undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ceci est tout simplement l''autre merveille du catalogue Decca en ce qui concerne les Concertos pour piano de Brahms. « L''autre » puisque pour le premier concerto, il y a le disque de Curzon et Szell Concerto pour piano n°1 (coll. Legends 1962). Wilhelm Backhaus, dans un grand jour, impressionne par son jeu supérieurement équilibré. Dans cette belle stéréo ensoleillée de 1967, on peut également apprécier une Philharmonie de Vienne jouant son répertoire de prédilection, sous la direction d''un Karl Böhm efficace et inspiré, manifestement heureux de travailler avec des gens compétents. Même si j''aime beucoup par exemple le disque qui réunit Emil Gilels et Fritz Reiner, le présent enregistrement présente certainement cette œuvre fastueuse sous son meilleur jour. Le 27e concerto de Mozart de 1955 qui lui est couplé est du même niveau: Backhaus, olympien, y est parfaitement à son affaire.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2015
Sauf en Allemagne..... et au Japon, Wilhelm BACKHAUS est un peu oublié et négligé alors qu'il s'agit d'un des plus grands pianistes du XX° siècle. Ses prestations dans les concertos de Brahms sont à placer au sommet avec quelques autres : Rudolf Serkin, Alexis Weissenberg (seul le premier enregistré en CD), Igor Zhukov........... Il y a d'autres commentaires dans le même sens pour d'autres éditions du même enregistrement, bien qu'au moins deux soient disponibles, à des moments différents de la vie du grand pianiste.
Il y a d'autres bonnes versions, mais celles de Backhaus émerge au côté des meilleures, voire au-dessus.
Un pianiste toujours en activité semble avoir quelque peu renouvelé la vision de l'oeuvre : Nelson FREIRE.
Naturellement, le 27° concerto de Mozart est lui aussi au sommet.
L'orchestre philharmonique de Vienne est parfaitement dirigé par Karl Böhm.
Se reporter à d'autres commentaires élogieux de ces enregistrements : inutile de tout répéter !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus