undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Jamais le dernier à embrasser son temps, ni à recruter le talent là où il se trouve, Léo Ferré engage les psyché hard-rockers de Zoo pour son cru de 1971, La Solitude.
Bon, Léo les avait déjà testé sur deux titres d'Amour Anarchie donc, pas folle la guêpe, il savait où il allait, le vieil anar !, mais, tout de même, il fallait oser (alors qu'Eddy, un peu suiveur sur le coup, réitérera la chose avec deux groupe, Magma en plus des collaborateurs de Ferré, un an plus tard, sur Zig Zag). Qui plus est, Léo se garde quelques titres rien qu'à lui 2 au total et pas des moindre (les délicats et orchestraux Ton Style et Tu ne dis jamais rien) histoire peut-être, un compromis ?, de ne pas totalement aliéner son public fidèle d'exactions trop jeunistes pour être universellement bien vues. Mais donc, le gras, l'attraction de la galette, ce sont les 7 titres avec Zoo où, surprise, Léo n'est pas aussi enragé qu'on eût pu l'imaginer. De fait, plus qu'une amalgamation du style de Zoo et de celui de Ferré, c'est plus à l'accompagnement du second par les premiers auquel nous assistons tant Zoo, en l'espèce, joue exactement ce qu'on aurait imaginé sans avoir écouté. Ceci dit, pour prévisible que soit la performance, elle ne manque ni de grâce ni de panache comme exemplifié par un magnifique, poignant et épique La Solitude en introduction de l'album ou, plus loin, A mon Enterrement et la diatribe finale du Conditionnel de la Variété. Ce qui reste, pas les restes ! hein !, tire parfois Léo vers des territoires moins évidents pour lui (Les Albatros et Faites l'Amour, Dans les "Night" typiques d'un rock fusionnant et cruivré pas très éloigné du style pratiqué par le Chicago originel et autres Blood, Sweat & Tears populaire en ce début des septante, Les "Pop" et ses volutes psychédéliques si savoureuses). On y sent parfois Léo moins à son aise mais, le talent !, jamais perdu dans ce qui demeure de l'excellent boulot par un grand professionnel inspiré accompagnés de musiciens ô combien talentueux.
Certains dirent que Barclay, essayant de revitaliser l'image d'un de ses vieux artistes, imposa Zoo à Léo, personnellement, vu la personnalité du mec, je n'y crois pas une seule seconde, d'autant moins que la réussite est là, éclatante, démontrant que Monsieur Ferré, ce vieil anar, ce merveilleux auteur, compositeur et arrangeur savait tout faire en chanson et transformer l'art mineur en œuvre majeure, comme ici. Chapeau Zoo !, mais surtout Chapeau Léo !

1. La Solitude 5:21
2. Les Albatros 3:09
3. Ton style 3:37
4. Faites l'amour 4:11
5. À mon enterrement 3:19
6. Les Pop 5:07
7. Tu ne dis jamais rien 5:56
8. Dans les « Night » 4:12
9. Le Conditionnel de variétés 4:57

Léo Ferré - chant
&
Zoo (pistes 1, 2, 4-6, 8, 9)
André Hervé : orgue électrique, piano, guitare électrique
Michel Ripoche : trombone, saxophone ténor, violon électrique
Daniel Carlet : saxophones alto, baryton, soprano, flûte, violon électrique
Michel Hervé : basse électrique
Christian Devaux : batterie
&
(pistes 3, 7)
Les musiciens de la formation symphonique assemblée par Léo Ferré n'ont pas été identifiés à ce jour.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2001
....
Léo Ferré est irréductiblement ailleurs. Son pays de rage et de révolte est un pays d'Amour. Et c'est parce qu'il hait ce monde de fric et de compétition qu'il gueule à travers tout. Sa poésie est violence mais tant que l'Homme n'aura pas été détruit dans ce qu'il a de prétentieux, tant que l'Homme n'aura pas découvert l'humilité devant l'Animal et la Nature, Ferré, le Lion, ne pourra pas reposer tranquille dans sa tombe ! N'oublions pas de stocker le nécessaire pour que les machines révoquent ce monde pourri.
Rendez-vous... dans 10 000 ans !
22 commentaires27 sur 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2013
"La solitude" qualifiée de fond de tiroir ?!? J'en reste coi...
Sale période de culture de masse ou plutôt d'inculture de masse !!!
ET BASTA ...
11 commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
C'est un moment de la chanson française absolument essentiel.
La puissance des textes et des musiques, de leurs mélodies, leurs rythmes et leurs arrangements est foudroyante.
La voix de Ferré nous interpelle au plus profond de nous-même.
Le titre " la solitude" est bouleversant.
Léo Ferré est un artiste français très important. Il est sans doute, avec Gainsbourg, un de ceux qui a le mieux passé l'épreuve du temps. Ses créations, notamment celles présentes sur ce CD, sont de la plus grande modernité.
Sa voix vibre encore, et elle vibrera longtemps. Elle a quelque chose qui sent la liberté, la sincérité, la vérité.
Léo Ferré, il vous balance à la gueule ce qu'est la liberté, la vérité de l'être.
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, ce disque-là peut être une bonne entrée en matière.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
Dans ce disque sont rassemblées quelques chansons qui sont loin d'être les chefs d'oeuvres de Férré. Il est bien domage que sur ce genre de produit il n'y ait jamais la liste des chansons enregistrées, cela permettrait de savoir ce qu'on achète.
22 commentaires1 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €