undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles16
3,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,68 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour ma part, contrairement à ce que certains commentateurs affirment, je n'ai pas du tout le sentiment que Who are you marque la fin de la créativité du groupe mythique, ou que ce dernier ait été en panne d'inspiration. C'est d'ailleurs par cet album que j'ai connu la musique des who, il y a déjà bien longtemps. Je ne l'avais pas réécouté depuis environ 20 ans, et je suis aujourd'hui au contraire frappé par la qualité des compositions de Pete Townshend et de John Entwistle. Il est vrai que certains peuvent être gênés par l'utilisation un peu excessive des synthétiseurs au son devenu très vintage, carrément d'un autre âge - on peut aussi être agacé par l'intro au son robotique de 905. Pourtant, d'abord, ce reproche ne doit pas être généralisé à tous les morceaux du disque. Par ailleurs, si on met cet aspect de côté, on se rend compte qu'il reste des titres vraiment excellents, très rock, que ce soit New song, Trick of the light, Guitar and pen et bien sûr le morceau éponyme, Who are you. Toutes ces chansons sont remarquablement construites : on y trouve des ruptures de rythme (comme sur New song), des ponts et même des doubles ponts, comme sur Sister Disco, de superbes arrangements de guitare, comme sur Music must change, ou de piano (et guitare), comme sur Guitare and pen. Et Roger Daltrey, au mieux de sa forme aux chants, avec une voix qui n'avait jamais été aussi rauque.
J'ajoute que cette édition contient cinq titres inédits, trois sont des enregistrements alternatifs de morceaux de l'album qui n'apportent pratiquement rien. D'autres au contraire, No road romance et Empty Glass, sont à ma connaissance totalement originaux, et ne manquent pas d'intérêt. Une raison de plus de se procurer cet album.
11 commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2009
c'est sur, ce n' est pas who's next, ni quadrophenia, mais la chanson who are you et les 2 precedentes sont excellentes. alors oui, il y a beaucoup de synthé, mais la guitare de townshend, la voix de daltrey, et la geniale batterie de moon sont là. c' est 1 album plus que recommandable.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2009
Quels pauvres commentaires que ceux qui ne donnent pas 5 étoiles à cette petite merveille !
Eh oui regardez les sur la pochette, ils sont tous là, pour la dernière fois, au millieu d'un amas de cablage de gros diamètre, très gros diametre même c'est ce qu'il faut pour du rock.
La musique est bien celle des who c'est à dire avant tout la créativité. Vous n'êtes pas chez ACDC. Chaque album des who, je dis bien chaque album et chaque titre a sa personnalité. Du premier au dernier titre de who are you, la griffe géniale d'un townshend en grande forme. Beaucoup de synthé, une ambiance rock et sophistiquée (the pencil and the pen, génial), du blues : 905, des envolées : I had enough, sister disco
Pas la peine de citer tous les titres, qui sont tous superbes, même si bien sur who are you est le plus connu.
Bien sur que who are you ce n'est pas who's next ou quadrophénia, c'est juste un album de rock 100 coudées au dessus de la production usuelle des autres groupes. Que demande le peuple ? Je place cet album au même niveau que who by numbers, son prédécesseur, que certains ignares trouvent moyen voire mauvais, quelle blague !
Tiens dailleurs dans les deux, le Keith moon génial et fou furieux n'apparait plus que sur un titre ou deux...
Achetez who are you d'urgence et si vous n'accrochez pas sur tous les titres, réécoutez l'album plusieurs fois, c'est ce qu'il faut parfois pour les grandes oeuvres !
22 commentaires|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2014
"Who Are You" n' est pas un disque fait pour s'initier à la musique des WHO. Le parcours initiatique doit passer auparavant par l'écoute de leurs opéras rock "Tommy" et "Quadrophenia" et bien sûr par l'excellent "Who's next"... Il faut avoir vu aussi leurs prestations scéniques lors de festivals de Woodstock et Wight... Il est nécessaire me semble-t-il aussi d'avoir assisté à l'enregistrement du fameux titre "Who are you" en studio sur leur vidéodisque "The Kids Are Alright" pour en apprécier toute la quintessence...

C'est une musique assez sophistiquée qui nous est proposée ici, et c'est pour cette raison qu'il est préférable de garder ce disque en réserve pour la fin du parcours initiatique que constitue l'exploration de l’œuvre musicale incomparable de ce groupe mythique.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 février 2014
Curieux album que ce WHO ARE YOU' Sorti en pleine vague punk (dont les Who comptent parmi les principales influences), il en est la parfaite antithèse ! Là où d'autres de ses contemporains (Kinks en tête) se sont à leur tour laissés influencer par cette nouvelle génération, Pete Townshend, lui, se met bille en tête de s'en détacher le plus possible et propose cet album apaisé et pompier sous bien des aspects'
Reprenant son travail sur les synthétiseurs qui était resté en plan depuis WHO'S NEXT, il compose une série de morceaux plus ampoulés les uns que les autres, à l'aide d'arrangements synthétiques et sophistiqués proches du symphonique. Contre toute attente, le résultat est tantôt grandiose (MUSIC MUST CHANGE, WHO ARE YOU, un autre futur classique), tantôt à la limite du prog (GUITAR AND PEN), mais toujours sincère (NEW SONG et SISTER DISCO, deux aveux réactionnaires). Le seul morceau rock étant dû à John Entwistle, qui s'affirme à partir d'ici comme l'authentique repreneur du flambeau estampillé Who (TRICK OF THE LIGHT). Bref, voici un album original et inattendu, calme certes mais jamais endormi. Une vraie curiosité à redécouvrir.
Pour notre plus grand malheur, Keith Moon décédera trois semaines après sa sortie. Sonnant le glas des Who'
Tops : WHO ARE YOU, MUSIC MUST CHANGE, TRICK OF THE LIGHT, 905, SISTER DISCO
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 février 2014
Curieux album que ce WHO ARE YOU… Sorti en pleine vague punk (dont les Who comptent parmi les principales influences), il en est la parfaite antithèse ! Là où d’autres de ses contemporains (Kinks en tête) se sont à leur tour laissés influencer par cette nouvelle génération, Pete Townshend, lui, se met bille en tête de s’en détacher le plus possible et propose cet album apaisé et pompier sous bien des aspects…
Reprenant son travail sur les synthétiseurs qui était resté en plan depuis WHO'S NEXT, il compose une série de morceaux plus ampoulés les uns que les autres, à l’aide d’arrangements synthétiques et sophistiqués proches du symphonique. Contre toute attente, le résultat est tantôt grandiose (MUSIC MUST CHANGE, WHO ARE YOU, un autre futur classique), tantôt à la limite du prog (GUITAR AND PEN), mais toujours sincère (NEW SONG et SISTER DISCO, deux aveux réactionnaires). Le seul morceau rock étant dû à John Entwistle, qui s’affirme à partir d’ici comme l’authentique repreneur du flambeau estampillé Who (TRICK OF THE LIGHT). Bref, voici un album original et inattendu, calme certes mais jamais endormi. Une vraie curiosité à redécouvrir.
Pour notre plus grand malheur, Keith Moon décédera trois semaines après sa sortie. Sonnant le glas des Who…
Tops : WHO ARE YOU, MUSIC MUST CHANGE, TRICK OF THE LIGHT, 905, SISTER DISCO
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2014
des fois j'en ai marre d'entendre ou de lire des horreurs sur mes préférés... Music Must Change : la voix de Roger , profonde, puissante , maitrisée; les notes stellaires de la d'Angelico NewYorker de Pete , (même si le 6/8 a été "fatal" à Keith)... Guitar and Pen : un petit bijou!!! Trick of the Light, Who are You : idem, etc, etc = que vous faut-il de plus ? qu'ils soient exceptionnels en live ne signifie pas qu'ils sont nuls en studio, la preuve.OU ALORS : changez vos oreilles !..ouais.. c'est probablement ça, le problème ;-)))
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
un album important a posseder, au meme titre que les autres classiques de ce groupe génial qui m’étonne toujours meme en ré-écoutant wont get fooled again ou bien sur Who are you....bref du gand who
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On ne dira jamais assez tout le mal que le disco aura fait au rock. Nous sommes en 1978, Townshend tente de resserrer les boulons d’un groupe qui n’a plus grand-chose à dire en tentant de détourner la rivière guimauve à son profit. Las ! Townshend n’est pas Gorgio Moroder… Moon va mourir quelques mois plus tard. Daltrey a la tête ailleurs. Le titre « Who are you » a été le dernier grand hit du groupe qui ne produira plus rien de bien par la suite. « Who are you » est aux Who ce qu’ “Emotional Rescue » est aux Rolling Stones, c’est-à-dire des tentatives désespérées de coller à l’époque alors même que la veine de l’inspiration s’est épuisée. C’est un album de clôture qui sent la fleur coupée mais qu’il faut acquérir justement parce qu’il est le dernier hoquet du groupe….
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2016
Ragnvald, tué en 940 ;
Gamle (Gorm), tué en 960 ;
Guttorm tué, en 960 ;
Harald II de Norvège ;
Ragnfred, tué en 970, co-roi ;
Erling, tué en 970, co-roi ;
Gudrod, tué en 969, co-roi ;
Sigurd Sleva, tué en 970, co-roi ;
Ragnhild qui épousa successivement trois Jarl des Orcades, Arnfinn Thorfinnsson, Havard Thorfinnsson et Ljotr Thorfinnsson.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,57 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)