undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles6
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 5 juillet 2011
A un moment où à un autre de sa carrière, chaque géant du rock arrive à publier son album crépusculaire, son disque de la maturité où il désire se mettre à nu (concernant Iggy Pop, l'expression prête à sourire). Dylan a sorti "Time out of mind", Neil Young "Sleeps with angels", Lennon "Plastic Ono Band", Johnny Cash "American IV", des disques épurés, près de l'os. En 1999, c'est au tour du grand Iggy, père du punk et du hard-rock (qu'il inventa en 1969 à la tête des Stooges), de se dévoiler. "Avenue B" est un album sublime, qui met l'accent sur la confession et la rédemption, à travers des ballades désespérées qui font songer au Lou Reed des grands jours. Les premières plages du disque tutoient des sommets rarement égalés dans un album rock: écoutez la chanson titre, "Nazi girlfriend" et "Miss Argentina" pour vous en convaincre. Mais l'Iguane n'oublie pas pour autant ses racines, en exécutant des rocks énervés dont il a le secret, comme "Corruption" ou la reprise du fameux standard "Shakin all over", recréee ici avec une rage peu commune (la chanson apparaît également sur le live à Leeds des Who).
Cet album constitue bien évidemment le chef-d'oeuvre de la carrière solo d'Iggy Pop. On conseillera également les deux classiques écrits avec Bowie dans les années 70 :"The idiot", album précurseur de la new wave et "Lust for life" qui contient "The passenger", et son riff mille fois plagié... Pour être complet, citons enfin l'album "Brick by brick" (1990), disque efficace et homogène où Iggy Pop enchaîne les tubes avec bonheur...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 1 septembre 2015
1999. Pour Iggy Pop, la vie va enfin être belle… Après 20 ans de galères (au sommet, mais de galères tout de même), notre homme voit enfin sa position reconnue à sa juste valeur (c’est simple, il est sacralisé partout !) et son succès à la hauteur de son talent. Incapable d’être médiocre, il va alterner les excellents albums en autant de directions (FM pour BRICK BY BRICK, métal pour AMERICAN CAESAR) et récolter quelques hits qui ne viendront pas gâcher l’affaire (CANDY, HOME, IN THE DEATH CAR, WILD AMERICA, LOUIE LOUIE). Il est maintenant une légende qui se doit de rester vivante et cet album va le confirmer plus qu’aucun autre de cette époque.
Renonçant (pour un temps) à jouer aux Stooges avec n’importe qui, Iggy compose (seul) cet album de la maturité et promène son slam (tout en graves) le long de compositions dépouillées à l’extrême, souvent habillées d’une simple guitare sèche et de discrètes percussions (AVENUE B, MISS ARGENTINA), ne sortant les grattes électriques que sur 4 morceaux (dont le single CORRUPTION et une reprise de SHAKIN’ALL OVER), sans jamais s’éloigner de la mélancolie imposée. Hors de ses sentiers souvent battus ailleurs, voici l’album/bilan d’un homme qui se regarde dans la glace et partage sans détour son reflet avec le public. Superbe.
Tops : CORRUPTION, I FELT THE LUXURY, AVENUE B, MISS ARGENTINA, SHAKIN’ALL OVER, NAZI GIRLFRIEND
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On le sait depuis longhtemps,iggy pop,est fan d'artiste comme louis amstrong ou encore franck sinatra...et posséde un organe vocale qui passe sans probléme du chant destroy au chant crooner,et c'est sur cet octave que l'iguane a accentué le ton de cette"avenue b",seul trois morceaux,rappellent le coté sauvage de la rock star...pour le reste,vous avez droit à de magnifiques mélodies,la plupart du temps accoustiques ou la voie sublime de l'iguane se greffe de maniére à vous faire frissonez devant tant de beautée artistiques...si vous n'aimez pas iggy,ce n'est sans doute pas avec cet album que vous rentrerez dans l'univers d'un des plus grands rocker de tous les temps...mais si comme moi,vous étes fans et que vous aimez les différents aspects musicaux de cet artiste unique...j'en suis sur vous serez conquis!!!!Pas un classique de iggy,mais un album culte à posséder si vous voulez variez les plaisirs et découvrir la facette la plus intimiste de pop...à ranger aux cotés de"préliminaires"ou iggy dévoile là sa facette la plus jazzy...décidemment inclassable,ce sacré james osterberg resteras définitiviment l'un des plus grand de tous les temps...respect total!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 21 janvier 2010
Je l'ai vu dans son "Grand Tour" Auvergnat (1 soir, 1 salle : Aydat-Chambon-Murol-Saint Nectaire-Champeix-Besse).

Il a scotché tout le 63 sur son siège.

Quel enthousiasme, quel foi, quel débauche d'énergie !

Ils lui ont même proposé un stage de trois quart centre chez les Jaunards, c'est dire....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2010
De bons titres mais album assez inégal. Un peu à part dans la production d'Iggy, comme le récent "Préliminaires".
Ce dernier me semble cependant plus inspiré.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2001
Avant le coup de poing facial Beat em up, il y avait cet Avenue B, bercé de rythmes apaisés, où les fureurs passées, et futures on le saura plus tard, s'alanguissaient pour laisser la place à un Iguane crooner. Tour à tour dépouillé, freestyle, agressif (cf. "Corruption") ou spoken word, l'Iggy nous donne l'impression d'avoir recouvré la raison. Et pourtant...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,63 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)