undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles4
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 juillet 2005
Pendant trois albums (de Summoner's Tales a Brand New Day), Sting a passe son temps a se remettre de l'experience grandiose mais au combien epuisante de l'ecriture de son chef d'oeuvre "The Soul Cages". Les Tales sonnait l'heure de la fete apres le disque-deuil precedent; Mercury Falling est une sorte d'After a l'ambiance motown subtile et paisible.
Salutairement, Sting ose a nouveau creer des atmospheres et laisser parler sa melancolie. La virtuosite des musiciens est utilisee de maniere plus discrete mais dans le cadre d'arrangements plus elegants et moins demonstratifs que sur Ten Summoner's Tales. Cela est sans doute encore due au choix de la musique soul des 60's comme influence majeure. Cela n'empeche pas les variations rythmiques, harmoniques et orchestrales soutenant des melodies profondes - la griffe unique de Sting - d'etre presentes, tout comme son talent, en tant que parolier, a faire le chroniqueur qui tutoie la poesie.
Alors, pourquoi 4 etoiles et pas cinq...En fait, si Phil Collins avait reussi a ecrire un disque d'une telle qualite, a part crier au miracle, j'aurais surement mis 5 etoiles pour saluer les progres accomplis. Mais Sting, lui, a place la barre tellement haut avec Nothing Like the Sun et The Soul Cages, que l'on a tendance a le noter par reflexe, un peu plus durement...La rancon du genie!!!
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 25 juillet 2008
C'est vrai que face à l'excellence des oeuvres de Sting depuis ses débuts en solo, on aurait peut être tendance à d'avantage de dureté dans nos critiques; Plus que pour n'importe quel autre artiste. N'allons pas, outre mesure, chercher plus qu'il ne faut la petite bête à ce nouvel album. Sans doute un poil moins aventureux, Sting sait encore suffisament y faire pour nous réjouir d'une musique dont il revisite ici plusieurs styles avec toujours cette composante d'accent Jazzy. Album au succès relatif, Sting intéresse (provisoirement) moins la bande FM... Qu'importe, les amateurs de très bonnes musiques ne sauraient s'y tromper.
4 étoiles, parce que ce n'est tout simplement pas vers cet album que va ma préférence dans tout ce que l'artiste à déjà proposé. La tournée qui s'en suivie était en tout cas fantastique (j'ai vu Colaïutaaaa !!!). 16/20
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sting a maintenant quarante-quatre ans et fait désormais partie des classiques. Nous sommes en plein milieu des années 90 et les coquelets du rock (Oasis, Nirvana, Radiohead) ont relégué les années 80 au placard. Parallèlement, MTV a relancé la mode des vieilles gloires (Bob Dylan, Jimmy Page / Robert Plant, Eric Clapton) qui se produisent régulièrement sous son égide en acoustique et sans synthétiseurs. Pour Sting, qui est juste entre les deux générations, il est temps de se repenser en tenant compte des donnes en cours. C’est ce qu’il va faire - et de belle façon - en revenant incroyablement avec son premier album de rock américain : MERCURY FALLING !
Fort d’une nouvelle voix un poil plus grave et qui a gagné en profondeur, Sting se lâche en terre inconnue et rend donc visite aux cousins des Amériques, osant se frotter à la plus pure des soul (YOU STILL TOUCH ME), britannisant une country de bal campagnard (I'M SO HAPPY I CAN'T STOP CRYING), marchant sur les plate-bandes de Springsteen (I HUNG MY HEAD, qui sera repris par Johnny Cash lui-même), ondulant de sa chaude voix le long d’un hit single entre faux reggae et gospel lennonien (LET YOUR SOUL BE YOUR PILOT) et, en substituant ainsi la froideur du jazz par la chaleur de la soul, réalise peut-être son meilleur album solo.
Tops : I HUNG MY HEAD, LET YOUR SOUL BE YOUR PILOT, THE HOUNDS OF WINTER, YOU STILL TOUCH ME, VALPARAISO
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2003
Que les fans me pardonnent mais pour moi cet album est le meilleur après "Soul cages". Sting laisse enfin toute sa place à la guitare dans un de ses albums et pour moi le résultat est incroyable. Vous pourriez en douter mais le feeling est au rendez vous. Les compositions sont plus directes , plus pop et donc moins jazz qu'à l'accoutumée ce qui les rend plus accessibles. Par contre les cuivres eux n'ont pas disparu, ce qui nous vaut quelques titres soul (« All four seasons ») et un « Twenty five to midnight » qui aurait pu s'intégrer parfaitement au répertoire de Phil Collins. De plus il n'hésite pas à verser dans la country à grand renfort d'harmonicas avec « I'm so happy ... » et « Lithium sunset » (sorte de ballade pour cow-boy solitaire), ainsi que dans une bossa jazzy comme « La belle dame sans regrets » (chanté en Français s'il vous plaît). En résumé, qu'elle soit acoustique ou électrique, la guitare montre qu'elle tient toute sa place dans l'univers musical de Sting...et qu'elle lui permet de toucher un public toujours plus large...J'ai été enthousiasmé par cet album. Vous le serez également !!
0Commentaire3 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles