undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles10
4,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 mai 2009
Superbe "road movie" à travers le sertão du Nordeste brésilien.
Fernanda Montenegro est touchante, mégère indélicate s'avérant capable de la plus grande tendresse.
Walter Salles réussit là un véritable chef-d'oeuvre.
Avril brisé
Carnets de voyage
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2001
C'est un lent et beau voyage dans un Brésil qui n'est pas celui des cartes postales. On y découvre pourtant que les joies et les tristesses sont décidément universelles.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2008
Une bonne partie du cinéma brésilien peut se ranger en deux camps: le drôle/sensuel/émouvant (Dona Flor et ses deux maris) et l'ultra cru et violent (Pixote ou La Cité de Dieu).

Et voilà qui en 1998, le film Central do Brasil est venu révolutionner tout cela et mélanger les deux genres, tout en synthétisant merveilleusement l'âme brésilienne et l'impasse dans laquelle nous vivons à l'aube du XXIe siècle.

C'est l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de notre cinéma. Je ne parle pas des détails techniques, de la photographie, etc. car je ne suis pas spécialiste, même si cela a évidemment contribué à la beauté du film.

Je parle de la lecture judicieuse de notre société, à travers l'histoire de ces personnages attachants et ô combien réels... Fruit amer des inégalités sociales, une très grande partie de la population est pauvre, et côtoie la violence tous les jours.

Central do Brasil parle aussi de notre aspiration au bonheur qui ne pourra venir que de nous-mêmes, de notre envie de vivre ensemble sans nous manger les uns les autres, et de réussir dans la vie sans nous marcher sur la tête.
Malheureusement, la quasi inexistence d'honnêteté dans nos gouvernements successifs sert de miroir pervers à notre société.

Il y a une tendresse amère dans notre façon d'être que ce film a très bien captée, très loin des clichés d'un peuple souriant et insouciant auxquels nous ne voulons pas être assimilés.

Il nous faut tout simplement plus d'éthique sociale, plus de bienveillance à l'égard d'autrui : c'est le seul chemin possible, celui de Dora.
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2016
En 1998, "Central do Brasil" pouvait annoncer un possible renouveau du cinéma brésilien… qui ne se matérialisa malheureusement pas : à partir d'un regard quasi-documentaire - la force de Walter Salles, qui venait de là, du documentaire -, "Central do Brasil" s'avérait une belle chronique d'un voyage de Rio jusqu'au Sertão, à la suite de deux personnages finement antipathiques. Malgré une fin en forme de mélodrame un peu plus convenu, une vraie lumière se dégage du film, dont le succès repose aussi largement sur les solides épaules de Fernanda Montenegro, actrice magnifique qui réussit ici à tuer dans l’œuf tout sentimentalisme dans sa relation avec l'enfant qu'elle accompagne. Grâce à elle, "Central do Brasil" évite l'écueil du film larmoyant (même si les larmes coulent abondamment !) et consensuel sur la recherche du père, mais se révèle être une observation attentive du réveil moral et émotionnel d'une femme qui avait peu à peu oublié de vivre. Soulignons aussi l'absence louable des stéréotypes habituels sur le Brésil (violence - encore que… -, samba, carnaval, plages et joie de vivre sont ici absentes) dans ce film important dans sa "brasilianité", puisqu'il offre dans sa dernière partie une peinture superbe du Nordeste - en particulier l'intérieur de l'état du Pernambuco - et de son peuple.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2010
Film très emouvant sans violence gratuite qui est un road movie dans le bresil d'aujourd'hui . Une femme écrivain publique va aider un jeune garçon. Beaucoup d'humour et d'humain dans ce film.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2012
Je l'avais vu chez un ami, j'avais été séduit et bouleversé, je le voulais, c'est fait ! Très beau film, à recommander.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2009
C'est un film rempli d'émotions, du début à la fin, on ne voit pas le temps passer tant on est pris dans l'histoire. Le jeune garçon, héros du film est très attachant. On découvre un peu la vie au Brésil où beaucoup font des "petits boulots" (ou des escroqueries).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2014
J'ai aimé de voir des acteurs anonymes sans fioritures naturels dans un thème banal et courant dans ce pays et dans bien d'autres.
Combien d'enfants de par le monde sont abandonnés et laissés à eux même par leur famille qui ,ne peuvent les élever .
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2001
Un road movie a voir absolument.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2005
A travers ce magnifique film, decouvrez un Bresil comme vous ne l'avez jamais vu.
Les personages sont emouvants et le petit Josue reste tres attachant tout le long du film.
A noter egalement que le film nous montre aucun cliches touristiques et nous sommes surtout loin, meme tres loin des villas luxueuse que nous ont habitues les telenovellas bresilliens.
A voir ABSOLUMENT!!!!!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)