Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chronique d'un ange déchu, 17 septembre 2009
Par 
Hang Ta Kong (Angkhor Vat, Cambodge) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Diamond (Coffret 3 CD inclus livret 24 pages) (CD)
Quand en janvier 1968, Syd Barrett quitte le Floyd, tous les espoirs lui sont permis. Il a écrit la majorité des titres du premier album, leur 3 premier 45 tours et a, au cours de l'année 67, fait l'objet d'une immense créativité.

Mais c'est compter sans le bonhomme qui s'éteint progressivement. Syd, à 21 ans, est déjà usé par ses experimentations, ses problemes personnels. Les séances sont un chaos sans nom. Rappelé à la rescousse, c'est David Gilmour, son remplacant au sein du Floyd qui produit l'album.

Compte tenu de telles contraintes (un chanteur qui ne parle à personne, s'endort sur sa guitare, ne tient pas le tempo), David Gilmour réussi un prodige en produisant deux albums magiques qui font honneur à Syd Barrett. A l'écoute des prises "séches" dans les bonus, on se rend compte de la valeur ajoutée de son producteur et ami.

Cecoffret, qui intègre les deux albums originaux plus le disque d'inédit plus des prises inédites "Opel"est une recueil de chansons où transparait l'oeuvre de Tolkien, James Joyce, etc.. qu'a adapté ce poete déchu qu'était Syd Barrett, et l'on regrette qu'il ait perdu confiance en lui tant le résultat est magique
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La folie d'un diamant brute, 15 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Diamond (Coffret 3 CD inclus livret 24 pages) (CD)
Pink Floyd sans Syd n'aurait doute jamais existé; c'est le créateur de l'hallucinant Interstellar Overdrive, mais aussi un homme qui s'est perdu dans la drogue . De ses trois albums réunis dans ce coffret on ressens plus que jamais la fêlure le basculement vers le non-retour possible vers l'enfermement et le suicide créatif : qui a dit que la drogue ouvrait les portes de l'esprit ? Beaucoup d'artistes en ont payé le prix, Syd fait parti de ceux-là.
Les chansons sont parfois réduites à leur substantifique moelle une guitare une voix, mais quelle pureté parfois ( Opel vraiment magnifique et sensible).The Madcap Laughs et Barrett sont magnifique Opel est plus difficile mais vaux le que l'on s'y intéresse particulièrement. Un coffret superbe qui met en exergue un génie qui sombre définitivement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Aux origines de Pink Floyd..., 19 décembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Diamond (Coffret 3 CD inclus livret 24 pages) (CD)
Magnifique !
Un coffret qui permet de découvrir un peu plus l'un des fondateurs de Pink Floyd. On y retrouve l'esprit des premiers titres du groupe (Apples and Oranges, Arnold Lane...), mais en un peu plus intimiste grâce aux prises "ratées" qui constituent les bonus du coffret.
A ne pas rater...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit