undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

20
4,4 sur 5 étoiles
Osez Joséphine
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 mai 2015
Comme pour Fantaisie Militaire, il faudra à la fois aller piocher dans d'autres CD pour tout avoir (Feu en version B-Side, Kalabougie en version kalabougée qui n'est pas tout à fait la version memphis présente ici, la version "archive" de Osez Joséphine, le "Tue Moi Je te Couvrirai", légèrement différent de "La Peur des Mots") et faire du tri pour ne retenir que le meilleur, que ce qui représente un véritable + pour l'auditeur. Et à ce jeu là, cette réédition est un chouia moins bien dotée que Fantaisie : certaines démos sont assez désagréables à entendre (la démo de Happe est une purge) et certains inédits sont assez logiquement restés dans les tiroirs (Adrienne, Stoned ne sont pas des plus mémorables). Restent (pour moi, tout ça est bien subjectif) La Foule Est Beautiful et les Amants d'Un Jour, déjà connus, la version piano de Kalabougie, la version kalabougée/memphis de Kalabougie, la version memphis des Lendemains (le sommet de cette réédition) et la version alternative de Feu. Bonne écoute.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne vais pas vous raconter l'histoire d'Alain Baschung que beaucoup d'internautes connaissent, mais surtout parler de sa musique.
Depuis "Gaby oh Gaby", en passant par "Vertige de l'amour", ce formidable chanteur m'a toujours touché.
Au début des années 1990, il sort ce fantastique album "Osez Joséphine" avec des morceaux géniaux comme "Volutes", "Happe", "Madame rêve" ou encore les reprises de "Well all right" de Buddy Holly et de "Night in white satin" des Moody Blues.
N'oublions pas les géniaux: "Blue Eyes Crying In The Rain" et bien sur le hit "Osez Joséphine".
Pour moi Baschung est une icône et sa disparition a laissé un grand vide dans la chanson et le rock Français.
Il apportait une grande originalité.
Je vous conseille vraiment ce disque, un des incontournables d'Alain Baschung .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 février 2015
Probablement l'un des meilleurs albums d'Alain BASHUNG à mon avis. A noter quelques belles reprises de standards tels que "she belongs to me " de Dylan et "nights in white satin" des Moody blues.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'avoue avoir toujours été plus sensible au BASHUNG des années 70/80 qu'à celui des années 90. "Osez Joséphine" est un album qui alterne le rock (Osez Joséphine) et des chansons plus sombres tels que "Madame Rêve" qui préfigurent la suite de sa carrière et le très noir et dépressif "Fantaisie militaire". Ses reprises de standards américains ne m'ont pas convaincues et peut être nuisent à la cohérence de l'album. "Osez Joséphine" est l'album de la maturité et du compromis qui préfigure le basculement de BASHUNG vers le côté sombre de son oeuvre (fantaisie militaire et L'imprudence). Personnellement le préfère le BASHUNG de "Gaby Oh Gaby" ou de "Ma petite entreprise" ou encore du très superbe et cynique "Je fume pour oublier que tu bois".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Osez Joséphine d' Alain Bashung. Beau CD que j'adore. Etant fan de Bashung je ne peux que le recomander, mais ceci est une histoire de goût.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 septembre 2014
Pour moi un des meilleurs artistes Français. C'était un mec superbe, sympathique, adorable et sa musique restera longtemps dans nos cœur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 1 mars 2014
Que dire de plus ?
Si on connait pas alain Bashung, il est encore temps de ne pas mourir idiot...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mai 2015
j'avais été très déçu par le contenu des démos et versions alternatives de Fantaisie Militaire, même si l'objet restait beau et l'idée bonne. En effet ces enregistrements témoignaient surtout de l'errance des musiciens face à un Bashung qui les faisait volontairement travailler séparément, sans aucune indication de mélodie ou d'accords, sur les mêmes morceaux, de manière à mélanger les "accidents" de chacun en les arrangeant sur ordinateur. méthode intéressante mais discutable : il aura fallu 4 mois pour accoucher de démos assez minables dans l'ensemble. Avec "Osez Joséphine", sorti plusieurs années plus tôt, c'est très différent, moins expérimental en termes d'arrangements : ici la plupart des morceaux ont été correctement enregistrés et répétés en mode guitare : voix, dès le départ. Une approche beaucoup plus classique mais qui a donné des résultats exploitables tout de suite. On peut constater que Bashung n'hésitait pas à remixer ses paroles en mode cut-up pour les disperser en chansons finalement très différentes les unes des autres, sur des musiques radicalement différentes des intuitions originelles (de la boite à rythme ambient-new wave à la version folk Nashville). Et c'est vraiment intéressant. Là encore, instru orchestrale de "Madame Rêve" qui (ou même de version démo de celle-ci) pourtant aurait fait des heureux. Mais les autres titres permettent de voir l'évolution des morceaux, parfois radicalement différents d'une version à l'autre, avec des bouts de textes qui referont surface dans Chatterton, totalement remaniés. Bref du bon du très bon même, avec un bon son qui plus est. En prime, la version de "That's Allright Mama" enregistrée aux studio SUN de Memphis (oui, celui d'Elvis, coucou le fantasme ricain à la Dick Rivers), et des versions très surprenantes de "Kalabougie" chaloupée en piano-jazz, sans compter "les amants d'un jour" de Piaf, anecdotique mais appréciable. A acheter les yeux fermés si vous aimez cet album, le début de la trilogie d'excellence de Bashung, celle qui a fait de lui un grand artiste populaire et un crooner de grande classe, loin des blagues de cul vaseuses, de la new-wave et de la voix déchirée qui avaient fait son succès dans les années 80. Alors que beaucoup de ses chansons eighties sont assez gênantes à réécouter aujourd'hui (pour les paroles, les arrangements, le malaise, le son, la vulgarité, la bêtise même de certains calembours mis en avant), ses albums des années 90 sont impérissables et grand public sans perdre leur audace artistique. Pour juger de la différence, il reste dans ces inédits "la foule est beautiful", assez sympa jusqu'à ce qu'on y entende certaines rimes en "-ette" qui font comprendre pourquoi ce titre, infiniment moins subtil que "Madame Rêve", a été écarté, comme une dernière scorie d'une décennie puérile, avant le passage à la maturité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ses textes nous plongent dans la profondeur des océans. Sa voix savourait chaque mot comme pour en extraire la quintessence. Bashung demeure unique dans l'univers magique de sa musique.
Il deviendra certainement, s'il ne l'est déjà, le père spirituel des artistes authentiques.

Ceux qui cherchent inlassablement la note bleue, celle qui n'existe qu'à l'intérieur de nous mêmes. Il faudra bien que quelques-uns suivent le maître pour nous chanter leur part de vérité.

Bashung avait su extraire de son silence méditatif des joyaux et des lumières poétiques. Son rôle fut de nous indiquer le chemin de la création libre.

Pourquoi ne pas prendre exemple sur son souffle métaphorique. Il savait parler de lui avec pudeur et dans son art, il maniait souvent l'imprudence faute de ne point aimer ce qui immobilise. Tout ce qui n'allait pas selon un certain tempo ou une mélodie des mots, ne l'intéressait guère. Il aimait le vent qui respire dans les arbres les senteurs du printemps. Il aimait la vie dans toutes ses cadences, ses splendeurs et ses sens. Il n'aimait que sa musique, comme un mystique qui interpréte le cantique des cantiques.

Il avait ce sourire de la douceur qui fait l'humilité. L'élégance de ses gestes transcendait sa présence scénique. Bashung est désormais dans les volutes éternelles comme une fumée blanche immaculée sur laquelle il nous faudra écrire.
Osez...osez l'écouter par plaisir et pour perpétuer sa mémoire.
Bruno LEROY.
Éducateur Social.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2000
Bashung est un grand voyageur qui du Rio Grande au tour de France n'avait cessé de surprendre son public. On avait pu entendre de temps à autres des essais audacieux et discrets rassemblés par exemple dans l'album "Reservé aux indiens". Bashung a osé cette fois assumer son imagination fertile, sensuelle, sans limite. C'est parfait, rien en trop pour révolutionner le monde de la chanson française.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Osez Bashung
Osez Bashung de Alain Bashung (CD - 2011)

Fantaisie militaire
Fantaisie militaire de Alain Bashung (CD - 2009)