Commentaires en ligne


9 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un son comme si on y était ..........
Robert Johnson, né le 8 mai 1911 et mort le 16 août 1938, était un guitariste et chanteur de blues américain. Bien que n'ayant commencé à enregistrer que trois ans avant sa mort, Robert Johnson est devenu une légende. Pourquoi ?

C'est en 1931 qu'il rencontre Son House pour la première fois. Ce dernier,...
Publié le 19 mars 2009 par Mannish Boy

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 dans le bleu , c'est le vert que je préfère!
dans un arbre fruitier, les racines font un boulot phénoménal pour fournir l'eau et les éléments nutritifs élémentaires; le soleil amène quotidiennement l'énergie nécessaire à la photosynthèse et les abeilles font les entremetteurs pour produire de jolis fruits!
Robert Johnson est à...
Publié le 13 octobre 2012 par crapsouk


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un son comme si on y était .........., 19 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singer (CD)
Robert Johnson, né le 8 mai 1911 et mort le 16 août 1938, était un guitariste et chanteur de blues américain. Bien que n'ayant commencé à enregistrer que trois ans avant sa mort, Robert Johnson est devenu une légende. Pourquoi ?

C'est en 1931 qu'il rencontre Son House pour la première fois. Ce dernier, l'écoutant jouer, le ridiculise "tu ne sais pas jouer de la guitare, tu fais fuir les gens" et lui conseille d'abandonner la guitare pour se concentrer sur l'harmonica. Peu de temps après cet affront, il quitte Robinsonville pour sa ville natale Hazlehurst dans laquelle il espère retrouver la trace de son véritable père.

À Hazlehurst, Robert tombe entre les mains du bluesman Ike Zinnerman qui devient son mentor. Par ailleurs, étant beau garçon, il ne met pas beaucoup de temps à rencontrer une nouvelle femme, Calletta "Callie" Craft, de dix ans son aînée, qu'il épouse en secret en mai 1931. Callie idolâtre Robert et s'occupe de toute son intendance, cuisinant et travaillant pour lui. Ceci laisse beaucoup de temps à Robert pour travailler la musique auprès de Ike. Le samedi soir, il se rend dans les tavernes, parfois accompagné de Callie, pour jouer toute la nuit. Il commence alors à obtenir un certain respect en tant que musicien et se fait un nom sous les initiales de R.L. (pour Robert Lonnie du nom d'un musicien plus célèbre également appelé Johnson).

Robert revient finalement à Robinsonville deux ans après l'avoir quitté. Son House est abasourdi par les progrès réalisés par le guitariste avouant même qu'il est maintenant dépassé. C'est à cause de ces progrès stupéfiants que la légende du pacte avec le diable va naître à une époque où le vaudou est encore très vivace dans la communauté noire du Mississippi.

Robert Johnson va profiter de cette rumeur pour mettre en place la légende. Un jour, il réunit quelques amis au coin d'un bois et leur raconte ce qui va devenir sa légende : un soir très sombre alors qu'il se promenait dans les alentours de Clarksdale dans le Mississippi, il se perdit à une croisée des chemin. Alors qu'il commençait à s'endormir une brise fraîche le réveilla. Il vit au dessus de lui une ombre immense avec un long chapeau. Effrayé, ne pouvant dévisager cette apparition Johnson resta comme paralysé. Sans un mot l'apparition se pencha, prit sa guitare, l'accorda, joua quelques notes divines avant de lui rendre l'instrument et de disparaître dans le vent noir du Sud. Cet album se trouve être un brillant travail de remasterisation, dont Robert Johnson sonne d'un coup bien plus réel. Et, ceux à un tel point que l'on reprend goût au bon vieux Delta du Mississippi, ce qui a comme conséquence de réellement comprendre l'impact de Robert Johnson dans la musique Blues. Il se compose de 17 chansons qui sont sans doute les plus caractéristiques du Blues de Monsieur Robert Johnson. Voulez-vous entrer dans la légende ? Alors, cet album est fait pour vous. Néanmoins, si vos moyens vous permette un peu plus de folies, dirigez-vous également vers ce coffretLast of the Great Mississippi Blues Singers pour une représentation plus exhaustive du Roi Du Delta.

Durée : 45minutes - 17Titres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "pionnier", 3 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singer (CD)
En ces années 90 les ingénieurs du son décidèrent de dépoussiérer les bandes de robert Jonhnson, et le son qui en sorti du les faire frémir. Car la voix y est magnifique, on a l'impression qu'il chante dans notre salon, la guitare tisse des rythmes incomparables, on n'arrive pas à comprendre comment il fait pour jouer et chanter sur de tels picking et sur-picking.
Tout est ici beau à pleurer, ou rire, comme on veut. Jonhson nous livre ses joies, ses peines avec une telle énergie et une telle humanité...on comprend dés lors pourquoi Muddy waters, Clapton et tant d'autres bluesmen considèrent Robert Jonhson comme leur maître en la matière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Au commencement était Robert Johnson....., 2 mai 2011
Par 
Darko (Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singer (CD)
Tout le monde connait la légende : Robert Johnson, médiocre guitariste itinérant, rencontre le Diable à la croisée des chemins et conclut avec lui le pacte qui en fera le fabuleux bluesman qu'il nous est toujours loisible d'écouter aujourd'hui....

Son influence sur le blues et le rock est considérable. De nombreux groupes l'ont repris, souvent dans des styles très différents ("love in vain" des Rolling Stones, "Sweet Home Chicago" des Blues Brothers, "32-20 blues" par Gov't Mule...), mais personne n'a jamais reussi à reproduire son jeu hypnotique. Les rares qui s'y sont essayés n'ont abouti qu'à des résultats mitigés ( Peter Green " the Robert Johnson songbook" ou Eric Clapton "Me et Mr Johnson". Une question se pose également : Jimi Hendrix connaissait-il Robert Johnson ? La réponse est certainement positive mais on ne trouve nulle trace de son influence dans les enregistrements du Voodoo Child....Un nouveau pacte avec le Diable ?

Reste cette vingtaine de morceaux magnifiques, enregistrés dans une chambre d'hotel en 1937 et qui constituent le fondement même de toute discothèque blues-rock un peu sérieuse. Il faut toutefois faire très attention au choix de l'édition car il en existe une multitude qui ne possèdent pas toutes le même intérêt; certaines étant même franchement à la limite de l'escroquerie...

Les deux meilleures me semblent être les suivantes :

- Robert Johnson : The complete recordings - 2 CD (qui comme son nom l'indique s'avère être très complète sans être exhaustive)

- Robert Johnson : King of the delta Blues Singer ( dont le son de l'édition restauré est remarquable mais qui est moins complète que la précédente)

Voilà.....Pour la petite histoire, Robert Johnson mourra empoisonné par un mari jaloux peu de temps après l'enregistrement de ces morceaux. Si l'on ajoute à cela qu'il n'existe que deux photos officielles du bluesman, c'est donc un miracle si nous possédons encore aujourd'hui quelques traces de son mystérieux talent....

Peut-être le prix du pacte ? Une mort prématurée en échange d'une gloire immortelle...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Genesis, 8 juillet 2012
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singers (remastered) (CD)
Sans lui, il n'y aurait pas eu ... tous les autres en fait. Et pas seulement les bluesmen. Les gens qui l'ont cité ou ont revendiqué son influence ne se comptent plus, tous ceux qui ont fait du rock à guitares sont ses plus ou moins lointains descendants.
Robert Johnson est une légende, dans tous les sens du terme. Pratiquement inconnu de son vivant, et révélé par des enregistrements qui ne seront compilés que plus de vingt ans après sa mort. Ce « King of the Delta blues singers » est son « premier » 33T sorti en 1961 et sera un choc immédiat, notamment pour tous les Britishs blues boomers, Keith Richards et Eric Clapton en tête...
De Robert Johnson, on sait plein de choses, tant la littérature qui lui a été consacrée est abondante ... sauf que en fait, on n'est sûr de pratiquement rien. Juste des bribes d'anecdotes transmises de bouche à oreille par des gens qui l'ont connu, ou qui prétendent l'avoir connu, dans la tradition des chansons de geste médiévales, et comme elles sujettes à moultes enjolivures. Et depuis des décennies, de nouvelles « révélations » voient le jour. De Johnson, il ne resterait que trois photos (peut-être quatre) et quarante-deux enregistrements provenant de quatre sessions et vingt-neuf titres joués. Sauf que tout ceci est battu en brèche et sujet à controverses. Certains remettent même en cause son existence, d'autres affirment que (comme pour un de ses contemporains Sonny Boy Williamson), il y a eu un ou plusieurs usurpateurs-imitateurs se faisant passer pour lui, que les enregistrements qui nous sont parvenus ont été « pitchés » (c'est-à-dire légèrement accélérés, rendant la voix beaucoup plus aiguë, et le jeu de guitare plus rapide). Les causes de sa mort (à vingt-sept ans, Johnson a inauguré le fameux « Club des 27 ») sont à peu près inconnues, l'empoisonnement par un mari jaloux faisant office de thèse officielle.
Mais malgré tout, l'oeuvre attribuée à Robert Johnson a révolutionné les blues et par effet de domino, toute la musique populaire du siècle. L'approche instrumentale est inédite par la place accordée à la guitare, dont Robert Johnson est devenue un des premiers et plus célébrés « heroes ». Les thèmes des chansons marquent une rupture et un démarquage total d'avec les origines du blues par le rejet ou au moins l'ambiguïté du rapport avec la religion. Johnson est le premier musicien « diabolique », celui qui a conclu le pacte faustien avec le Malin au fameux Crossroad (son âme en échange du jeu de guitare révolutionnaire qui sera le sien).
Ce « King of the Delta blues singers » (Johnson est originaire du Mississippi et sera un musicien nomade, perpétuant une tradition déjà établie, et poursuivie par la suite, Chicago devenant au fil des décennies le terminus du périple, l'Eldorado mythique des bluesmen du Sud) réunit un peu plus de la moitié des titres de Johnson, avec le seul « Travelling riverside blues » sous ses deux versions. Compilation non respectueuse de ce que l'on pense savoir de la chronologie des enregistrements, mais qui présente à peu près tous les titres liés à son pacte « diabolique » (« Cross road blues », « Walking blues », « Preaching blues », « Me and the Devil blues », ...).
Un « Volume 2 » suivra à la fin des années 60, avant que soit réunis sur un double Cd (« Complete recordings ») en 1990 l'ensemble des titres de Robert Johnson.
Des titres tellement connus et repris que si Johnson avait eu une descendance ou des héritiers, ils seraient à l'abri du besoin pour plusieurs siècles.
La pierre angulaire obligatoire de toute discothèque ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 quel plaisir, 21 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singers (remastered) (CD)
C'est mon fils, guitariste de blues, qui m'a fait découvrir Robert Johnson et j'ai été saisi par son jeu, au point d'écouter cet album en boucle des journées entières.... et ce n'est pas fini car chaque jour je découvre quelque chose de nouveau dans son jeu , plus qu'en avance pour son époque
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 dans le bleu , c'est le vert que je préfère!, 13 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of Delta Blues (CD)
dans un arbre fruitier, les racines font un boulot phénoménal pour fournir l'eau et les éléments nutritifs élémentaires; le soleil amène quotidiennement l'énergie nécessaire à la photosynthèse et les abeilles font les entremetteurs pour produire de jolis fruits!
Robert Johnson est à ranger dans les racines du blues et du rock; il a participé à sortir le blues des bondieuseries;son jeu de guitare préfigure une belle descendance; c'est très bien, mais moi je préfère les fruits, juteux, sucrés , miellés,....
en clair, je suis content de connaitre ce disque mais la qualité sonore est quand meme éprouvante; normal pour un enregistrement de 1937!
très intéressant tout de meme pour le coté musicologique et pour les fans de blues: 3 étoiles!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 "pionnier", 10 juillet 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues (CD)
En ces années 90 les ingénieurs du son décidèrent de dépoussiérer les bandes de robert Jonhnson, et le son qui en sorti du les faire frémir. Car la voix y est magnifique, on a l'impression qu'il chante dans notre salon, la guitare tisse des rythmes incomparables, on n'arrive pas à comprendre comment il fait pour jouer et chanter sur de tels picking et sur-picking.
Tout est ici beau à pleurer, ou rire, comme on veut. Jonhson nous livre ses joies, ses peines avec une telle énergie et une telle humanité...on comprend dés lors pourquoi Muddy waters, Clapton et tant d'autres bluesmen considèrent Robert Jonhson comme leur maître en la matière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 C'est du top vieux son !, 2 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of The Delta Blues Singers (remastered) (CD)
Voici les premiers mots que m'a donné mon frère pour décrire ce vinyle : frérot, c'est du top vieux son !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le Blues par Robert Johnson, 30 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : King Of Delta Blues (CD)
J'aime le Jazz et le Blues et après l'avoir entendu par Robert Johnson j'ai tout de suite cliqué deçu, c'est un délice de réentendre ce Blues. Encore un fois il faut être sur AMAZON pour faire son choix.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

King Of The Delta Blues Singer
King Of The Delta Blues Singer de Robert Johnson (CD - 1999)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit