Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur avec "AJA" !, 6 mai 2010
Par 
Barthel Damien "Rock Fanatic" (Menucourt, Fr) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
J'ai découvert Steely Dan avec AJA (1977), puis avec Pretzel Logic, que j'ai mis du temps, sacrément beaucoup de temps avant de me payer en CD (je l'avais découvert dans une médiathèque et copié sur une K7 qui, depuis, a rendu l'âme). En fait, ma K7 avait rendu l'âme depuis un sacré bon bout de temps, et je ne me suis que récemment décidé à enfin acquérir, et pour pas cher en plus, le CD) que j'ai pu redécouvrir ce disque court (34 minutes, 11 titres) et sensationnel, dont mes souvenirs étaient assez flous. Après une bonne vingtaine d'écoutes en quatre mois, l'évidence se fait au sujet de Pretzel Logic, c'est un immense album. J'adore AJA (que je pense être meilleur, car plus sophistiqué et jazzy, plus recherché), mais Pretzel Logic est désormais devenu mon préféré, devant AJA et Katy Lied (1975, que je me suis payé entre temps).

Déjà, la pochette étonne. Après deux albums (Can't Buy A Thrill et Countdown To Ecstasy) remarquables aux pochettes assez colorées, Pretzel Logic joue la carte de la sobriété (pas dans son titre, ceci dit) : une photo n & b, peut-être plus ancienne qu'il n'y paraît, d'un vendeur ambulant de pretzels. Sans aucun doute à New York, en tout cas, par un temps hivernal, enneigé. La pochette donne un sérieux cachet nostalgique, mélancolique (et onirique, aussi) à l'album, un album qui aligne les perles comme un joaillier le ferait sur un collier. Déjà, on a Rikki Don't Lose That Number en intro, chanson imparable qui se taillera une position de N°1 (le seul, si je ne m'abuse, du Dan, ou en tout cas leur premier et plus connu). Intro brésilienne, piano syncopé, et ligne de basse absolument inoubliable - de Becker, je crois. La voix de Fagen déboule, à la fois suave et cynique, nasillarde et aigue, chaloupante comme le rythme du morceau. Court mais remarquable solo de guitare (de Dias ? Baxter ?).

La suite n'en est pas moins grandiose, même si ce premier titre met la barre très haut. Night By Night est sans doute mon préféré de l'album, une ambiance jazzy/pop à la Doobie Brothers (enfin, comme ce que les Doobiers feront dès 1976, donc ma comparaison est un peu cheloue, je sais - au fait, Jeff Baxter, de Steely Dan, rejoindra les Doobies en 1974, après Pretzel Logic, et Michael McDonald, qui incorporera les Doobies dès 1976, joue sur Pretzel Logic aussi). Là aussi, solo de guitare imparable, décidément, le Dan se la joue pop/rock à fond ici. Et là suite ne démentira pas, Any Major Dude Will Tell You est touchante, reposante, tandis que Barrytown est une sorte de mini-hommage vocal à Bob Dylan tout en étant une chanson bien cynique sur les préjugés. Après, la face A s'achevait par un instrumental très agréable et un peu anodin, East St Louis Toodle-Oo, reprise d'un titre de Duke Ellington. Sympa, sans plus.

Parker's Band assure en ouverture de la seconde face, le morceau (qui bénéficie de deux batteurs : Jim Gordon et Jeff Porcaro, ce dernier sera un des membres fondateurs de Toto 4 ans plus tard) est très rock. Puis Through With Buzz, 1,30 minute (morceau le plus court) assez mélodiques, cyniques, bref, steelydaniennes. Pretzel Logic, sommet rock de la face B, solo de guitare (de Becker, là, je le sais) d'enfer (et pourquoi ce titre de Pretzel Logic, vu qu'il n'apparaît pas dans les paroles ?), ce morceau est un de mes préférés du groupe avec AJA, Black Friday, Night By Night et Bodhisattva, tout simplement. En revanche, je n'ai jamais accroché aux 2,15 minutes de With A Gun, pastiche country assez anodin et même vain. Pour moi, le foirage de l'album, car, oui, il y en à un. Mais vu la longueur très relative du morceau, je ne le zappe jamais.

Bien meilleur est Charlie Freak, mon chouchou N°2 de l'album entier après Night By Night, chanson mélancolique, tragique sur un clodo qui meurt d'overdose après avoir vendu son unique bien (une bague) pour se payer une dose. Le nouveau proprio de la bague se rend, meurtri, à la morgue pour la remettre au doigt du cadavre, se sentant responsable de sa mort, indirectement. Triste. Et cynique, tout comme le final rock (ce riff d'intro !) Monkey In Your Soul, et que dire d'autre, sinon que le singe ("monkey"), en argot, c'est l'addiction aux drogues dures ?

Pretzel Logic est un disque remarquable, un joyau pop/jazzy racé à ranger aux côtés du Pacific Ocean Blue de Dennis Wilson et de Katy Lied et AJA des mêmes Steely Dan. Sous sa très austère pochette se cachent de vraies pépites qui vous rendront totalement accro à l'album au bout de deux écoutes (il en faut au minimum deux pour bien assimiler les différentes chansons). Un disque tout simplement... crucial, vital, puissant. Le premier sommet du Dan.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon... mais court !!!, 25 janvier 2010
Par 
kiki (Somewhere over the rainbow) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Un excellent album de Steely Dan, celui du virage ou le duo Fagen-Becker à cessé d'être un "groupe" pour devenir un laboratoire de studio, qui utilisait les meilleurs musiciens de la planête pour sublimer ses compositions luxuriantes. Cet album, très court (33 mn only !) permet de découvrir la palette de styles du binôme (Jazzy avec "Rikki...", pop avec "Barrytown", Rock avec "Night by night" et "Parker's Band", swing avec la reprise de "East St Louis..." de Duke, etc...) et d'apprécier l'interprétation brillante des musiciens (M. Omartian, C. Rainey, J.Porcaro, D. Paich, D. Parks). Pretzel Logic permet également de (re)découvrir l'excellent batteur Jim Gordon, légende des studios américains au destin tragique (Assassin de sa propre mère !!). Un album majeur dans la carrière de ce groupe, qui préfigure (déja) les joyaux que seront "Aja" et "Gaucho". A connaître impérativement, même si le son a (beaucoup) vieilli !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The songs and nothing but the songs, 12 mai 2014
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Ayant retenu la leçon des quelques suffisances instrumentales qui éloignèrent leur second opus, Countdown To Ecstasy, des masses vinylophages, c'est avec un tout autre état d'esprit que reviennent les classieux californiens de Steely Dan sur un Pretzel Logic plus slick et jazzy que jamais. Leur premier chef d'œuvre ? Ca se discute... Mais c'est sûrement ça.

Indéniablement, c'est un opus important dans la carrière de la formation menée par Walter Becker et Donald Fagen, un album de faux-semblants aussi parce tout ceci est infiniment plus complexe qu'il n'y parait.
Si les compositions sont en effet plus resserrées, plus concises, et mélodiquement, mama mia !, des bombes, petites miniatures précieuses et esthétiques spécialement conçues, semble t'il, pour un bonheur auditif maximal, elles expriment aussi la science du montage sonore, de l'arrangement juste et recherché qui ne tend qu'à un but, magnifier la composition. Evidemment, vous me direz et vous aurez raison, que tout ceci n'est pas nouveau que, de tout temps, la pop jazzée californienne de Steely Dan connue pour ses imparables mélodies enrobées dans la production la plus chaudement confortable qui soit, et c'est exactement de ça dont il s'agit sauf que ça n'empêche nullement d'apprécier la préciosité de la mise en forme et l'exceptionnel travail de précision d'instrumentistes capables de beaucoup plus, de beaucoup plus compliqué, mais présentement trop occupé à concurrencer les Beatles et les Beach Boys dans la catégorie de la galette pop parfaite tout en, petit miracle dont peu purent se targuer, ne sonnant absolument pas comme leurs vénérables devanciers. C'est juste qu'il y a ici la même aisance mélodique, la même évidence de mélopées qu'on sait éternelles dès leur premier passage.
Alors oui, et sans entrer dans le détail de la tracklist qui est parfaite, c'est dit !, ça groove, ça cuivre, ca jazze, ça fait des chœurs angéliques, du miel pour les cages... à miel, justement ! La production, signée Gary Katz, metteur en son habituel de la formation est évidemment formidable de précision, de largeur de spectre, de profondeur, de chaleur aussi, un peu comme si vous vous prélassiez sur la plage de Malibu, un daiquiri à la main, une belle blonde (ou pour ces dames, un bel éphèbe) alanguie sur le transat adjacent et qu'il fait beau, et que tout va bien, et que la vie est belle... Californien, quoi ! Bien sûr, à plonger dans les lyrics malicieux des leaders, les anglophones y trouveront un tout autre éclairage mais, musicalement, c'est du pur bonheur ensoleillé.

Pretzel Logic ? Sa pochette étrange est à l'opposé de son contenu. Pretzel Logic ? De la feelgood music à son pinacle. Merci Walter, merci Donald, merci Steely Dan.

Donald Fagen - keyboards, saxophone, lead vocals
Walter Becker - bass, guitar, background vocals
Jeff "Skunk" Baxter - lead guitar
Denny Dias - guitar
Jim Hodder - backing vocals
&
Jim Gordon - drums
Michael Omartian - keyboards
David Paich - keyboards
Timothy B. Schmit - bass, background vocals
Wilton Felder - bass
Chuck Rainey - bass
Ben Benay - guitar
Dean Parks - guitar, banjo
Plas Johnson - saxophone
Jerome Richardson - saxophone
Ernie Watts - saxophone
Lew McCreary - horn
Ollie Mitchell - trumpet
Jeff Porcaro - drums
Victor Feldman - percussion
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Moins célèbre que Aja et Gaucho, 15 août 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Des tubes de Steely Dan avec "Rikki don't you loose that number" repris entre autre par Muriel Zoe dans la compilations Jazz Voices Vol.2 , "Pretzel logic" aussi . Les musiciens de "Toto" sont là et cela s'entend (David Paich et Jeff Porcaro) . Les autres titres sont de très bonne facture . On peut , sans rougir , placer "Pretzel Logic" solidemment entre les incontournables "Aja" et "Gaucho" .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Hors des sentiers battus., 22 juillet 2010
Par 
JEAN-CLAUDE "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Avec Rikki Don't Lose That Number, le single phare de Pretzel Logic (1974), Steely Dan place la barre à une hauteur (N° 4 des charts) qu'il n'a jamais atteinte précédemment en terme de succès public s'entend. Disque couvert d'or et de platine, ce LP, qui est aussi album de l'année pour certaines critiques de l'époque, est leur troisième. Doté d'un son différent et perfectionné, appuyé par un parterre de musiciens exceptionnels (dont Jeff Porcaro, David Paich, Dean Parks, Timothy B. Schmit et Jim Gordon), ce disque marque un virage ou une transition dans la carrière de Steely Dan. Il est l'une des plus belles réussites de Steely Dan. Efficace et très accessible pour aborder l'aeuvre de Steely Dan, intermédiaire entre le style pop de Can't Buy A Thrill et l'expérimental instrumental Countdown To Ecstasy, ce LP marginal a beaucoup de charme, d'imagination, d'originalité, de fluidité, de puissance, et d'accroche dans un registre pop, alors jamais entendu, mais très caractéristique du Steely Dan. Il fait ses premières armes dans la fusion pop-rock-jazz (il couvre Parker et Ellington). Le funky Night By Night et l'hargneux Monkey In Your Soul, l'hommage à Charlie Parker (Parker's Band, avec deux batteurs SVP !), le mélancolique et cynique Charlie Freak, le court Through With Buzz, Pretzel Logic, Rikki Don't Lose That Number (super solo de Baxter), l'amusant Barrytown, le touchant Any Major Dude Will Tell You sont les plus de l'album. Moins bien : With A Gun, le (trop) décalé et (trop) récréatif East St. Louis Toodle-Oo, dont on ne discutera pas la qualité technique. Qu'on se le dise : certaines des meilleures chansons de Steely Dan se trouvent sur cet album court (34 minutes), mais splendide. C'est la raison de l'engouement qu'il a suscité à l'époque et qu'il provoque maintenant encore (385 pour Rolling Stones).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 très agréable !, 13 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Pretzel Logic, un des grands succès commerciaux du groupe via le single Rikki Don’t Lose That Number, est une porte d’entrée convenable. Pas forcément le meilleur, mais de très bonne tenu, c’est peut-être l’un des plus simple, composé de 11 morceaux plutôt courts, parcourant autant de styles à leurs manières, du rythme reggae de Night by Night aux dylaniennes Any Major Dude et Barrytown, de l’exercice blues Pretzel Logic à la country de With A Gun. Une sorte de pot-pourri musical presque parodique, mais exécuté avec le plus grand sérieux. Pas la peine de fumer la pipe et de contempler les paroles avec son monocle pour trouver son plaisir à l’écoute de Through With Buzz, Charlie Freak ou le petit rythme funk de Monkey In Your Soul grâce à l’écriture finalement très pop du duo.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le style, 12 novembre 2009
Par 
Favrit (Avignon, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Le meilleur de Steely Dan, sans conteste. Un vrai bonheur fluide et toujours intact. C'est plus que du blues, du rock ou du jazz : le style de Steely Dan est unique et inimitable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon Steely Dan mais pas le meilleur, 5 décembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Tout est dans le titre. Désolé mais Pretzel Logic n'atteint pas les sommets de perfection de Can't Buy A Thrill, Aja, Gaucho ou même The Nightfly de Donald Fagen, loin de là. A écouter quand même, ne serait-ce que pour les splendides Rikki Don't Lose That Number et Night By Night. Un album donc assez surestimé à mon avis, vu qu'il est souvent cité comme le meilleur de Steely Dan, avis que je ne partage pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne surprise, 12 septembre 2001
Par 
Elvis (St-Etienne-les-Remiremonts, Vosges) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pretzel Logic (CD)
Si vous aimez le rock-blus américain très très personnalisé, vous allez devenir, comme moi, des accros de ce cd incroyable. Le meilleur descriptif reste l'écoute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Pretzel Logic
Pretzel Logic de Steely Dan (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit