Commentaires en ligne


 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour aux fondamentaux
J'étais convaincu que j'avais vu tous les épisodes de la série des Alien (même plusieurs fois, en particulier pour le tout premier, qui reste de très loin le meilleur de mon point de vue, celui à qui revient tout le mérite de la création).
Quelle ne fut donc pas ma surprise lorsque je me suis aperçu que je n'avais...
Publié le 4 mars 2013 par Johan Rivalland

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Du potentiel, mais gâché par effets spéciaux ridicules
Je trouve que ce 3ème est le moins bon épisode, la faute principalement au traitement de la créature, toute en images de synthèse avec une incrustation dégueulasse dans les décors. C'est bien simple, à part lors des gros plans, on a l'impression d'être face à une cinématique de jeu vidéo...
Publié il y a 9 mois par Evilmarmotte


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour aux fondamentaux, 4 mars 2013
Par 
Johan Rivalland (LEVALLOIS-PERRET France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 [Édition Simple] (DVD)
J'étais convaincu que j'avais vu tous les épisodes de la série des Alien (même plusieurs fois, en particulier pour le tout premier, qui reste de très loin le meilleur de mon point de vue, celui à qui revient tout le mérite de la création).
Quelle ne fut donc pas ma surprise lorsque je me suis aperçu que je n'avais jamais vu celui-là. Tant mieux, puisque j'ai toujours plaisir à retrouver cette situation effroyable où l'on se trouve en présence de ces aliens.

Ici, retour aux fondamentaux, puisqu'au lieu d'une foison d'aliens, qui fait perdre tout son charme (si l'on ose dire) à ce monstre de l'espace, nous voilà en présence d'un seul d'entre-eux. Et c'est bien suffisant !
Retour, donc, à la situation angoissante, même si on le voit régulièrement, de l'individu en partie suggéré et invisible, mais dont on sent la présence inquiétante. Bien moins effrayant et angoissant, cependant, que dans le tout premier, où c'était bien plus subtil. Mais difficile de refaire aussi bien ; et on s'habitue...
A saluer, au passage, un petit clin d'oeil de départ (si c'en est bien un ?) au fabuleux The Thing de John Carpenter, de l'époque du premier Alien.

Quant à la situation, elle est probablement un peu tirée par les cheveux (un pénitencier de 25 hommes extrêmement dangereux, sur une planète isolée). Sans armes (pour pimenter un peu la situation). Mais il fallait bien trouver autre chose...
Et surtout, une idée certainement ingénieuse, que je ne dévoilerai pas pour ceux qui n'ont pas encore vu, mais qui ne m'a malheureusement pas paru originale, ayant vu les épisodes qui suivent, ainsi que Prometheus.

Pour le reste, un film qui se tient globalement, avec l'essentiel : passer un bon moment ; même si ce n'est plus très original. Et une Sigourney Weaver qui donne tout son intérêt au film. Parfaite, comme d'habitude !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour a l'essentiel, 26 septembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 (DVD)
David Finsher nous propose une version gothique et encore plus sombre que dans les précédents Aliens. Une atmosphère proche du premier épisode bienvenue. Alien III n'a pas certainement eu le succès qu'il méritait. A voir absolument pour la photographie du film et pour son ambiance générale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un troisième opus sympathique et un bon blu-ray, 14 novembre 2014
Par 
Fiesta5 - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 - combo Blu-ray + DVD [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
"Alien 3", sorti en 1992 et réalisé par David Fincher (Le réalisateur de "Zodiac", "Seven", "Fight Club", "The Game", "Panic Room", "Gone Girl" et "Millenium" entre autres...), est un très bon film d'horreur/Science-Fiction qui a rencontré un très joli succès lors de sa sortie au cinéma ainsi qu'une bonne suite directe du magnifique "Aliens le retour", réalisé par James Cameron et sorti six ans plus tôt. Un troisième volet qui est considéré comme le moins bon de la série par la plupart des critiques et des fans et que le réalisateur a renié en bloc à cause des producteurs, qui lui ont empêché de faire le film comme il le désirait, au point que celui-ci refuse que ce film apparaisse dans sa filmographie. Pourtant, si effectivement il n'atteint pas le niveau d'excellence de ses prédécesseurs, "Alien 3" possède pas mal de qualités et vaut tout de même le détour! Les événements du film se déroulent donc directement après la fin du précédent épisode. Le vaisseau de Helen Ripley s'écrase sur une planète qui s'avère être en fait une prison qui abrite les pires criminels de la Terre. Le crash du vaisseau a tellement été violent que Ripley fut la seule survivante. Ce qu'elle ignore, c'est qu'un alien a fait le voyage avec elle et que ce dernier va semer la terreur au sein de la prison. Ripley, les prisonniers et les gardiens s'unissent pour vaincre cet alien d'un genre nouveau. L'histoire est très intéressante à suivre et ne manque pas de suspense ni d'émotion. Le film possède de superbes décors et une ambiance malsaine ainsi qu'un rythme soutenu, on ne s'ennuie jamais. Les scènes d'action sont nerveuses et efficaces mais les effets visuels, en revanche, sont complètement dépassés par le temps, en particulier l'alien. Si il demeure esthétiquement réussi, cela devient horrible à regarder dès qu'il se met en mouvement. Un alien fait en numérique complètement obsolète. C'est vraiment le gros point noir du film. Le casting est parfait, en particulier la charismatique Sigourney Weaver, toujours aussi convaincante et émouvante dans le rôle de Ripley. C'est clairement elle l'atout majeur du film! Le reste du casting n'est pas mal non plus, on notera également la présence de Lance Henriksen et du regretté Pete Postlewaite. Bref, si "Alien 3" n'est clairement pas le meilleur opus de la saga, il n'en reste pas moins un très bon film d'horreur/Science-Fiction efficace et spectaculaire qui ne vous laissera pas le temps de souffler! Un divertissement haletant et prenant, à voir absolument!

Le blu-ray offre une bonne qualité d'image, digne du support HD. Les couleurs sont belles et l'image est dans l'ensemble propre et nette même si on peut constater parfois la présence de grains pendant le film. Rien de bien méchant, cela reste tout de même supérieur au DVD, qui est fourni avec le blu-ray, et vraiment pas mal pour un film de 22 ans. Au niveau du son, la VF est proposée en 5.1 DTS. Un son de très bonne qualité même si on aurait quand même préféré avoir le 5.1 DTS-HD MA de la VO. A noter que les voix françaises diffèrent dans la version longue, à cause de scènes rajoutées des années plus tard.

En bref, si vous avez aimé les précédents films "Alien", alors "Alien 3" devrait également vous plaire. Un troisième volet plutôt réussi qui nous apporte son lot de terreur et d'action, à défaut d'être le meilleur opus de la saga. Même si il demeure perfectible sur certains points, comme l'alien visuellement loupé et quelques passages un peu longs (surtout en version longue), il contient tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment devant la télévision : Une histoire très intéressante à suivre et riche en suspense, une ambiance terrifiante, des décors superbes, un rythme soutenu, des scènes d'action nerveuses et bien menées, un casting impeccable et de l'émotion. Un bon divertissement qui comblera les amateurs du genre. Le blu-ray est de bonne qualité. Un achat sûr.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La mort leur va si bien, 19 décembre 2009
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 (DVD)
Ce troisième volet de la saga a souvent été décrié, en premier par son réalisateur. Pourtant, David Fincher signe un film "renié" comme beaucoup de monde devrait se targuer de pouvoir en faire. Abandonnant le tape à l'oeil de "Aliens, Le Retour", "Alien 3" revient à la peur d'un seul alien. Ce xénomorphe, engendré dans un chien, se déplace à quatre pattes et sème la terreur dans la prison de Fiorina 161, une planète pénintenciaire où seuls quelques détenus ont préféré rester lorsque la compagnie Weyland a décidé de fermer les portes de la prison.
Se déroulant quelques jours après le deuxième film (au lieu des 57 ans séparant les deux premiers!), le film plonge à nouveau Ripley dans le cauchemar, mais celui-ci est différent. Outre l'indifférence générale face à la menace du xénomorphe (bis repetita par rapport au second film), Ripley doit lutter pour assurer sa survie pour aider les détenus à survivre au monstre, tout en voulant mourir pour tuer la reine qu'elle porte en son torse. Il est intéressant de noter que pour chaque film de la saga, le personnage de Ripley est en constante évolution : femme forte, mère protectrice, résignée à la mort, ou bien même insouçiante et détachée du sort dans le dernier film. Sigourney Weaver offre une prestation de grande qualité comme d'habitude, aidée par d'excellents acteurs (Lance Henrikssen, Charles Dance).
Le film possède une excellente photographie, et l'image est plongée dans des teintes brunes, orangées et jaunes, revenant ainsi au climax du premier film. La musique est également de toute beautée (signée Elliot Goldenthal) et participe activement à l'ambiance glauque, malgré un thème grandiloquent.
Haï par beaucoup (trop) de monde, "Alien 3" reste pourtant un film d'une très grande qualité, écrasant toute concurrence. Ripley développe un peu plus son statut de femme-forte au milieu d'une cohorte de détenus condamnés pour crimes sexuels, meurtres... et sa détermination forcera le respect, puis l'aide de ses camarades de cauchemar.
Bref, un excellent film dans cette saga.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La version longue restaurée, 6 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 - combo Blu-ray + DVD [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
La différence essentielle entre le dvd et le bluray provient de la restauration complète du film en version cinéma ET version longue ce qui n'était pas le cas du coffret 9 dvd. Les images supplémentaires de cette version ainsi que le son sont du même niveau que le reste, et c'est une totale redécouverte. Indispensable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Du potentiel, mais gâché par effets spéciaux ridicules, 6 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 [Édition Simple] (DVD)
Je trouve que ce 3ème est le moins bon épisode, la faute principalement au traitement de la créature, toute en images de synthèse avec une incrustation dégueulasse dans les décors. C'est bien simple, à part lors des gros plans, on a l'impression d'être face à une cinématique de jeu vidéo d'époque.
Quel gâchis, d'autant que le cadre (la prison) se prête bien au jeu du chat et de la souris. Il y a une tension sur la fin du film et les personnages sont travaillés, mais la bestiole est indigne du travail effectué sur les deux précédents films.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 J'ai du mal à croire que c'est du remasterisé HD..., 30 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 - combo Blu-ray + DVD [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Ca fait un moment que j'ai acheté toute la saga en version HD remasterisé, mais n'ai jamais pris le temps de les visionner.

Depuis quelques jours donc, je me suis relancé dans l'aventure en commençant par Prometheus, que je trouve magnifique (encore heureux vu qu'il n'est pas bien vieux).

Et puis j'ai mis le 1er Alien, certains plans sont moyens et forcément ça a vieillis, ne serais ce que la technologie utilisé dans le film (vieux ordi et compagnie), mais c'est largement regardable...

J'ai ensuite mis le second, en mode "Version Spéciale". Déjà là j'ai un peu tiqué sur certains plan rajoutés que je trouvais un peu grossier, mais dans l'ensemble les Aliens sont beaux et l'image tiens la à peu prêt la route (les déplacements des bêtes est à mon sens une catastrophe).

Et puis à l'instant, je viens de finir le 3ème Episode, qui n'était déjà pas mon favoris, toujours en mode "Version Bonus". Et alors là, oulala la cata ! La bande son fait le yoyo pendant les scènes rajoutées, l'image est loin d'être à la hauteur, mais ce qui m'a le plus frappé/dérouté/dégouté, ce sont (comme le dis très bien "Evilmarmotte") l'incrustation de l'Alien dans les plans éloignés. Il est immonde, flou et verdâtre et ses mouvements sont d'un manque total de fluidité. On peut également noter que les petits ajouts de poussière balayée par le vent sur les plans extérieur auraient dû être éviter car ça rend l'image totalement fausse. Sur pas mal de plans d'ailleurs, on voit vraiment très bien que tout est sur fond vert, tout est figé, plat, sans matière.

Voila, je met rarement des commentaires sur les films, pourtant j'en ai une belle collection, mais là je suis tellement déçu par cette version "bâclée" que je voulais absolument le partagé (quitte à me faire des ennemis).

Je vais sans doute mettre un certain temps avant d'avoir envie de me refaire la saga, dommage car je suis curieux de voir la "Version Cinema", savoir si elle aussi a subit le même sort...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 JE SUIS UN INCONDITIONNEL DE LA SAGA, ME DEMANDEZ PAS D'ETRE OBJECTIF !!!, 28 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 (DVD)
Alien 3 orthographié Alien³ sur les affiches — est un film américano-britannique réalisé par David Fincher, sorti en 1992. C'est le troisième film de la saga Alien.

Synopsis :

2179. Alors qu'ils sont en hyper-sommeil à bord de l'USS Sulaco, Ellen Ripley et ses compagnons rescapés du précédent film : Newt, Hicks, et l'androïde Bishop, sont éjectés par l'ordinateur de bord dans une capsule de secours, l'« EEV » (Emergency Escape Véhicule), à la suite d'un incendie. La capsule vient s'écraser sur Fiorina 16, une planète-prison peuplée par des criminels hommes ayant le syndrome XYY qui ont succombé à leurs pires instincts masculins. Ripley est réveillée par Clemens, le docteur de la prison, qui l'oblige à se raser le corps entier à la suite des invasions de vermines, mais surtout, qui lui apprend qu'elle est la seule survivante du vaisseau. Les détenus accueillent froidement la rescapée qui constitue pour eux une tentation. Mais Ripley a un doute : se pourrait-il que l'incendie à bord du Sulaco ait été provoqué par un Alien ?

Voulant en avoir le cœur net, elle demande au Docteur Clemens — avec qui elle s'est liée d'amitié d'effectuer une autopsie sur le corps de la petite Newt. L'investigation ne donnera rien et il semble qu'elle soit simplement morte noyée dans son caisson d’hyper-sommeil durant le crash de la capsule de secours dans l'eau. Quant à Hicks, il s'est empalé à un bout de verre de son caisson causé par la collision. Cependant, le directeur de la colonie (Andrews) s'énerve du comportement étrange de Ripley qui agite les prisonniers. Les corps de Newt et Hicks sont incinérés.

Au même moment, dans la « boucherie », un bœuf (version longue) ou un rottweiler, présent lors de la découverte de l'EEV est pris de convulsions et un xénomorphe jaillit de son corps. L'Alien attaque alors les membres de la colonie, et en tue plusieurs. Afin d'obtenir des réponses, Ripley se doit de retrouver l'androïde Bishop et de le reconnecter. Alors qu'elle l'a retrouvé, elle se rend compte que des prisonniers l'ont suivie. Elle se fait agresser, mais un autre prisonnier, Dillon, plus équilibré mentalement que ses camarades, tabasse les prisonniers pour que ceux-ci laissent Ripley tranquille. Et il lui dit de partir, elle s'en va et réactive l'androïde Bishop, très endommagé, qui lui révèle qu'il y avait un Alien sur le Sulaco et qu'il est venu avec eux sur Fiorina dans la capsule de secours. Après cela, Bishop dit qu'il a mal et demande à Ripley de le désactiver pour de bon, ce qu'elle fait. Elle informe alors Andrews de ses rencontres avec les Aliens et suggère qu'ils traquent celui qui est avec eux. Cependant, Andrews ne croit pas son histoire et lui répond qu'il n'y a de toute façon pas d'armes dans la colonie. Leur seul espoir de protection reste le vaisseau envoyé par la compagnie Weyland-Yutani pour récupérer Ripley (on remarque que l'Alien né du corps du gros chien est un Alien quadrupède).

De retour à l'infirmerie, Clemens est tué par l'Alien, qui s'approche également de Ripley mais n'essaie pas de la tuer. Alors qu'elle court prévenir les autres, elle voit l'Alien tuer Andrews. Ripley se joint aux prisonniers pour tenter de capturer la créature, qui réagit vivement, causant plusieurs morts et faisant échouer le plan. En utilisant le matériel médical de la capsule de secours, Ripley découvre qu'elle a l'embryon d'une reine Alien à l'intérieur d'elle. Elle se rend compte également que la compagnie Weyland Yutani souhaite en réalité mettre la main sur l'Alien adulte et l'embryon de reine afin de s'en servir comme armes biologiques. Se doutant que l'Alien ne va pas la tuer à cause de l'embryon qu'elle porte, Ripley supplie le chef des prisonniers, Dillon, de la tuer.

Il promet de le faire seulement si elle les aide d'abord à tuer l'Alien. Ils forment un plan pour attirer la créature dans la fonderie de la colonie et la noyer dans du plomb fondu. Le plan résulte en la mort de presque tous les prisonniers restants, dont Dillon, qui se sacrifie pour immobiliser la créature.

L'Alien, couvert de plomb fondu, est ensuite tué par Ripley qui l'asperge d'eau, ce qui refroidit son exosquelette, qui explose par un choc thermique. Au même moment, l'équipe de la compagnie Weyland-Yutani arrive, incluant un homme ayant le visage de Bishop, expliquant être le créateur de l'androïde. Il essaie de persuader Ripley de se faire enlever l'embryon par chirurgie. Ripley refuse et se suicide, en sautant dans la fournaise. Le film se termine par une séquence montrant la fermeture de la prison, alors que le seul survivant (Morse) est conduit à l'extérieur, et un plan montrant la capsule de secours du Sulaco pendant que l'on entend l'enregistrement sonore des dernières paroles de Ripley dans le premier film Alien.

Fiche technique :

Réalisation : David Fincher
Scénario : David Giler, Walter Hill et Larry Ferguson, d'après une histoire de Vincent Ward
Producteurs : Gordon Carroll, David Giler et Walter Hill
Coproductrice : Sigourney Weaver
Producteur exécutif : Ezra Swerdlow
Musique : Elliot Goldenthal
Photographie : Alex Thomson et Paul Beeson (seconde équipe)
Montage : Terry Rawlings
Décors : Norman Reynolds
Costumes : David Perry et Bob Ringwood
Superviseur des effets visuels : Richard Edlund
Designer des créature d'Alien3 : H.R. Giger
Effets de l'Alien par : Alec Gillis et Tom Woodruff
Société de distribution : 20th Century Fox
Budget : 50 000 000 $
Pays d'origine : États-Unis
Langue : anglais
Format : Couleur - 35 mm - 2,35:1 - Dolby Surround
Film interdit aux moins de 12 ans
Dates de sortie :
- États-Unis : 22 mai 1992
- France : 26 août 1992

Distribution :

Sigourney Weaver (VF : Tania Torrens, scènes supplémentaires : idem) : Lieutenant Ellen L. Ripley
Charles S. Dutton (VF : Pascal Renwick, scènes supplémentaires : idem) : Dillon
Charles Dance (VF : Daniel Sarky, scènes supplémentaires : Patrick Osmond) : Jonathan Clemens
Paul McGann (VF scènes supplémentaires : Pascal Massix) : Golic
Brian Glover (VF : Claude Brosset) : Harold Andrews
Ralph Brown (VF : Patrick Floersheim) : Francis Aaron, dit "65"
Danny Webb (VF : Bernard Tixier, scènes supplémentaires : Sylvain Lemarié) : Robert Morse
Lance Henriksen (VF : Serge Blumenthal) : Bishop / Michael Bishop II
Pete Postlethwaite (VF : Michel Paulin) : David
Holt McCallany : Ted "Junior" Gillas
Peter Guinness : Gregor
Christopher Fairbank : Murphy
Leon Herbert : Edward Boggs
Christopher John Fields (VF : Luc Florian) : Rains
Carl Chase (VF : Benoît Allemane) : Frank
Phillip Davis : Kevin
Vincenzo Nicoli : Jude
Niall Buggy : Eric
Deobia Oparei : Arthur
Paul Brennen : Troy
Clive Mantle (VF scènes supplémentaires : Gilbert Levy) : William
Tom Woodruff Jr. : L'alien

Remarque : Dans la version alternative, certains dialogues, déjà présents dans la version cinéma, ont dû être redoublés en français pour être bien en raccord avec les suppléments. On note entre autres que, d'un passage à l'autre, Ripley et Clemens passent du tutoiement au vouvoiement et vice-versa.

Réalisation :

La réalisation du film a été chaotique. Alors que le scénario était à peine esquissé, la production du film fut lancée. L'histoire reçut à plusieurs reprises des changements plus ou moins importants alors que David Fincher était déjà en train de tourner. En définitive, le film est souvent considéré comme bancal mais les années passant, critiques et public ont pu réviser leur opinion.

Version Alternative :

La version Alternative de 2003 disponible sur l'édition spéciale en DVD diffère sur de nombreux points par rapport à la version sortie en 1992. Par exemple, dans la version cinéma, le Xénomorphe sort d'un chien alors que dans l'édition spéciale, il sort d'un bœuf mort. On voit brièvement le Superfacehugger, une version évoluée de la créature qui pond des œufs dans ses victimes (ici un bœuf).

On y voit l'apparition complète du background des prisonniers, les fameux
chromosomes double Y. On apprend entre autres que la prison est fermée depuis plusieurs années, mais qu'ayant trouvé un équilibre dans le travail minier, les occupants ont été autorisés par la « Compagnie » à continuer leurs activités sur place. On en apprend ainsi beaucoup plus sur l'histoire du docteur Clemens. La fin, elle aussi, est différente : si dans l'édition de 1992, la Reine Alien sort du corps de Ripley quand celle-ci se suicide, il n'en est rien dans l'édition Alternative.

À noter qu'il n'y a pour l'heure aucune version "Director's cut". En effet, David Fincher étant brouillé avec les producteurs qui ont remonté son film sans son accord, n'a toujours pas voulu y retoucher...

Anecdotes :

C'est le premier film de la série des Alien où est mentionné le prénom de Ripley (sans compter l'une des scènes supplémentaires d'Aliens, le retour où l'héroïne le mentionne à Hicks), Ellen, qui apparaît vers le début du film lorsque les dossiers des quatre passagers de la capsule de secours sont publiés sur un écran informatique.

Dans ce troisième opus, Sigourney Weaver avait le crâne rasé. Peu après la fin du tournage, certaines scènes durent être retournées mais entre temps l'actrice avait laissé repousser ses cheveux. Pour éviter qu'elle ne se rase à nouveau, on cacha ses cheveux sous une prothèse en latex.

Pour la première fois, on observe ici un Alien qui sort du corps d'un animal : sa morphologie globale est donc différente de celle qu'il revêt habituellement après être sorti d'un corps humain : on note par exemple qu'il se déplace à quatre pattes.

David Fincher a en quelque sorte renié ce film, qui était son tout premier. Par exemple, dans sa filmographie présente sur le DVD de son film Panic Room, Alien³ n'apparaît pas.

Beaucoup de scénarios furent élaborés pour ce troisième volet. Le premier script plaçait le caporal Hicks au centre de l'histoire. Puis, une autre ébauche de Vincent Ward, qui servit de base au scénario final, plaçait l'histoire au cœur d'une planète constituée de bois, sur laquelle vivaient des prêtres.

D'après les superviseurs des effets spéciaux du film dans le commentaire audio du DVD, c'est le premier opus à utiliser des images de synthèse, dans de rares scènes cependant, notamment celle où on voit l'Alien recouvert de plomb fondu. Les scènes spatiales, elles, ont été réalisées avec l'usage traditionnel de maquettes.

Michael Biehn, qui jouait le caporal Dwayne Hicks dans Aliens, le retour, avait menacé de poursuivre en justice les producteurs d'Alien³ car ces derniers voulaient utiliser son corps avec le torse explosé par la sortie d'un Alien. Biehn qui espérait reprendre son rôle dans cette suite ne voulait pas que son image soit utilisée de la sorte. Finalement, l'utilisation brève d'une photographie de son personnage lui permit d'être payé autant que pour le second film.

James Cameron, qui est à l'origine d'Aliens : le retour, en a voulu personnellement à David Fincher d'avoir détruit la relation complexe des personnages de Ripley, Hicks et Newt qu'il avait établie à la fin de son film. Il exprimera d'ailleurs publiquement sa déception concernant Alien³.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Ambiance glauque pour S-F de choc..., 15 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 (DVD)
Pourquoi le choc ? Parce qu'Alien3 est un choc : dès le début du film, la différence avec Aliens se fait sentir. Ripley, de nouveau seule, est confrontée à un nouveau genre de monstre... et au plus ancien aussi, la vénalité humaine. Un choc au niveau technique, hélas : un DVD gentil mais le manque de bonus et d'originalité se fait sentir. A voir de toute façon...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Le meilleur?, 12 octobre 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alien 3 - combo Blu-ray + DVD [Blu-ray] [Combo Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Pour ce 3 eme volet, on décide de revenir aux fondamentaux. Pas d'action frénétique qui il est vrai dans le deuxième pouvait amener vers l'overdose et trop d'invraisemblances. Fincher ici traite du sujet avec un ton désespéré et franchement noir. L'ambiance gothique doublée dune photographie superbe amène ce film vers une totale réussite. Les personnages sans grade, prisonniers dans une prison des plus angoissante et une Ripley rasée apportent au film une originalité et une touche gothique des plus convaincante. Ici on cherche l'âme humaine. Tous unis pour détruire la bête souvent dans une symbolique religieuse le film regorge de moments de bravoure. La touche personnelle de Fincher qui laisse déjà entrevoir son talent et qui signe ici son premier film, en fait une oeuvre forte et profondément dramatique. Le final dans sa version cinema est des plus magnifique. On notera une musique lancinante. Un très grand film, souvent brillant et probablement le meilleur pour moi de la quadrilogie. Bluray parfait. Achat indispensable. Un film à réhabiliter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Alien 3 [VHS] [Import USA]
Alien 3 [VHS] [Import USA] de David Fincher (Cassette vidéo - 1999)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit