undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

32
4,5 sur 5 étoiles
Kill 'Em All
Format: CDModifier
Prix:12,22 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

18 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 octobre 2001
Premier album thrash de l'histoire, Kill'em All marque les débuts tonitruants de Metallica. On se rend compte dès les premières notes que ce groupe a une maîtrise technique parfaite même quand ils jouent à 100 à l'heure. Le seul point faible de l'album est sa production, un peu faiblarde surtout au niveau de la batterie (on distingue mal ce que maître Ulrich fait parfois). Par contre, le son de guitare est parfait; on dirait un son live, tranchant; durant les solos d'anthologie de Hammett, on entend bien le médiator frotter contre les cordes (ça fout le frisson). Les titres sont énormes: Hit The Lights (anthologique), The Four Horsemen (déjà Metallica évolue et propose un titre plus mature et complexe), Motorbreath (tuerie), Whiplash (tuerie de chez tuerie), The Phantom Lord (fabuleux avec ses solos et ses changements de rythme), No Remorse (qui fait taper du pied et remuer la tête), Seek And Destroy (légendaire et accrocheur comme pas possible). Seuls Jump In The Fire et Metal Militia sont un peu en deça mais restent des titres de très bonne facture.
Cet album a révolutionné le métal; à sa suite viendront des groupes tels Slayer, Megadeth Anthrax, Sepultura ainsi que le death-metal.
C'est tout simplement un album de légende.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 novembre 2009
Encore sous le coup de l'année 1982 où 2 albums majeurs de l'histoire du Metal avaient fait leur entrée fracassante (« The Number of The Beast » - Iron Maiden / « Screaming For Vengeance » - Judas Priest), l'année 1983 allait être marquée au fer rouge par 2 albums qui allait dépoussiérer le monde musical : Kill'em All et « Show No Mercy » de Slayer (sorti 6 mois après l'album de Metallica).

Cet album prévu pour se nommer « Metal up your Ass » (titre refusé par la maison de disque !) est constitué de 10 chansons gonflés de testostérone et pleines de fureur : le cocktail Metallica était né.

Kirk Hammett a remplacé Dave Mustaine à la guitare solo au dernier moment, mais même si sur cet album et sur « Ride the Lightning » ce sont encore des compos/solos de Mustaine, Kirk (ex-Exodus) s'en tire avec les félicitations du jury !

Temps ultra-rapides (Hit The Lights, etc...), riffs monstrueux et entêtants (The Four Horsemen, No Remorse, Seek and Destroy...), solos d'une technicité et d'une fluidité incroyable... Une puissance de feu dévastatrice qui allait donner vie à un nouveau style, le Speed/Thrash Metal.

Les influences paraissent multiples : la fureur du Punk avec la technicité et les solos en plus, la précision du Heavy-Metal avec une agressivité exacerbée... mais un son Metallica décidément incomparable !

Les paroles sont assez basiques et violentes, appellent souvent au combat ou rappellent l'énergie des Live... sauf peut-être sur « The Four Horsemen » qui fait allusion aux 4 Cavaliers de l'Apocalypse selon St Jean. Cette chanson mythique va ainsi donner aux membres du groupe leur surnom actuel ! La première version de cette chanson intitulée « Mechanix » va d'ailleurs reprise par Dave Mustaine pour son premier album avec Megadeth « Killing Is My Business... And Business Is Good » en 1984.

Ce premier opus va porter un tel coup à la scène Metal que bien des groupes s'en influenceront par la suite. Une autre preuve de la qualité de cet album est qu'une bonne partie des chansons (notamment « The Four Horsemen » et « Seek and Destroy » est reprise à presque chaque concert du groupe.

Petite anecdote amusante concernant « Seek and Destroy », Kirk Hammet avait déclaré en rigolant à un journaliste que le riff de cette chanson avait tué et enterré Elvis !

La technicité des chansons est assez incroyable quand on pense au jeune âge des musiciens : en dehors peut-être de Lars dont le jeu est encore assez basique mais très énergique, la maîtrise des instrumentistes est stupéfiante : tempo ultra-rapide et rythmique de plomb à la précision chirurgicale, riffs acérés comme des scalpels, basse inventive, solos d'anthologie... Une vraie démonstration de force et de feeling ! Il n'y a qu'à écouter les solos de « Hits The Lights », « No Remorse », la rapidité de « Whiplash »... rien que du très technique !

La production est certes faiblarde, mais c'était le cas pour presque tous les groupes de Metal à l'époque. De plus, on peut dire que cela sert le groupe : en effet, le son semble parfois sortir littéralement des amplis et on pourrait presque imaginer entendre les médiators frotter les cordes !! La voix quasi-hurlée de James participe aussi au son agressif : on a l'impression qu'il en vaut au monde entier !! Par contre le son de la batterie voire parfois de la basse est assez étouffé.

Les chansons, en dehors de « The Four Horsemen » sont assez « classiques » voir « basiques » dans leur construction : lorsque le groupe sortira l'année suivante « Ride The Lightning », plus mature, sophistiqué et mêlant l'émotion à une puissance dévastatrice, une petite partie des fans de la première heure criera au scandale...

Peu de temps après la sortie de cet album les journalistes parleront des « Big Four » : les 4 grands groupes américains de Thrash (Metallica, Megadeth, Slayer, Anthrax).

Encore une preuve de l'impact extraordinaire de « Kill'em All » sur la planète Rock !

Qui n'a jamais headbangué sur « No Remorse » ou tenté de refaire le riff de « Seek and Destroy » ?! Un album mythique et indispensable !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En voilà un qu'on ne présente plus, le premier album de quatre petits gars établis à San Francisco pour fuir la superficialité de Los Angeles et de son Sunset Strip alors outrageusement trusté par d'autres chevelus nettement plus fardés et légers donnant dans un feelgood hard rock fort éloigné des préoccupation européo-centrées d'une formation devant beaucoup à la New Wave of British Heavy Metal. Rien, en vérité, ne laissait entrevoir qu'Hetfield, Hammett, Ulrich et Burton (R.I.P.) deviendrait les rockstars mondiales qu'on connaît aujourd'hui et, assurément, le plus gros groupe de metal de tous les temps.
En 1983, ayant usé leurs guêtres sur de nombreuses scènes de la Bay Area à la Big Apple, viré un Dave Mustaine colérique et incontrôlable, l'ayant remplacé par l'ex-Exodus Kirk Hammett et ayant, bien-sûr, perfectionné leur approche agressive et sans compromis de la musique des groupes qu'ils admirent alors (de Judas Priest à Diamond Head en passant par Motörhead ou Budgie), les Four Horsemen, tout juste signés sur le Megaforce Records des époux Zazula, se préparent à changer durablement la face du metal avec un premier opus qui fera indéniablement date : Kill 'Em All. Il aura simplement fallu que le fils d'un tennisman danois rencontre la blonde progéniture de fondamentalistes chrétiens, que les deux se découvrent une passion commune pour le hard rock, le heavy metal et même le punk rock, qu'ils se décident à faire un groupe de leurs obsessions soniques, lui trouve un nom certes un peu ridicule mais définitivement mémorable et approprié pour que jaillisse la première étincelle. Deux ans plus tard, cette étincelle devient un album d'un genre qui n'a pas encore de nom (il faudra attendre 1984 et le Metal Thrashing Mad d'Anthrax pour qu'il se voit étiqueté, par Malcolm Dome qui écrit alors dans le périodique spécialisé Kerrang, "thrash metal"), hybride de leurs goûts speedés au sur-enthousiasme de leur nerveuse jeunesse.
Parce que, quelle claque mes aïeux ! Je me souviens encore du choc de la découverte, moi qui me remettait tout juste d'un Venom particulièrement barbare. Rapide, puissant, cru... Tout ce que l'album ne doit plus paraître à la jeunesse d'aujourd'hui qui a goûté à tout, du grindcore au black metal en passant par le brutal death metal aujourd'hui monnaie courante. Aux jeunes oreilles innocentes d'alors, dès un Hit the Lights mené pied au plancher, agressivement vocalisé par un Hetfield à la voix encore verte, le choc initial d'un thrash metal nous étant alors inconnu était total tout juste tempéré par un Four Horsemen un poil moins radical musicalement mais compositionnellement plus intéressant, l'entrée en matière en imposait, façon bulldozer dans un magasin de cristal. La suite, d'un Motorbreath faisant passer Motörhead pour une bande de vieillards cacochymes, d'un Jump in the Fire brûlant et racé, d'un (Anesthesia) Pulling Teeth, instrumental épatant mené par le bassiste Cliff Burton, d'un Whiplash punkoïde ô combien efficace, d'un Phantom Lord à vous décoller la pulpe, d'un No Remorse qui ne faisait pas de quartier, d'un Seek & Destroy accrocheur et addictif, à un Metal Militia, ultime salve destructrice tout concourait à donner des envies de tout casser. Il faut dire que la machine, impeccablement fourbie par des riffs tranchants, des soli supraluminiques et des rythmiques option dragster avait des allures d'Attila et ses Huns venu semer le boxon auquel, jeunes fous que nous étions, nous ne pouvions décemment pas résister.
Aujourd'hui, trente et quelques années après le choc initial, tout ceci ne parait plus aussi radicalement rentre-dedans mais, tout de même, la galette conserve tout son charme, toute sa juvénile puissance et, bien-sûr, son immense importance historique dans le développement d'un genre, le heavy metal, qu'il contribuera à pousser vers ses extrêmes comme, en leur temps, un Black Sabbath, un Ace of Spades un Iron Maiden ou Welcome to Hell, c'est dire l'importance du truc. Comme, en plus, c'est un opus qui a merveilleusement résister à l'usure du temps, il n'en faut pas plus pour célébrer un aeuvre essentielle que tout chevelu qui se respecte se doit de posséder dans sa collection. Kill 'Em All en un mot ? Obligatoire !

1. Hit the Lights 4:16
2. The Four Horsemen 7:13
3. Motorbreath 3:08
4. Jump in the Fire 4:41
5. (Anesthesia) - Pulling Teeth 4:15
6. Whiplash 4:10
7. Phantom Lord 5:02
8. No Remorse 6:26
9. Seek & Destroy 6:55
10. Metal Militia 5:09

James Hetfield - lead vocals, rhythm guitar
Kirk Hammett - lead guitar
Cliff Burton - bass guitar, backing vocals
Lars Ulrich - drums
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le premier album de Metallica ressemble à une démo très bien produite. Le son est cru, le style énervé. La voix de James est encore trs verte et les textes sont plus que moyen, mais quel plaisir! Aujourd'hui encore, l'intégralité de l'album est une pierre angulaire de la discographie du groupe et du trash. Et il y a de fortes chances que dans 25 ans, ce soit encore le cas!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 décembre 2012
Au vue de la pochette arrière de l'album,on est très loin de se douter que ces post-adolescents acnéiques deviendront le groupe métal le plus influent de tous les temps.Les bubons de James Hetfield motivèrent peut-etre ce dernier à rester cloitré dans sa piaule avec son acolyte danois Lars Ulrich,peaufinant leur style et n'écrivant rien moins que les tables de la loi d'un nouveau courant musical:le thrash.
En fait,Mustaine,exodus ou Anthrax sont autant responsables de cette paternité mais Metallica les coiffe au poteau d'un poil,fut-ce il pubien.
"Hit the light","no remorse","seek and destroy",basés sur des riffs tous passés à la postérité,dévoilent des rythmiques speed agrémentées de solis aussi rapides que mélodiques.La voix est celle d'un Hetfield collé au micro faute de mieux,tout à l'énergie et sans technique(le groupe n'arrivera jamais à débaucher John Bush d'armored Saint),la batterie s'inspire des motorhead et consorts et la basse du hippie Cliff Burton enrichie l'ensemble d'un son lourd et saturé,parfois sous mixée."Anesthesia",instrumental de bravoure exécuté rituellement sur scène se voit ici gravé dans le marbre,espace de liberté du bassiste avant le retour des deux guitares qui bien entendu dominent l'ensemble du disque.
Pour résumer,on peut dire que chaque titre vaut le détour("phantom lord,the four horsemen et son break central agrémenté d'un solo magnifique de kirk Hammett,la speederie novatrice de"whiplash"),exemple type du premier album coup de poing,le tout illustré par une pochette bien laide comme souvent chez ces gens là,sous culture oblige.
Metallica offre donc à des millions de jeunes un défouloir de qualité,synthetisant les influences new wave of british heavy metal et hardcore u.S.,faisant d'eux les icones indétronables du métal passé,présent et futur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 18 décembre 2010
Sortis en 1983,soit 2ans aprés la formation du groupe dans la fameuse bay-aera de 'frisco,ce disque est tout simplement le tout premier album de trash,de l'histoire du metal,jusqu'ici jamais un groupe n'avait était aussi loin dans l'ultra-violence musicale.10 titres,10hymnes à la gloire du metal!!!Trés inspirés par la nwobhm(motorhead en téte!!!)et le punk londonnien(n'oublions jamais que nous devons tous aux anglais),metallica compacte le tous est donne naissance à un genre nouveau le trash metal,faisant au fil des années(27ans tout de méme)des millions d'adeptes à travers le monde.Tout démarre dans un véritable fracas de riffs et de roulement de batterie,et c'est la lumiére(hit's the light)...la légende est née!!!Suivi du premier morceau épique du gang"the four horsemen",avec sa magnifique interlude mélodique au beau milieu du morceau..."motorbreath""jump in the fire""phanthom lord""no remorse""whiplash"ou james cite le nom du groupe en fin de song,eh,oui il le sait il tient là quelque chose d'énorme,qui va laisser son empreinte dans l'histoire de notre musique préférée..."seek and destroy"et son intro'mémorable,et ce fameux instrumental"pulling teeth(anesthesia)ou cliff burton,démontre déja toute l'étendue de son immense talent,et il continuera de faire de méme sur les 2albums qui suivronts(est-ce utile de préciser leurs noms)...3des albums les plus importants de l'histoire du métal,rien que ça!!!Aprés la tornade le paysage musicale ne sera plus jamais le méme,et enfantera de nouveaux genres encore plus brutaux(grindcore et death metal).Cet album digne de son titre se termine dans une série d'explosion qui clot cet hymne définitif qu'est"metal militia"...et quoi de mieux pour conclure ce baton de dynamite,d'environ 50 minutes de saignement d'oreilles assurés!!!L'un des plus albums les plus influents de tous les temps,purement et simplement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 novembre 2012
Ce 1er disque comporte 10 titres,10 tueries:hit the lights,motorbreath,whiplash,phantom lord,no remorse...aucun temps mort!

J'adore le son in your face qu'on ne retrouvera malheureusement plus jamais sur les disques suivants plus nuances:batterie marteau pilon,solos de fous furieux,guitare rythmique tranchante comme une tronconneuse et dire que les musiciens ont a peine 20 ans.

Seul petit bemol la voix un peu juste mais caracteristique de James Hetfield a tel point que ce dernier avait envisage de delaisse le chant pour s'occuper uniquement de la guitare,30 ans apres il parait inconcevable d'imaginer Metallica sans Hetfield au chant!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juin 2004
Cette musique a 20 ans ( un peu plus en fait), et à l'écoute on serait prêt à jurer qu'elle aura toujours la force des 20 ans.
Bien sûr, vue d'aujourd'hui et du chemin parcouru par Metallica, de cette ascension si phenoménale qu'ils semblent s'être perdus en cours de route, "Kill'Em All" semble plein d'amateurisme.
Mais quelle ambition déjà, et déjà aussi les moyens (ou presque) d'y parvenir, de faire de la musique qui vous prend aux tripes, parle au coeur, nourrit le cerveau.
Metallica est ici en route vers les sommets, mais qui a dit que la destination était plus belle que le chemin?
Et, signalons au passage l'importance historique de cette album; le nu-metal étant partout, on en viendrait à oublier qu'il a existé un truc qui s'est appelé le "Trash" dans les années 80 et qui a donné à plein de jeunes gens en colère mais avec de grands coeurs, l'impression d'exister.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 avril 2015
Pour ceux qui aiment Metallica, achetez le sans hésitation.
En revanche contrairement à ce qu'on peut voir sur le site, le CD n'a que 10 pistes. La 11 ème je ne sais pas d'où AMAZON l'a sort. Metalicca possède son propre site et dessus on peut voir tous se qu'ils ont produit; sur ce site il n'y a que 10 pistes donc il n'y a pas de soucis.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 décembre 2000
Pour un puriste, metallica c'est ca et non pas load, reload et le black album qui sont des gentils albums de speed tout au plus. Dans cet album, le rythme est genial, le son , bien qu'il ne soit pas excellent, est captivant. Le premier morceau est genial de par sa fougue. Le solo introduction de whiplash a la basse est dement. Non non, il faut vraiment ne rien y connaitre du trash pour oser critiquer cet album et vanter les autres. Avec cet album, ils ont ouvert une breche que slayer et autres vont poursuivre. Un must parce qu'il est bon et qu'en plus c'est le premier du genre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Metallica - Black Album
Metallica - Black Album de Metallica (CD - 2008)

Master of Puppets
Master of Puppets de Metallica (CD - 2008)

...and Justice for All
...and Justice for All de Metallica (CD - 2008)