Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jazzissime!!, 26 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au théâtre des Champs-Elysées (CD)
J'ai découvert Michel PETRUCCIANI grâce à cet album qui est magnifique.Cet enregistrement en live vous apporte ennormément d'émotion.
Certains titres ont des mélodies plutôt douces voire émouvantes comme "love letter" ou alors tout le contraire trés rythmées, comme "radio dial" ou "these foolish things".
Cet album, pour un novice comme moi, permet l'approche du jazz plus abordable au sens musical.
Je conseille cet album aux personnes qui souhaitent découvrir Michel PETRUCCIANI.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un live exceptionnel, 28 janvier 2013
Par 
L. Pierre "pedro73" (Chambery) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au théâtre des Champs-Elysées (CD)
En consultant la liste des albums de Michel PETRUCCIANI, j'ai été surpris de ne trouver qu'un seul commentaire pour ce double album : est-ce lié au fait qu'il a été relativement peu diffusé et qu'il était assez cher à sa sortie ? Toujours est-il que je conseille fortement à tout amateur de jazz de se procurer cet album qui nous donne la chance d'entendre (et de réentendre à loisir) un concert, au départ réservé à un public privilégié rassemblé au Théâtre des Champs Elysées en novembre 1994, lieu surtout réservé aux concerts classiques. Ce public assiste à un moment rare où l'un de nos plus grands jazzmen se livre en toute liberté à son inspiration avec une maestria époustouflante.
Le CD1 commence par un morceau incroyable : un medley de plus de 40 min où Michel nous emmène, au gré de son humeur, dans ses airs favoris que l'on parvient parfois à identifier (« My funny Valentine », « In a sentimental mood », « Autumn leaves » et « Take the A train »), parfois non ; le tout devant un public médusé qui retient sa respiration devant un morceau qui monte progressivement en puissance (la seconde moitié est exceptionnelle !), mais qui n'en peut plus : au bout de 35 min 30, une première salve d'applaudissement salue sa délicate évocation des « Feuilles mortes », au moment où il change brutalement de rythme pour embrayer sur une version échevelée de « Take the A train » qui boucle ce morceau unique... On passe ensuite à une composition personnelle intitulée « Night sun in Blois », (8 min 43 de poésie et de nostalgie), pour finir avec un mélange « Radio dial / These foolish things » (9 min 52) qui est le morceau qui m'a le moins plu de l'ensemble du double album.
Le CD2 commence par un exercice de synthèse de 12 min 37, entièrement dédié à T. MONK, où Michel, qui avoue « se sentir bien », se lance dans une improvisation étonnante, synthèse de « I mean you », une mélodie tout en rythme, auquel il associe, avec élégance et finesse, une version tout en délicatesse de « Round about midnight ». Il reprend ce type d'exercice sur le morceau suivant en associant une compo personnelle « Even mice dance » avec une version très originale de « Caravan » dont la troupe de dromadaires semble, à un moment donné, partir au grand galop avant de s'arrêter subitement au bord de la falaise, pour arriver à l'oasis en toute sérénité et majesté : chapeau l'artiste (chaleureusement applaudi pour cette performance de près de 12 min). Suit ensuite une composition personnelle, intitulée « Love letter » (9 min 21), après avoir précisé (en intro du CD2) qu'il n'était pas très doué pour écrire ce type de lettre, mais qu'il préférait employer le langage universel de la musique qu'il maitrisait mieux et que tout individu était capable de comprendre...
En rappel, il nous délivre une version bouleversante de « Besame mucho » (7 min 14) comme on en a rarement l'occasion d'en entendre...
Pour moi, le meilleur album solo, tout en émotion, de cet artiste hors-norme et l'un des plus beaux albums de piano solo jamais enregistré, à associer à d'autres albums tout aussi essentiels du pianiste, comme Toot Sweet en duo avec Lee KONITZ ou Power Of Three en trio avec Jim HALL et Wayne SHORTER.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Au théâtre des Champs-Elysées
Au théâtre des Champs-Elysées de Michel Petrucciani (CD - 1995)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit