undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Frédéric Chopin (1810-1849) Sonate pour piano et violoncelle op.65/Polonaise brillante pour piano et violoncelle op.3
Robert Schumann (1810-1856) Adagio et allegro pour violoncelle et piano op .70
Martha Argerich/Mstislav Rostropovich (1981)
La sonate op.3 est le chef d’œuvre de la musique de chambre de Chopin. Une sonate riche d’une poésie que le piano et le violoncelle tour à tour exhalent grâce au talent de Martha Argerich et de Mstislav Rostropovich qui porte cette musique au lyrisme brûlant jusqu’à des sommets.
Composée en 1845, cette œuvre est restée très populaire.
La Polonaise op.3 fut écrite par Chopin alors qu’il n’avait que 19 ans à l’intention de la princesse Wanda. Ce fut sa première œuvre avec violoncelle, un instrument qu’il ne maitrisait pas vraiment. Le résultat est étonnant.
L’éloquence mélancolique de l’adagio de Schumann fait place à une grande virtuosité dans l’allegro qui suit. Schumann a peu écrit pour le violoncelle à l’instar de Chopin : les avoir réunis dans ce disque est une heureuse initiative : le violoncelle est l’instrument qui exprime le mieux la mélancolie terrain d’expression favori du romantisme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Chopin a peu écrit en dehors du répertoire pour piano seul; on ne lui connait que cinq pièces de musique de chambre, toutes avec piano. Outre quelques Variations avec flûte et un Trio avec violon et violoncelle, trois pièces se consacrent au violoncelle : un Grand Duo concertant (sur des thèmes de Robert le Diable de Meyerbeer), une Introduction et Polonaise, et enfin une Sonate.

Si le violoncelle a gagné ses lettres de noblesse sous le génie de Beethoven, il est devenu ensuite un instrument majeur de la mouvance romantique. Chopin compose sa sonate pour piano et violoncelle en sol mineur op.65 à l'âge de 35 ans, alors qu'il est devenu le maître total du clavier; ce sera finalement sa dernière oeuvre publiée, en 1847. On retrouve toute sa science symbiotique du piano dans le riche accompagnement de cette sonate, mais le traitement du violoncelle ne démérite pas par rapport au clavier : c'est avec une maîtrise totale des sonorités de l'instrument que le compositeur polonais nous livre des thèmes lyriques, riches et inspirés, réalisant au final une oeuvre devenue un sommet du répertoire.
La polonaise avec violoncelle en ut majeur op.3 fut la première écrite par Chopin, à l'âge de 19 ans (il y ajoutera une Introduction l'année suivante); il dédiera ensuite le genre au piano seul, pour le porter au degré de perfection qui passera à la postérité. Si le compositeur lui-même considérait cette pièce comme mineure, elle n'en fait pas moins montre d'inspiration et, déjà, d'une remarquable science de l'instrument.

Cet enregistrement de mars 1980 réunit deux musiciens d'exception : Martha Argerich et Mstislav Rostropovich. La lionne argentine s'allie avec l'archet aristocratique russe dans une complicité et une complétude parfaite. Une interprétation vivante et spontanée, pleine de caractère et de brio, tour à tour lyrique et exubérante, avec un équilibre absolument parfait entre les instruments.

En complément, l'Adagio et Allegro en la bémol majeur op.70 de Schumann (qui existe aussi en version pour cor et piano), dans une interprétation tout aussi intense.
Et s'il est vrai que le disque est assez court (à peine 46 minutes), il constitue bien entendu une référence évidente...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 avril 2010
Quelle pianiste c'est une oeuvre particulièrement difficile pour le piano que la sonate pour violoncelle et piano de Chopin surtout le premier mouvement que chopin lui-même enlevait.Martha Argerich dit préférer jouer ses 2 concertos plutôt que ce mouvement
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sonate Pour Piano & Violoncelle
Sonate Pour Piano & Violoncelle de Martha Argerich/Mstislav Rostropovich (CD - 1992)