undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 octobre 2013
On est encore là dans le Lavilliers des "débuts". Quel chemin parcouru par le chanteur-poète depuis! J'avais 14 ans (j'en ai 50) et j'avais déjà écouté en boucle Les Barbares, puis le Stéphanois. Nanar est accompagné (comme toujours) par des musiciens extra qu'il faut mentionner: François Bréant aux claviers, Pascal Arroyo à la basse, Dominique Mahut aux percussions, Emmanuel Lacordaire à la batterie, Eric Letourneux au sax, Patrice Tison à la guitare électrique et Lavilliers lui-même à la guitare acoustique. Mes titres préférés: L'amour et la mort, 15ème round, La danseuse du sud et Lettre ouverte, mais les autres sont très bien aussi. Quelle énergie et quelle réussite, cet album!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2015
juke box, n'appartiens jamais à personne, la danseuse du sud, fauve d'amazone......toutes ces chansons devenues des classiques ,annonçaient le grand bernard lavilliers qui deviendra un des chanteurs "exotique" préféré des francais!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2006
Qui aime Lavilliers ne peut passer à côté de ce disque,

15ème aurait pu être l'hymne d'une génération,

Dommage le web n'existait pas à cette époque....

cet album reste d'actualité, c'est un projet abouti et cohérent et dépaysant...incontournable...
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album date de 1977. Ce fut celui de ma rencontre avec Lavilliers. Avec cet album résolument rock, avec des relents latinos, je fus charmé par la profondeur de la voix, des musiciens et une orchestration impeccables et des textes de qualité.

Cet album reste bien pour moi un des tous meilleurs de Bernard Lavilliers et il n'a pas pris une ride.

A découvrir ou à redécouvrir.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les prisons sont fertiles...
... et la vessie, fragile !"

"Je chanterai le Nouveau Monde"
"Né de la zone et de l'ordure"

"Je chanterai toujours"
"Pour mes copains d'en-bas"
"Ceux que je reconnais"
"Sans un mot, sans un signe"

L'Amour, c'est l'enfance, la toute petite enfance.
"Ma mère a enfanté"
"Dans les pieds d'un crassier"

Et pourtant, il faut grandir.
"Une fois qu'il est sectionné, le cordon vital,"
"Tu comprends qu'il faut miser sur tes initiales"

Même si "J'aimerais bien revoir ma mère"
"V'là mon grand qui rentre"
"Tout petit en plein hiver"
"Au chaud dans son ventre"

L'Amour essaye de se frayer un chemin, d'exister "au-dessus des salauds". Même le boxeur, assomé de coups ne rêve plus que d'"une chambre chauffée, habitée, ensoleillée" pour "passer ses gants et ses bras autour d['un] cou fragile".

Cherche, allez cherche la femme, cherche. Lavilliers chasse à l'instinct. N'est-il pas ce "grand fauve d'Amazone" qui "crie à la vie", "traqué par des ondes truquées". Il secrétait finalement son alter ego dans ses "chromosomes glacés" dans lesquels elle se cachait. Il s'évade pourtant de cette relation torride, non sans peser le pour et le contre :
"Les soirs craquants où tu hésites"
"Entre la marge et sa limite"
"..."
"Quand tu es là, contre sa peau"
"Bien à l'abri, dans tes yeux clos"

1984 et Orwell sont en marche :
"Tu dis que tu m'aimes"
"Qu'il est bien trop tard"
"J'ai joué trop longtemps"
"J'ai joué trop longtemps"

Trop tard, il est repéré. Il n'a pas eu le temps de "trouver son îlot", Trésor :
"Tu ne veux pas te rendre, alors tu meurs"
"On te bouffera de l'intérieur"

Dans l'azur, Big Brother est revenu. "Couple inédit" au "destin maudit", ils vivaient dans un "lit provisoire", "froid, un vrai poignard", "parking du désespoir".

La Mort héla, "cri noir du silence dans le désert intense". Y'a quelqu'un ? Les prophéties se réalisent :
"C'est sûr on m'descendra un beau jour pour la frime"
"Pour une façon de voir, pour une question bénigne"
"Tu vivras quand je serai mort"
"Quand on aura brûlé mon corps"
"Tous mes souvenirs lui appartiendront"
"Après la première larme, la dernière chanson"

Et si tout pouvait être à refaire...
"Je cherche une femme de chair"
"Une sauvage sans abri"
"J'aime le sang bleu des métis"
"Et le triangle entre leurs cuisses"
"Si tu n'en veux pas de cet amour-là"
"Reste maître de l'appareil"
"Ne dérègle pas ton téléviseur"
"C'est très mauvais pour le sommeil"

"J'aurais voulu t'écrire une chanson d'amour"
"Pleine de bons sentiments, de départs, de retours"
"Enrobée de violons, et d'échos, et de choeurs"
"'fin bref, une chanson branchée sur le secteur"
"Enrobée de violons, et de choeurs, et d'échos"
"'fin bref, une chanson qui passe à la radio"

Un disque bien enrobé qui trouvera "son" allure de croisière sur "T'es vivant ?... [...Yes, I'm alive !]"

Un chef-d'oeuvre. Un coup de poing.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
11,99 €
7,99 €
8,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)