undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles6
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 juillet 2009
Deux ans aprés l'échec de la nouvelle reformation avec Ronnie James Dio (malgré l'excellent "dehumanizer"), Tony Iommi nous remet le couvercle en rappelant Tony Martin au sein de Black Sabbath. Geezer Butler aussi décide de continuer l'aventure.
"Cross purposes" nous propose les mêmes recettes, c'est à dire les qualités qui avaient fait le succès de "Heaven and Hell" et "Mob rules".
Iommi nous délivre comme d'habitude ses fameux riffs avec l'éponyme "Psychophobia" et le costaud "Immaculate deception".
Le groupe sort le bleu de chauffe sur le heavy "Evil eye" où Geezer Butler se distingue, ainsi que sur le traditionnel morceau macabre pondu à chaque album : "Virtual death".
"Back to Eden" et "Cardinal sin" sont assez "pompiers" mais ces deux morceaux tiennent relativement bien la rampe.
On a droit à une ballade mystique réussie "Dying for love" ainsi qu' à un titre tourmenté comme "The hand that rocks the cradle".
Un bémol cependant "Cross of thorns" dispensable avec toujours l'idée récurrente que Tony Martin n'est pas Ronnie James Dio.
Donc, le bilan c'est un album qui fait passer un bon moment à ceux qui ont apprécié le Black Sabbath de l'époque de Dio.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est vrai que LE Black Sabbath (quasi) unaninement reconnu est celui des années Osbourne, ou Dio dans une moindre (et incompréhensible à mes yeux) mesure. Et pourtant, la période Tony Martin (riche de cinq albums tout de même) n'est pas inintéressante. Elle aura au moins eu le mérite d'avoir donné naissance à 2 albums qui valent le détour: le très bon "Headless Cross" sorti en 1989, et ce "Cross Purposes" paru en 1994.

Au menu: une production impeccable, des riffs puissants distillés par un Tony Iommi en grande forme, un chanteur qui (même si on l'a souvent accusé de plagier Dio) livre une prestation de grande qualité, et quelques compositions classieuses qui font honneur au Heavy Metal.
Comme d'autres commentateurs l'ont déjà dit, il est vrai que ce disque est aussi un peu inégal. Les 11 compos ne sont pas toutes mémorables, on ne peut le nier. Mais rien que pour l'excellente "I Witness" qui ouvre le bal, "Cross of Thorns" et son magnifique refrain, "Immaculate Deception" avec ses changements de rythme, son ambiance et ses mélodies hypnotisantes, la belle ballade "Dying For Love" et son solo de guitare lumineux... "Cross Purposes" vaut le coup. Vous y trouverez quelques brulôts bien heavy, des mélodies accrocheuses et des musiciens en pleine possession de leurs moyens. Alors oui, "Virtual Death" est assez ennuyeuse, et "Back To Eden" s'oublie une fois l'écoute terminée... mais vous les zapperez et vous concentrerez sur le reste de très bonne facture.

Il y a aura toujours des personnes pour vous dire que tout ça, ce n'est pas le vrai Black Sabbath ! Je comprends... mais je m'en fiche. On ne retrouve, de la formation originelle, que Tony Iommi et Geezer Butler, c'est vrai. Derrière le micro n'apparaît pas un vocaliste aussi légendaire ou charismatique que Ronnie James Dio, c'est vrai aussi. Mais quand on glisse "Cross Purposes" dans la platine, on passe un sacré bon moment, et c'est tout ce que je retiendrai. Un très bon album de Heavy Metal donc, avec ses hauts et ses bas, mais pourvu de moments de grâce, de magie et de fulgurance. Un album se doit-il forcément d'être légendaire pour exister ? N'avez-vous que des classiques dans votre CDthèque ? Si l'on veut bien arrêter de vouloir mettre des étiquettes à tout prix, ou de s'adonner au jeu des comparaisons, et que l'on prend ce disque pour ce qu'il est, on se rendra compte que "Cross Purposes" est plus qu'honorable. Tant pis pour les boudeurs qui passeront à côté de quelque chose...
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2010
"Cross purposes" est un album qui possède des titres somptueux, à classer d'ailleurs parmi les meilleurs de Black Sabbath, toutes périodes confondues.
Hélas, il contient aussi plusieurs titres assez dispensables.
Parmi les grandes réussites, il convient de mentionner "Cross of thorns" et "Immaculate deception" où les envolées lyriques de Tony Martin font des merveilles, nous prouvant du coup qu'il n'a rien à envier à ses prédécesseurs ... (son seul défaut, s'il faut en trouver un, est peut-être d'avoir un registre vocal trop similaire au légendaire et désormais regretté Ronnie James Dio).
Le très enervé titre d'ouverture "I witness" est plutôt bon, tout comme "The hand that rocks the cradle".
Quant à "Dying for love", il contient une intro belle à pleurer de Tony Iommi purement magique, du très grand art qui vaut à elle seule l'achat de l'album .... dommage qu'elle soit si courte. Le morceau en lui-même est de bonne facture également.
Pour les échecs : citons les ennuyeux "Virtual death" et "Evil eye", le lourdingue "Psychophobia" ou les passables "Back to eden" et "Cardinal sin".
En résumé, "Cross purposes" est à demi-réussi et vaudrait peut-être plutôt 3 étoiles si les meilleures compositions n'étaient pas si majestueuses ....

Mes titres préférés : "Cross of thorns", "Immaculate deception", "Dying for love", "I witness".

Note : 15/20
33 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2013
Je fais partie de ces fans de Black Sabbath parfois jugés étranges qui ne résument pas leur groupe préféré à Ozzy Osbourne ou Ronnie James Dio (oui, je sais, il y a eu Gillian, et aussi Hughes si l'on compte Seventh Star). Tony Martin a assuré les parties vocales sur pas moins de 5 albums studios, apportant sa sensibilité et son timbre si particulier à une époque qui lui correspondait parfaitement : la seconde moitié des années 80 et une partie des années 90. Gentleman s'il en est, il accepta le retour du grand Ronnie sur un album (Dehumanizer) avant de reprendre le micro, alors que d'autres seraient partis en claquant la porte très fort.
La musique est également pensée années 80, et on pense parfois au Rainbow de l'époque Joe Lynn Turner, les claviers en moins. Il y a des plans de guitare sublimes - moins torturés que dans les premières énnées du Sab, mais nous sommes dans une autre époque -, et des titres sublimés par la voix de Tony Martin, qui reste un grand chanteur, malheureusement resté dans l'ombre des géants déjà cités. Ecoutez I Witness, Cross of Thorns, la ballade Dying for Love, et vous aussi vous allez chavirer ! Ce n'est certes pas un album phare, mais son écoute équivaut à un travail d'archéologue remontant du passé un trésor musical à côté duquel il vaut mieux ne pas passer. Bonne écoute !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2011
du bon son la voix de martin se mele a merveille avec les riffs du maitre iommi,a ecouter sans moderation!il est vrai que ce n est pas du sab des debut pour les puristes mais ça fait du bien aux oreilles d entendre ça! ces mecs savent faire de la musique ça c sur!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2016
On est en 1994, Tony Martin, le chanteur le plus prolifique sous sabbath, après Ozzy, est de retour après les caprices de Dio. Le matériel est en repris des session de "dehumanizer", puisque l'album avait commencé a être enregistré avec Martin. Le résultat est délectable, les riffs de Iommi alliés à la passion romantique du chanteur font merveille. Rien de neuf sous le soleil, pourrait-on dire, sauf qu'on est dans la continuité d'un "Headless cross", et que l'ensemble sonne à merveille. Excellent. 17/20.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,35 €
18,85 €