouté maintes et maintes fois en soirée, pendant des barbecue-parties, en bagnole sur la route des vacances, en fin de soirée (bien bourré), au walk-man dans les transports,etc...
et il m'a toujours bien fait marrer: la musique est pas mal dans l'ensemble, l'ambiance que crée le groupe est prenante, et le chanteur arrive à chanter tout en rôtant (marque vocale inimitable du groupe: formidable prouesse), mais putain, qu'est-ce-qu'il y a comme pains de la part du batteur!!!
un vrai boulanger celui-là!
bon, ok, il s'agit d'abbath qui a dû se coller à la batterie, faute d'avoir un vrai batteur sous la main, et puis, comme disent les puristes, c'est dans l'esprit true black metal!
mouais....
moi, je préfère nettement immortal depuis at the heart of winter, mais je reconnais que de la première période du groupe, lorsque celui-ci avait un son craspec et voulait à tout prix blaster, c'est battles in the north qui sort du lot. le suivant, blizzard beast, voyait encore davantage de sorties de route de la part d'immortal, sauf sur le titre précurseur mountains of might, où le groupe jouait gagnant sur l'emphase et la lourdeur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Viol auditif, 7 août 2010
Par 
Barclau "into the pit" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
C'est à peu près ce que j'ai ressenti la première fois que j'ai mis ce disque. Une espèce de tempête qui déferle dans la tête. Attention, à ne pas mettre entre toutes les oreilles, c'est du black metal pur et dur, ça blaste de partout, c'est bien malsain. Ce disque est devenu culte, au même titre qu'un "De Misteriis Dom Satanas". C'est Abbath qui se colle à la batterie dessus. Au menu des amputés, des histoires du grand nord, à vous faire pousser une épée dans les mains, des hymnes guerriers, un Blashyrk (orthographe?) qui devient un véritable hymne, avec son clip qui résume si bien l'esprit "frost black metal" d'Immortal. J'avais une version spéciale, avec quelques titres bonus, mais pas la même pochette, et c'est dommage. C'est quand même une pochette mythique! Bref, un grand album de black metal, même si je préfère nettement le virage "At the heart of winter", je mets 5 étoiles en reconnaissance du caractère fondateur et épique de ce disque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Trop vite !, 11 août 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
3 eme album et le mur du çon (!) est atteint
Difficile de faire plus rapide et plus radical que cet album : à fond tout le temps (quoique Marduk ...)
Une influence majeure pour les groupe qui "essayaient" de jouer vite (Marduk ... qui s'est bien rattrapé après ...)
Pour bien saisir l'ambience de l'album, imaginez-vous à poil sur la banquise en plein blizzard. Ca doit faire à peu près pareil que l'écoute de ce Battles très guerrier
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Haaaaa !!!, 28 octobre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Battles in the north (CD)
5/5 car celui ci est ultra culte, peut être même plus que les 2 premiers avant le temps ;)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Battles in the north
Battles in the north de Immortal (CD - 2014)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit