undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:36,95 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Udo Dirkschneider, mythique chanteur du groupe de Heavy Metal teuton Accept, quitte le groupe après l'album Russian Roulette (1986) pour suivre une carrière solo. Un an plus tard, ce "Animal House" arrive sur nos platines. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que si c'est pour "divergences musicales" que le bonhomme a quitté le groupe, c'est l'ensemble du groupe qui ne devait plus être d'accord avec la musique d'Accept.
Ce premier album est en effet un album d'Accept...sans Accept. D'ailleurs, les compos sont créditées Accept and Deaffy, l'équipe en charge des compos d'Accept depuis "Balls to the wall".
C'est en effet ce qu'il reste d'Accept qui, avec son album "Eat the heat" va proposer quelque chose de radicalement différent (et va d'ailleurs se planter bien comme il faut !)
Il n'y donc que les musiciens derrière le lutin hurleur qui ont changé. Mais Udo a su recruter une bonne équipe (quelques transfuges de Warlock et, en guitariste lead, Mathias Dieth, ex-Gravestone et Sinner). Pour le reste, on est en terrain connu et tous les fans de l'homme au treillis vont souffler un grand coup.
"Go back to hell", "We want it loud", "Coming home" ou "Lay down the law" auraient pu figurer sur n'importe quel album d'Accept. Ce dernier titre a même été enregistré par Accept. C'est à se demander si, pour cet album, Udo ne s'est pas servi de morceaux dont le groupe ne voulait pas. Même la pseudo ballade "In the darkness" est tout à fait dans l'esprit. Les bien lourds "Warrior" et "Run for cover" ne changent rien à l'affaire. "They want war", avec ses choeurs d'enfants, est sans doute le titre le plus aventureux. On mettra de côté le bonus track du cd, "Hot tonight", un peu anachronique (il n'était pas présent sur l'édition vinyl).
Udo, avec cet album, est le garant du Heavy Metal grande classe de son ex-groupe. Animal House est, pour moi, sa plus grande réussite en solo.
22 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un excellent album... d'Accept !
Ecrit par Accept pour leur ex-futur chanteur Udo Dirkschneider qui quitte le groupe pour une carrière solo.
Bref, que du bon, du béton qui dans 50 ans sera toujours au top.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2015
groupe qui ressemble a accept un très bon album a avoir en plus du groupe accept. je vous le recommande avec le hits "they don't war".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2013
Le plus mauvais album d'UDO serait du niveau d'un bon album d'Accept... Aucune inquiétude à avoir en achetant un de ces albums donc !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus