undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Cliquez ici cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles34
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:16,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2013
1973: le "premier choc pétrolier", une "guerre israëlo-arabe" (encore une), un Pompidou gonflé à la cortisone et prêt d'éclater... Et un quotidien de grisaille avec le collège, des profs sans âme, les parents...

Et heureusement, le souffle salutaire de "Quadrophenia"! Écouter cet opéra-rock, c'était faire le plein d'une énergie brute, se transporter durant une heure et demi sur la grève ("I am the sea"), entendre le souffle du vent et le bruit des vagues ("Sea and sand"), quitter "les années de plomb" ,comme certains (en Italie) appelèrent ces années 70, l'espace d'un moment de pur bonheur... Merci, les Who!

"Quadrophenia"? Un somptueux opéra-rock à posséder bien sûr sur les rayons de sa discothèque!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2009
A un moment donné vous écoutez une oeuvre et vous savez que vous êtes en présence de la perfection.
Vous le sentez avant d'aller au bout du disque. Dès les premiers sons des vagues vous entrez dans une atmosphère unique, qui vous transcendera jusqu'à la dernière note du dernier titre de ce chef d'oeuvre.
L'histoire est universelle et frappe au coeur : adolescence, pauvreté, frustration, rage, amour, désespoir, espoir, vie.
Le son, la production, sont au sommet du professionnalisme, n'ont pas vieilli d'une seconde, sans perdre une once de feeling. Ce concept album très travaillé, s'écoute d'une traite et se réécoute dans la foulée.
Je m'excuse de paraître péremptoire mais aucune critique, même la plus infime n'est recevable face à cet aboutissement de créativité et cette réussite absolue qu'est quadrophénia.
La démarche artistique est totale puisque les photos en noir et blanc très travaillé (beaucoup de grain) fusionnent avec la musique.
Les deux instumentaux sont parmi les plus réussis de toute la pop music (quadrophénia et the rock) Je pense que les critiques des synthés de l'époque étaient une réaction suscitée par l'attente post who's next. Aujourd'hui ne reste qu'une oeuvre immense. Un pur bonheur de rock. Townshend est un génie.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2008
Ils ont du en vendre des tonnes de moins que Tommy, et pourtant Quadrophenia viellit bien mieux que le premier opéra rock des 4 méchants WHO. Bien sur les passages instrumentaux sont quelque peu indigestes, mais pour le reste les chansons sont au rendez-vous et quelles chansons !
"The real me" avec la basse phénoménale d'Enwistle (paix à son âme) the Punk and the Godfather, le hit 5.15, Sea and Sand (ma favorite) et le final love reign'oer me qui permet à Daltrey de se mettre en évidence et de montrer à la concurrence qu'il reste le meilleur chanteur de rock de tous les temps (enfin je pousse un peu là peut-être). La version remastérisée est d'enfer et si Quadrophenia n'est pas la façon la plus aisée de pénétrer l'univers des WHO, il demeure l'une de leurs plus belles réussites. Keep on rockin' Pete et Roger, et ne soyez pas trop pressés de retrouver vos deux vieux potes !
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2013
Je trouve personnellement "Quadrophenia" plus intéressant que "Tommy": l'histoire racontée m'a semblée, même à 16 ou 17 ans, plus réaliste et compréhensible (Entwistle n'a t-il pas dit qu'il n'avait rien compris à l'histoire avant de voir le film ?) et la musique beaucoup plus élaborée et plus nerveuse (les lignes de basse sont d'anthologie), l'ensemble + homogène, tandis que Tommy, ça fait un peu + patchwork. Par contre Tommy en live (Leeds, Isle of Wight), alors là, pardon, c'est du gros son !
Dommage qu'il n'y ait eu aucun live correct de Quadrophenia, à ma connaissance.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2015
Tout a commencé par l'achat de 2 vinyles d'occasion, j'avais 14 ans le vendeur en avait 21 : Who's next et Led Zep1, qu'il m'a fourgué ; pas mal pour découvrir cette chose subversive que l' on appelait le rock (tout court) à l'époque.
Il avait dans sa collection un autre disque des Who (sous pochette plastique), qui s'appelait Quadrophenia, mais celui là n'était pas à vendre...
Et voilà qu' après 40 ans d'addiction à cette chose subversive (le rock tout court), je me décide enfin à écouter ce gros morceau qu'est Quadrophenia.
C'est vrai que l'on m'en avait bien dissuadé (cette fichue presse rock), grave erreur ! Dire que j'aurais pu mourir sans connaitre ça....
Quel régal, 1000 lieues au dessus de toute la production musicale actuelle, et ces synthé si décriés, ils n'ont pas pris une ride, ils se seraient même bonifiés !!
Townshend est un génie, il est le cerveau dans ce groupe ou personne ne fait ce qu'il devrait faire : Le bassiste joue solo, le batteur ne bat pas la mesure, le guitariste chante mieux que le chanteur.....
Quadrophenia ? A (re) découvrir d'urgence !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2015
En pleine consécration du rock progressif, (Genesis, Yes, King Krimson etc') les Who tiennent la comparaison avec une création à couper le souffle. Car Quadrophenia est un chef d'œuvre, l'un des meilleurs album de pop, construit et composé avec soin et réflexion. Le manque de moyen qui avait pénalisé Tommy, est ici largement compensé par une prise de son excellente et des arrangements parfaits. Nous retrouvons ce mélange exquis de musique classique, de chansons populaires anglaises et de furie rock. On peut admirer les performances de chacun: keith Moon et John Entwitles, toujours vifs et rebondissants pour donner le change avec précision et force à la gibson de Townshend, tandis que Roger Daltrey, maitrise et module sa voix comme jamais auparavant.
Non, les Who ne sont pas seulement des punks avant l'heure, massacreurs de matériel, inventeur d'un hard rock sauvage et débridé. Avec ce nouvel opéra-rock aux compositions variées, jamais en panne d'inspiration et largement ouvert à une musique inventive, ils contribuent à porter au plus haut niveau, l'histoire de la création musicale populaire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2008
Quadrophenia...si mes souvenirs ne me trompent pas , ce doit être le premier album que j'ai acheté dans ma vie de fan de rock,cela doit daté de 1975 et , alors jeune ado, je découvrais avec émerveillement les bienfaits du rock sur mon épanouissement personnel! Il y avait d'abord cette extraordinaire pochette agrémentée d'un livret de photo relatant la vie sans éclats d'un jeune mod british. "Doctor Jimmy" passait alors sur les ondes radiophoniques et cette chanson m'avait incité à investir mon argent de poche dans ce disque des Who plutôt qu'un Stones....
Bon, qu'en reste t-il prés de 35 ans plus tard ? Quadrophenia a souvent été contreversé, on accusait les Who de vouloir refaire un "Tommy" bis, et, en plus de vouloir refaire le coup du concept-album ambitieux, il y avait ces sacrés synthés ! Comme si les Who voulait concurrencer les pires groupes pseudo-symphoniques de l'époque ! Pourtant Quadrophenia mérite bien mieux que cette méfiance à son égard et il a bien mieux vieilli que Tommy ( inécoutable plus de 15 minutes à mon gout désormais ...). Dans leurs meilleurs moments les Who pouvaient être le meilleur groupe de rock de sa génération et cette inspiration géniale et sauvage transpire également dans une bonne partie de Quadrophenia, Roger chante superbement, Pete riffe comme un damné , John cogne sa basse et Keith...il demeure le batteur rock génial et personnifié. Son drumming à lui seul justifie l'écoute des Who. Les moments plus "orchestrés" et instrumentaux tournent certes un peu en longueur mais restent pour autant inspirés et rarement ennuyeux. Alors oui, un disque au concept ambitieux mais qui n'en reste pas moins un grand disque des Who, mon préféré pour tout vous dire...
...
22 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2015
et oui ,n'ayons pas peur des mots ,ce disque est leur chef d'oeuvre! ( d'ailleurs même townshend le dit)...balayé"tommy" "who's next","live at leeds"the who sell out" et les autres...ce disque est ce qu'ils ont fait de mieux !mine de rien ,c'est leur histoire qu'ils nous ont raconté,et ce n'est pas pour rien qu'ils le jouent encore aujourd'hui. ce disque sortit en France en avant première ,fut passé chez jean bernard hebey dans son émission poste restante ,et grâce à  lui ,nous avons pu nous régaler (le mot est faible) de cette oeuvre magnifique..."5.15","doctor jimmy",the punk and the godfather","love reign o'er me" pour ne citer que cela...alors écoutez et on en reparlera dans 50 ans...enfin nous non ,car nous ne serons plus ici,mais cet album SI!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2001
Je me souviens le concert de critiques à peine voilées lorsque cet album est paru dans les années 70. Pourtant, "Quadrophenia" est à mes yeux l'oeuvre majeure des Who, beaucoup plus que "Tommy". le talent créatif de Pete Townshend trouve ici sa plus parfaite expression. ce disque est juste génial. Et je pèse mes mots !
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2010
Bon ok on va faire court et simple (Pure and easy dirait Pete) : Quadrophenia sort à l'automne 1973 chez Track Records,c'est un double concept album "à la Tommy" avec une histoire alambiquée dont tout le monde se fout pas mal!
Mais bon sang quel disque! C'est Tommy avec 4 ans de maturité et Who's Next au mileu.Impressionnant de puissance et de cohérence, peuplé de synthés pour la bonne cause, celle qui appuie le discours : on est toujours chez les mods et les rockers et çà bastonne dur!
Prenez dans les dents les fulgurants "The real me","5 15","Sea sand Sand" et le monstrueux "Dr Jimmy and Mr Jim" aux paroles incandescentes...
On a l'impression que les Who se vident et deversent leur énergie avec un enthousiasme quasi punk.
Phénoménal et indispensable pour tout rockfan aussi bien du groupe que de la musique qu'il représente : rock anglais inusable et indémodable comme les Kinks férus eux aussi de rock opera...
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,57 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)