undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Endorama
Format: CDModifier
Prix:15,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
WOW, quel bonheur de découvrir une autre facette de Kreator, géniteur d'un trash hargneux certes de qualité, mais un peu convenu.

Alors quand j'ai écouté ce sublime "Endorama", je n'en croyais pas mes oreilles : il sait faire autre chose ?!!! Oui, et super bien, même. Car à l'instar du dantesque et inspiré "Outcast" tranchant avec le reste de sa discographie, Mille Petroza évolue ici dans des titres très métal (très très, même !), mais avec cette touche atmosphérique qui lui va comme un gant.

La comparaison immanquable avec "Outcast" est fortement dûe à la présence de luxe du Sieur Tommy Vetterli à la 6 cordes... le même ex-Coroner (auteur des riffs géniaux de "Grin", album culte dont vous trouverez ma chronique sur amazon aussi) qui officie sur "Outcast". Son influence, comme sur ce disque, y est forte, et sa collaboration se limitant à ces 2 galettes, pour moi la messe est dite et ils tiennent le haut du pavé de la discographie de Mille Petrozza.

Des titres comme "Golden Age", "Endorama", "Chosen Few", "Future Ring" ou le fabuleux "Everlasting Flame" sont de toute beauté, alliant mid-tempo ou tempo un peu plus rapide (mais jamais démesuré) à des vocaux sidéraux et sidérants, rehaussés de bons gros murs de guitares bien jubilatoires. Ces morceaux sont très inspirés et pénètrent le cortex immédiatement !

A ranger donc aux cotés de l'incontournable "Outcast" (voir ma chronique)... chef d'oeuvre !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2009
Ok avec l'autre commentaire pour la qualité artistique !

Mais grosse rectification, grosse erreur mon chère, ce n'est pas parce que l'album est mid tempo qu'il n'est pas THRASH ^^

On ne dit pas qu'un album est thrash ou pas (ou autres styles) en fonction de son tempo lol

Si du mets du blast (batterie) sur une gratte pop (idée farfelue, mais par exemple, je prends des extrêmes pour bien que l'on comprennent) cela ne sera pas du grind, mais juste de la pop sur du blast, tout simplement ^^

Tout ça pour dire que ce que l'on appel fréquemment le tempo, n'est autre que le rythme de la batterie, et pour finir, ce n'est pas la batterie qui fait d'un album qu'il est thrash ou non, mais bel et bien l'accordage des guitares, et la rythmique saccadé, voila ;)

Donc, "Endorama" est bel et bien un album de thrash "mid tempo" (comme l'était le black album de Metallica en 1991, pour ne citer qu'un exemple facile), agrémenté de solo heavy et d'ambiances planantes et envoutantes du meilleur effet !!!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
kreator est une valeur sûre du thrash made in germany. ses lettres de noblesse ont été acquises avec des brûlots du calibre de coma of souls ou encore terrible certainty. mais kreator n'a jamais hésité à tenter des choses différentes, à l'instar d'une coloration indus, sur l'album renewal. outcast voyait le groupe défricher des terres plus heavy et power metal, ce que je n'ai pas trouvé très convaincant.
sur ce dernier album, tommy vetterli, transfuge de feu coroner, venait apporter sa pierre à l'édifice. une belle promesse sur le papier, mais une déception sur disque.
la même équipe remet le couvert deux ans plus tard, et nous obtenons cet album plus dark, plus goth même, qui louche un peu vers paradise lost ou nightfall (mais je trouve diva futura de nightfall meilleur dans un style très analogue), pourquoi pas?

mais je trouve que l'essai n'est pas transformé, que l'album, bien qu'inspiré, est moyen. pour ma part, il a vite suscité l'ennui, puis le rejet. je trouve que kreator se transformait: d'un grand groupe de thrash, il virait en groupe dark atmosphérique de seconde zone.
mille petrozza a eu raison de tenter autre chose, d'explorer de nouveaux horizons qui auraient pu enrichir sa musique. il a aussi eu raison de tirer les conséquences de cet échec et de se recentrer sur ce qu'il sait faire de mieux, du thrash pur jus, et de remettre kreator sur les rails du succès avec violent revolution, véritable résurrection du groupe, que l'on espérait plus!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 septembre 2014
cet album n 'est pas mauvais en soit m 'ai le style moonspell ou paradise lost que j 'adore ne convient pas trop à kreator le roi du trash j 'aime bien les 3 autres albums de la periode experimentale des ninetie 's m 'ai celui là trop gothique fait quand méme tàche le groupe se reprendras aprés et cette erreur de casting fut un bien pour un mal dixit mille petroza .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Pleasure to Kill
Pleasure to Kill de Kreator (CD - 2001)