undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
La Masquerade Infernale
Format: CDModifier
Prix:21,95 €+2,49 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 avril 2004
Deuxième opus de ces maitres norvégiens, cet album dépasse tout ce qui a pu être tenté en matière de métal symphonique et avant-gardiste.
Tout au long des 8 morceaux qui composent ce disque, on navigue entre black metal échevelé, opéra, électro, le tout servi par une technique assez impressionante. Chaque seconde foisonne de détails: des solis impecables, des claviers judicieusement posés, des petits bruits presque imperceptibles, un jeu de batterie tout en finesse (avec breaks et contre-temps parfaitement maitrisés) et une voix hors-paire qui vous transporte dans un autre univers. Plusieurs écoutes seront ainsi nécessaires pour en extirper la quintessence.
Arcturus est en quelque sorte touché par la grâce avec "la masquerade infernale". Vous savez ce qu'il vous reste à faire...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 novembre 2004
L'album précédant d'Arcturus, Aspera Hiems Symphonia, au demeurant très intéressant, était un "simple" album de black metal symphonique... Cet album en estla suite logique, à laquelle on aurait retiré l'aspect black metal, et même l'aspect extrême. On pourrait penser qu'il en résulte un album de heavy metal symphonique, mais ça n'a strictement rien à voir avec les groupes à voix de castrat ou féminines constituant les clichés du genre. Ici les voix sont presque exclusivement masculines bien que très variée, et les constructions n'ont rien à voir avec du heavy metal, le groupe n'hésitant par exemple pas sur Ad Astra à utiliser une rythmique de violons mais des solis de guitare, à l'inverse des conventions.
La musique n'est d'ailleurs même pas vraiment typée metal, étant dénuée de guitares saturées et de voix gutturales, ce qui ne l'empêche pas d'être parfois violente, sur The Chaos Path ou Alone notamment.
On s'approche en fait d'une sorte de baroque-electro aux constructions déroutantes légèrement jazzy et ne conservant que l'ambiance pesante du black metal.
Une oeuvre indescriptible, inclassable, peu accessible mais magistrale.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juin 2008
Cet album recèle de nombreuses qualités (même si je lui préfère son prédécesseur et son successeur) mais par pitié il n'a RIEN (mais alors absolument RIEN) de black metal, que ce soit dans l'atmosphère, dans le chant, dans la production, dans les riffs ou dans le tempo ! Désolé mais ça m'agace de voir cet album catalogué dans le black metal alors qu'il s'inscrit plus dans un style metal (et encore...) avant-gardiste, avec ses ambiances délirantes, parfois astrales... Le chant de Garm, complété par celui de Vortex sur quelques titres, est absolument fabuleux. Mention spécial à l'instrumental "Ad Astra", une petite perle !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Dès son premier album "Aspera Hiems Symfonia", ces Norvégiens s'étaient signalés par leur capacité à transcender les fondamentaux du black metal. Avec "La Masquerade Infernale", la violence sèche du black metal n'est qu'un des innombrables composants d'un univers parallèle absolument fascinant, quoiqu'assez ardu à pénétrer de par sa richesse même. Arcturus ne tourne pas le dos à ses origines, il les plonge dans un bain de créativité où s'ébattent le futurisme le plus cauchemardesque, le progressif le plus tordu, une complexité instrumentale jamais gratuite. Au final, voilà une oeuvre exigeante réservées aux aventuriers de l'extrême.
Alain Lavanne
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 octobre 2001
Arcturus pousse encore plus loin sa fusion de black metal à d'autres genres musicaux que dans ses autres albums. Si le premier titre, Ad Astra, sonne encore très aggressif, notamment au niveaux de la voix, l'album est inclassable. Un instrumental atmosphérique (la masquerade infernale) suivi d'un morceau rappellant les bouffons du Moyen-Age, des sonorités et des phrasés surprenants, ... Un album nécessitant plusieurs écoutes, mais il en vaut la peine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 avril 2002
La mascarade infernale est l'une des plus grandes oeuvres du rock progressif de ces 20 dernières années.
Musicalement parfait, musiciens hors pairs. Chaque titre nous plonge dans un univers troublant et malsain. Un album unique, merveilleux qui s'apprécie davantage à chaque écoute. A possèder.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
The Sham Mirrors
The Sham Mirrors de Arcturus (CD - 2012)

Sideshow Symphonies
Sideshow Symphonies de Arcturus (CD - 2005)

Arcturian
Arcturian de Arcturus (CD - 2015)