Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille, 1 novembre 2005
Par 
Ce pianiste alors jeune au moment de l'enregistrement illustre tout à fait l'expression: "la qualité n'attend pas le nombre des années". Sa sonate opus 111 a été une révélation pour moi : la meilleur interpretation que je connaisse actuellement: du bon gout d'un bout à l'autre BRAVO.
Les études de Schumann sont toutes aussi foudroyantes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ma rencontre avec un génie musical, 18 juin 2011
Ce disque fut à l'époque (en 33 tours dans les années 80) l'occasion de ma rencontre avec celui que je continue de considérer comme l'un des artistes majeurs du 20ème siècle ; Pogorelich est celui qui a renouvelé l'art de l'interprétation, quelle que fût l'œuvre à laquelle il s'est attelé. Et quand je dis "renouvelé", je pèse mes mots ! Chaque motif, chaque phrase a son tempo car ses propres caractéristiques, sa propre psychologie. Pogorelich a ouvert aux œuvres qu'il a choisies des horizons insoupçonnés avant lui. Que dire encore si ce n'est évoquer sa virtuosité (dans le sens de savoir-faire complet et non seulement de la rapidité digitale) à maitriser la matière sonore, que ce soient les plans, la conduite d'une voix ou les accentuations rythmiques etc.
Je conviens qu'avec ce genre d'artistes, on n'est pas à l'abri du refus catégorique tant ces interprétations furent et demeurent différentes de ce qui s'est fait et de ce qui se fait aujourd'hui.
Je recommande donc toute la discographie de Pogorelich (commencer avec ce disque est une excellente entrée en matière !).
Ecoutez ceux consacrés à Ravel (Gaspard de la nuit ou les valses nobles) ou encore celui consacré au 2ème concerto pour piano et orchestre de Chopin et vous entendrez ce qui fait son unicité dans le monde des pianistes et des musiciens.
Martha Argerich a dit de lui, lors du concours Chopin en 1980 : "C'est un génie !". C'est ce que je pense sincèrement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les superlatifs manquent, 21 juillet 2010
Par 
M. BEGOUS (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Quel génie ! cette interprétation de l'Op.111 est radicale et inclassable. Je l'écoute depuis sa sortie dans les années 80, et je n'en reviens toujours pas. Le 2ème mouvement est hallucinant, d'abord très lent et très sensuel (thème), puis devenant insensiblement chaloupé (1ere et 2ème variations) pour finir en jazz; oui, c'est du Scott Joplin 1 siècle avant, et c'est le génie de cet interprétation de nous faire entendre la radicalité de l'écriture de Beethoven. Le final avec ses trilles interminables (comment eut il conserver cette régularité?), entrecoupées de notes comme des points de suspension,dans une approche minimaliste qui tranche avec le reste.
Les études symphoniques de Schumann sont de la même trempe. C'est un disque pour une ile déserte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit