undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

  • Play
  • Commentaires client

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles26
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
20
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Play de Moby est l'exemple parfait de la réussite du mélange des genres musicaux. Contrairement à beaucoup d'artistes, les ingrédients sont parfaitement dosés : le résultat est un gâteau délicieux. Vous prenez de l'ambiant (les nappes environnementales / les mélodies de piano), du gospel, un peu de rap, un peu de new wave, du rock (des solos de guitare type Santana) voir du metal (riff de la chanson "Bodyrock"), de l'électro, un peu de funk et de la soul, quelques phrasés pop (dans la ligné de Mika ou Robbie Williams) et une rythmique type tri-pop (cf. le groupe Portishead dont le son global s'approche de celui de cet album), et vous avez ce formidable album.

Certes, on peut reprocher à cet album son côté commercial "entendu et rentendu" (les titres "Natural Blues" et "Porcelain" nous ont matraqué le cerveau l'année de sa sortie en étant diffusés en boucle sur toutes les radios et les émissions musicales, et même moi j'en pouvais plus de supporter ces 2 titres). Mais il faut le reconnaitre, c'est un album indispensable, quel que soit votre approche de la musique électronique. C'est un album qui arrive à marier tous ces styles musicaux, sans être trop parti pris et sans trop embellir le son pour caresser les oreilles des jeunes auditeurs - je pense notamment à toute la musique actuelle qui est typiquement formatée (reverbe omniprésente comme celles qu'utilisaient les animateurs DJ d'NRJ dans les années 80) -. Là à contrario, on a un album très éclectique et surtout qui sonne "vrai", pur, expressif et avec de réelles émotions. On sent que Moby est fan de tous ces genres, ils ne se contentent pas de faire du copier coller et ne favorise pas les effets atroces de mixage pour toucher un maximum de public comme certains artistes actuels (Rihanna, Beyoncé, Ke$ha ?).

Les derniers titres "Down Slow", "Everloving", "Inside", "Guitar Flute & String", "The Sky is Broken" et "My Weakness" sont beaucoup plus axés Ambiant et New Age. L'ensemble est planant et fabuleux.

Cet album est à l'image de son créateur Moby : un ovni dérangeant et intriguant. Qu'on aime ou pas certains des nombreux genres chéris par l'artiste, on ne peut qu'applaudir le parfait mélange des genres.

Le gros souci avec les albums du type éclectique, c'est que cela fait fuir de nombreux puristes. Le fan d'ambiante pur et dur détestera le titre "Machete", très techno / electro rock / drum n basse (ce titre rappelle ceux de The Prodigy), le fan de gospel n'appréciera pas forcément le mélange grass blues rock / ambiant du titre "Honey". Moby ne respecte aucune norme et montre que mixer ses goûts peut arriver à un excellent résultat, si on est doué, talentueux, un bon musicien et ouvert musicalement.

Le seul défaut que je reproche à cet album est d'utiliser trop de samples pour les voix d'arrière plan ("Wooba" sur Porcelain ou le chant gospel sur "Honey" ou "Find My Baby"). On aurait aimé de vrais morceaux Gospel sans ce côté « sample honteux ». Joués en boucle, ces morceaux peuvent devenir TRES irritants. Mais là encore c'est une des spécificités du genre « techno ».

Personnellement j'ai adoré cet album. Je reconnais un bon album au fait que les titres les plus intéressants ne sont pas forcément les plus connus et que la qualité des chansons est homogène (pas le genre d'album avec des morceaux « géniaux » et des morceaux « à chier » : ici tout est bon à prendre). Play est un album CULTE. Ecouter le pour faire votre propre avis.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2000
J'ai découvert Moby grâce à cet album en Septembre 1999. Depuis plus d'un an j'ai tous ses CD et je ne me lasse jamais d'écouter PLAY dans son intégralité. La différence des styles, le son excellent, l'atmsophère créée autour de ce CD en font un album de référence...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aime bien ce disque qui nous fait passer par divers styles des années 90 et donc diverses émotions. Le tout est très mélodieux, les idées sont bonnes, et en plus du bricoleur de sons on sent vraiment un musicien derrière ces morceaux. La 1ère écoute est vraiment surprenante. Dommage qu'il se soit quelque peu répété dans son disque suivant.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il n'est plus un nouveau venu, le petit chauve végétalien new yorkais au nom de demie baleine de littérature, c'est pourtant avec Play qu'il trouve la formule qui le mènera aux sommets des charts, en tête d'affiche de nombreux festivals et triomphales tournées.
La formule ? Des beats plutôt cool déjà, des boucles mélodiques accrocheuses, quelques vocalistes invités, un côté doux-amer enfin pour donner à l'ensemble un ton qu'on qualifiera de nostalgique. Alors, oui, Moby saute sur la pochette, sa musique n'en est pas moins plus rêveuse que remuante. Et on ne la voudrait pas autrement, en vérité, parce que d'un irrésistible single dépressif (Why Does My Heart Feel So Bad?) à moult thèmes où tradition musicale revisitée le dispute à larmoiement en série (Find My Baby en bluesbeat gagnant, Porcelain en rêve ouaté, Natural Blues en mélopée terrienne, Everloving en dreampop bien revisitée). Evidemment, il reste du beat à danser comme le rootsy Honey, le nerveux Bodyrock ou le hip and chic South Side qui firent d'ailleurs fureur sur les dancefloors mais, sûrement parce que les morceaux "légers" sont les plus réussis, c'est une impression de douceur vaguement triste qui persiste. L'opus dans sa globalité, c'est vrai, moins marquant dans sa seconde moitié qui n'en reste pas moins largement écoutable, est une belle réussite, probablement la plus belle réussite de la carrière de Moby, la pierre fondatrice de sa starisation en tout cas.
Si la suite immédiate de sa carrière, 18 une redite sympathique mais inférieure du présent, ne confirma pas exactement tout le bien qu'on pensait du petit new yorkais chauve, reste l'album, un classique de plein droit d'une musicale à la fois électronique et organique qui vous entraînera aisément dans ses méandres éthérés.

1. Honey 3:27
2. Find My Baby 3:58
3. Porcelain 4:01
4. Why Does My Heart Feel So Bad? 4:23
5. South Side 3:48
6. Rushing 2:58
7. Bodyrock 3:34
8. Natural Blues 4:12
9. Machete 3:36
10. 7 1:00
11. Run On 3:44
12. Down Slow 1:32
13. If Things Were Perfect 4:16
14. Everloving 3:24
15. Inside 4:46
16. Guitar Flute & String 2:07
17. The Sky Is Broken 4:16
18. My Weakness 3:37

Moby - instruments, samples, additional vocals ("Porcelain", "South Side", "Machete", "If Things Were Perfect", "The Sky Is Broken")
&
Pilar Basso ' additional vocals on "Porcelain".
Shining Light Gospel Choir ' vocals on "Why Does My Heart Feel So Bad"
Reggie Matthews ' additional vocals on "If Things Were Perfect"
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2006
Sans conteste le meilleur album de moby. Qui aurait cru que mélangé des voix de blues men des années 40 avec une musique pop/rock aurait pu faire autant d'effet? En tout cas pas moby lui même.

Des morceaux cultes : Why Does My Heart Feel So Bad?, Porcelain, Honey.. (sans oublié de magnifiques instrumentals tel que :Everloving, Guitar Flute & String...) pour un album indispensable. A posséder a tout prix!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2006
Ce CD est tout simplement boulversant...
Les mélodies sont terriblements accrocheuses, "why does my heart feel so bad" en est le parfait exemple.
Pas étonnant que cet opus se soit arraché à plus de 10 millions d'exempaires à travers la planète !!
A écouter en boucle :-)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
De très bons morceaux, plein d'idées. C'est pas mon style habituel de musique, mais quand même les morceaux sont bons. Seul bémol, mais pas dans l'album, le fait qu'à l'époque les publicités nous bombardaient, et que du coup je ne peux plus écouter cet album sans avoir l'impression d'acheter une bagnole ou un jean. J'aurai aimé le découvrir maintenant.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2013
Rien à redire sur cet album vraiment marquant de l'artiste. Tous les morceaux ont été pris et repris à la tv pendant une longue période tant ils étaient tous bons.. Ils n'ont rien perdu de leur charme aujourd'hui. Un must pour quiconque apprécie l'artiste ou la musique électronique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ecouter sans jamais se lasser, en fin de soirée, un samedi entre amis, cette belle voix de blues américaine, enregistrée en 1999, Moby, célébré pour ses prouesses dans la musique techno des années 1990.
Et puis se laisser surprendre par "Natural blues" dont la modulation paraît évidemment avoir inspiré Adele dans son dernier album, 21, le titre le plus médiatisé.
Pourquoi bouder un tel plaisir ?
33 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2000
Hégérie des publicitaires actuels, ses morceaux sont abondamment utilisés pour remplir ses encarts. Pourtant cela ne lasse pas, au contraire, c'est un album facilement écoutable en boucle.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)