undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:18,16 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

The Litter est l'auteur de trois albums sur la fin des années 60, Distortions est le premier d'entre eux. Groupe américain de rock garage formé en 1966, sur ce qu'il reste des Victors et des Tabs, d'où il hérite respectivement de Dan Rinaldi, Bill Strandlof (The Victors) et de Denny Waite et James Kane (The Tabs), venu tout droit de Minneapolis où il jouit d'une énorme popularité, The Litter se manifeste favorablement une première fois, en publiant un 45 tours, Action Woman, repris à Warren Kendrick, et qui, véritable brûlot de garage rock, énergique, acrimonieux, ponctué d'un solo de guitare mémorable, va lancer sa carrière. En face B, The Litter y va d'une reprise du Substitute des Who, qui restera moins dans les annales. Ces deux titres figurent sur ce disque d'origine de 1967. La reprise est le modus operandi du Litter de Distortions : outre Kendrick (Action Woman et Soul Searchin') et les Who (Substitute et A Legal Matter), il jette son dévolu sur la British Invasion, pioche allégrement dans la gamelle des Yardbirds (Wrack My Mind et I'm A Man), dépouille Cream d'Im So Glad, bouffe au râtelier des Small Faces (Whatcha Gonna Do About), ponctionne chez Buffy Sainte Marie son sublime Codine, détourne Somebody Help Me de son auteur, le Spencer Davis Groupe. Il a The Mummy, signé « Zip » Caplan, pour seul titre qui puisse lui être crédité. Cette carence en compositions qui lui soient propres sera souvent reprochée à cette formation qui, malgré sa propension à excaver le catalogue d'autrui, sent sort relativement bien et le plateau est digne d'intérêt. Complétée par une belle brochette de titres (dont une reprise d'Hey Joe) et par des inédits live de 1968, la version de 1999 rehausse le niveau d'un original moyen. Elle a ma préférence ; vous pouvez pousser les Cd sur l'étagère et préparer une place pour ce Distortions de 1999 plutôt que la mouture d'origine (PLO54).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2013
Tout simplement super du garage pur eet dur daans lignes des them des pretty things avec de la distorsion en evidence
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,95 €
27,95 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)