Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brahms et Beethoven sont un bateau..., 8 mars 2013
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Beethoven : Triple Concerto - Brahms : Double Concerto (CD)
Dans ces deux concertos, l'un est là pour profiter du sillage de l'autre et l'affiche sert de leurre : le meilleur est le Brahms avec Szell, mais Karajan est toujours vendeur. Le Triple Concerto version Karajan, Richter, Oistrakh et Rostropovitch est un exemple célèbre de semi-ratage malgré une affiche prestigieuse, un coup de EMI qui n'est pas pourtant manqué commercialement, il n'y avait pas d'autre but d'ailleurs. Malgré une atténuation de la réverbération au moment du passage en CD, la prise de son reste quelque peu sourde, cotonneuse, l'impression auditive étant renforcée par l'excès de legato. Ensuite, les différents protagonistes ne s'entendaient pas et n'avaient pas fait les nouvelles prises qui auraient pu améliorer les choses, la responsabilité essentielle étant celle de Karajan, toujours pressé. Richter a décrit cet enregistrement, l'atmosphère plus que le résultat, comme "horrible", ce qui reflète son exigence musicale. Avec de telles personnalités, il reste bien entendu une certaine majesté, des beautés de détail et même un Largo assez impressionnant. Mais cherchons ailleurs la bonne version du Triple Concerto.

Si j'ai mis cinq étoiles tout de même, c'est parce que le Double Concerto de Brahms domine la discographie depuis sa sortie en 1972 chez Le Chant du Monde (c'est sous cette forme que je l'ai), même si une émission sur France-Musique avait préféré l'intelligente direction de Sawallisch avec F.P. Zimmermann et H. Schiff. On se dit en l'écoutant, et en pensant à son Concerto en ré mineur avec Curzon que Szell n'était jamais aussi bon que comme accompagnateur. Sa direction est presque aussi exaltée que pour ce Premier Concerto, sauf au début où il laisse la vedette aux deux solistes. Rostropovitch, impérial, généreux, atteint pratiquement le même niveau que Starker, la référence des violoncellistes pour Brahms. Quant à Oistrakh, il est d'une noblesse rare, sans exclure la vigueur qui est nécessaire avec une telle direction; je peux écouter chez moi six versions de ce Double Concerto, sans compter celles que j'ai pu entendre par ailleurs, et je ne vois pas qui pourrait le dépasser. Au reste, nulle exhibition hystrionique dans ces interprétations, puisque on reste constamment avec Brahms, l'aspect "compositeur de syncopes" étant évidemment mis en valeur par Szell, mais ce n'est pas le seul: la profondeur introspective, l'amertume et la nostalgie, une certaine rondeur confortable et tout ce qu'on qualifie de "brahmsien" se trouve dans cet enregistrement plus que dans aucun autre, parmi ceux que je connais du moins.

Il y avait autrefois un autre couplage pour cette version du Double Concerto qui ne devait pas être plus mauvais. Mais le Brahms justifiera l'achat puisque le couplage actuel semble s'être généralisé. Toutefois, si vous souhaitez avoir une excellente version du Triple Concerto de Beethoven, je suggère deux versions anciennes:
- Oistrakh, Knushevitsky, Oborin, Philharmonia, Sir Malcom Sargent (EMI), enregistré vers 1957 ou 8(je ne peux pas préciser, je l'ai sur cassette seulement);
- Schneiderhan, Fournier, Anda, Radio-Symphonie-Orchester Berlin (DG), enregistré en 1960 et couplé avec une des excellentes versions du Double Concerto de Brahms, mais le Triple Concerto est un peu plus homogène et mieux enregistré.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa6b9d5b8)

Ce produit

Beethoven : Triple Concerto - Brahms : Double Concerto
Beethoven : Triple Concerto - Brahms : Double Concerto de Mstislav Rostropovich (CD - 1999)
Cliquez pour plus d'informations
En stock, mais la livraison peut nécessiter jusqu'à 2 jours supplémentaires
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit