Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un album qui divisera: Le chaud ou froid en quelque sorte.
Deux albums sans changement de musiciens, ni de Chanteurs ??! Quel exploit !! En matière de descente de manche on connaissait ceux du Maître six cordistes, mais celui là est véritablement à marquer d'une pierre blanche: Göran Hedman aura s'en doute su se tenir plus tranquille que ses prédécesseurs, je ne voie vraiment que...
Publié le 23 janvier 2010 par Vincent

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais inégal, le feu et la glace quoi...
Après un "Eclipse" assez décrié pour ses aspects FM et un peu lisses (il contenait pourtant de très bonnes chansons et de super mélodies mais bon), Yngwie a voulu nous servir un nouvel album regroupant un peu tous les styles qu'il avait exercés jusque-là. On y retrouvera donc du heavy et du speed, mais également des...
Publié le 24 janvier 2010 par Blaster of Muppets


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais inégal, le feu et la glace quoi..., 24 janvier 2010
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Après un "Eclipse" assez décrié pour ses aspects FM et un peu lisses (il contenait pourtant de très bonnes chansons et de super mélodies mais bon), Yngwie a voulu nous servir un nouvel album regroupant un peu tous les styles qu'il avait exercés jusque-là. On y retrouvera donc du heavy et du speed, mais également des compos plus rock ou FM. Ce sera aussi le retour des instrumentales (il n'y en avait qu'une sur l'album précédent, ici on en trouve trois) et l'apparition (pour la première fois dans la carrière du suédois) d'un veritable orchestre sur quelques compositions... très bien. Tout cela est donc bien varié, riche et assez travaillé... sauf que les meilleures intentions ne font pas toujours les meilleurs albums, et "Fire & Ice" en est la preuve.

En effet, dans ce disque, le très bon côtoie l'anecdotique, et le nombre de morceaux (14 tout de même) assez alléchant à première vue (chouette, album plus long = plus de plaisir) finit par desservir un propos qui aurait pu gagner en efficacité et concision avec une sélection plus importante. Les titres sont, pour la plupart d'entre eux, assez sympas mais ne parviennent pas au niveau de qualité des albums précédents. Ainsi "Fire & Ice", "Teaser" ou "All I want is everything" (pour citer les plus rock ou FM d'entre eux) s'écoutent bien mais ne suscitent pas d'émoi particulier. Quelques compos sortent tout de même du lot, parmi elles: "Dragonfly" assez FM aussi mais plus inspirée que les autres, la speed "Forever is a long time", l'instrumentale "Leviathan" ("Golden Dawn" toute en douceur acoustique est aussi très jolie) mais ça ne casse pas trois pattes à un canard non plus... Et puis, il y a les chansons carrément bof comme "Cry No More" où l'ennui finit par l'emporter.

Dans les petites déception, on notera que Goran Edman, même s'il fait globalement du bon boulot, peine à soutenir la comparaison avec les autres chanteurs d'exception recrutés par Malmsteen (Jeff Scott Soto, Mark Boals ou Mike Vescera...). Il se montre moins carré que sur l'album précédent et se révèle même assez "limite" sur quelques titres (le refrain de la speed "No Mercy" par exemple, trop aigu et casse-gueule). Il lui sera d'ailleurs reprocher de ne pas vraiment assurer sur scène (il lui arrivait de chanter assez faux) et il finira par s'en aller à la fin de la tournée. C'est bien connu, chez Malmsteen, c'est la valse des vocalistes de toute façon ! Personne n'a réussi à enregistrer plus de 2 albums d'affilée au poste de chanteur...

Revenons à l'album dans son ensemble. Sympa donc, mais inégal et globalement pas éblouissant. Malgré quelques bonnes idées, des mélodies bien trouvées et des passages de toute beauté (notamment grâce à l'orchestre, l'intro de "How Many Miles to Babylon" mmm...), l'ensemble n'est pas inoubliable. Le maestro a fait mieux avant, c'est sûr, et il fera mieux par la suite. "Fire & Ice" n'est pas un album honteux et il n'est donc pas choquant que certains l'apprécient beaucoup, je l'écoute d'ailleurs avec plaisir, mais il lasse son auditeur assez vite. D'ailleurs, dès la tournée suivante, plus aucun titre de ce disque ne sera joué sur scène (ça va bientôt faire 18 ans), c'est bien la preuve que cet opus manque singulièrement de vrais classiques. Tout cela sera rattrapé avec l'album suivant: le puissant "The Seventh Sign" (1994), qu'on classera bien plus volontiers parmi les tous meilleurs Malmsteen des 90's.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un album qui divisera: Le chaud ou froid en quelque sorte., 23 janvier 2010
Par 
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Deux albums sans changement de musiciens, ni de Chanteurs ??! Quel exploit !! En matière de descente de manche on connaissait ceux du Maître six cordistes, mais celui là est véritablement à marquer d'une pierre blanche: Göran Hedman aura s'en doute su se tenir plus tranquille que ses prédécesseurs, je ne voie vraiment que cette explication.
Ayant déjà fait état des performances vocales du chanteur dans ma chronique de l'album précédent,(Eclipse), je préfère mettre ici l'accent sur les réels progrès dont il nous gratifie sur celui là.
Qui plus est, outre la performance de Göran Hedman, "Fire and Ice" est beaucoup mieux construit et beaucoup mieux écrit qu'"Eclipse". Et pour ne rien gacher, la production est en plus excellente.
Composé de 13 titres, il est un point qu'il me parait toute fois important de souligner: Les amateurs de double grosses caisses et de tempos rapides en seront assurément pour leur frais, car excepté "No mercy" et "Forever is a long time", "Fire and Ice" fait la part belle (très belle) aux tempos lents, au mieux aux Mid tempos. Me concernant, je n'ai donc pas à m'en plaindre du tout. D'autant que, comme je le précisais à demi mot un peu plus haut, Yngwie c'est concentré sur la mélodie en injectant a ses morceaux bien plus d'arrangements et d'orchestrations (classique, baroque, renaissance, etc...) qu'à l'accoutumer, tout en synthétisant au mieux ses influences Classiques, Hard et Metal. On reste donc en territoire archi connu.
Si l'on excepte le très poussif "All I want is everything", "Fire and Ice" est en tout cas suffisamment varié pour ne pas engendrer la monotonie, malgré sa dominante FM et ses tempos moyens, ce qui ne sera pas du goût de tous, ça c'est une évidence ! Au moins vous êtes prévenu. 16/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Une suite logique à "eclipse", 26 octobre 2008
Par 
Jean-marc Labbe "yngwie" (nantes france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Un album très travaillé, avec beaucoup de choeurs, de mélange claviers/guitares, le tout arrangé beaucoup plus subtilement que sur les précédentes productions. Un peu trop peut être, car l'album pêche par un manque de caractère et de punch.
De superbes compos cotoient des titres un peu fade. exemple avec un "dragonfly" très original et un "forever is a long time" plutôt pauvre.
Le superbe "cry no more" et sa section classique et le remplissage "all is want is everything".
Malgré tout l'album est très agréable avec ses deux instrumentaux excellents, un "teaser" très flashy, un "how many miles.." très inspiré ou un "no mercy" sauvé par son break classique !
Certains fans détesteront et resteront aggripés aux albums du début, d'autres se jetteront dessus préférant cette période mélodique du guitariste, d'autres encore attendront le retour à un heavy plus brut sur les albums "the seventh sign", "attack" et "war to end all wars"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Son album le plus "travaillé", 24 juillet 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Fire and Ice est l'album le plus "Studio" d'Yngwie. Les arrangements sont plus présents, le son a plus de puissance que d'habitude (il était temps!). L'introduction d'un quator à cordes dans les mélodies renforce le magistral des compositions. Du tout bon !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 froid et chaud, 9 septembre 2009
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Avec un nouveau contrat chez Elektra, Malmsteen voulait proposer à l'auditeur tout son spectre sonore réuni sur un seul album. On trouve donc tout le style du suédois : des chansons FM ("Teaser", "All I Want Is Everything, "Dragonfly"), des instrumentaux ("Perpetual", "Golden Dawn", "Leviathan"), du speed ("No Mercy", "Forever Is A Long Time"), des titres lourds ("C'est La Vie", "How Many Miles To Babylon")... Malmsteen se frotte donc à de nombreuses tendances musicales, allant du classique (adjonction d'un quatuor de cordes sur certaines parties) à la pédale wah-wah, hommage à peine déguisé à Jimi Hendrix ("Dragonfly", "All I Want Is Everything"), en passant par le style pur et dur du suédois : un hard-rock heavy, immédiatement reconnaissable.
Malgré les louables intentions, certaines compositions pêchent par leur faible qualité et seraient de très honorables faces B. D'autres, au contraire, sont passées inaperçues en même temps que l'album : l'arabisant "How Many Miles To Babylon" et sa splendide introduction acoustique avec flute et orchestre, l'instrumental "Perpetual" aux montées de manche impeccables, les poppys "Fire And Ice" et "Teaser" ou bien le grandiloquent "Final Curtain. Le groupe n'est pas en reste, offrant de splendides performances (le bassiste Svante Henrysson est définitivement le meilleur quatre-cordistes qu'ai eu Yngwie), peut-être poussé par le lieu où enregistré l'album, le glorieux et légendaire Electric Ladyland.
Au final, un album en dents de scie : trop de titres (quatorze en tout), noyant ainsi la créativité dans l'envie d'en proposer plus, et comme le trop est l'ennemi du bien... Deux ou trois titres en moins auraient rendu l'écoute plus agréable et plus carrée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent pour découvrir Malmsteen.....indispensable aussi, 4 novembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire & Ice (CD)
Un virtuose de la guitare accompagné d'un chanteur très "costaud". Du bon du très bon.....Pour les amoureux du 100 notes à la seconde!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fire & Ice
Fire & Ice de Yngwie Malmsteen (CD - 1996)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit