undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
13
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 novembre 2003
Probablement l'album le plus rock du Satch .Le reveil après l'intimiste et sombre "Flying in a blue Dream"... Autant"Flying..." respirait une certaine tristesse , autant "The Extremist" vous botte les f...es !Accompagné des Bissonnette brothers , rythmique rock par excellence , le maitre vous envoi sur mars à chaque composition...les morceaux défilent les uns après les autres avec une égale puissance !Une magnifique pause acoustique ainsi qu'une superbe ballade sont les seules moments ou Joe nous laisse souffler un peu ...et toujours technique et superbement mélodique !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2002
J’ai découvert Satriani en 92 avec "The Extremist", et j'ai trouvé ce que je cherchais sans le savoir vraiment : un maximum d'expressivité et d'inventivité instrumentales. Contrairement aux albums précédents, celui-ci bénéficie d'un producteur "roots" en la personne d'Andy Johns (Rolling Stones, Led Zeppelin, etc), donnant aux chansons l'ambiance franchement rock voulue par Satriani. Le son énorme vient souligner la diversité des titres, et les bijoux blues-jazz tels que "New Blues" ou "Why", Folk "Rubina's Blue Sky Happiness" côtoient le violent "War" qui n'aurait pas dépareillé sur un album de Metallica. A la recherche de davantage de feeling et d'émotions sonores pures, Satriani poursuit sur ce disque l'épuration de son jeu. Fruit d'une démarche sincère, The Extremist reste à ce jour la mise en forme la plus (hard) rock de l’univers mélodique de Satriani.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2002
encore un à acheter si vous ne l'avez pas ! C'est vraiment abouti, tout est excellent , l'écoute est tantôt punchy, tantôt relaxe, ce qui fait qu'on ne sature pas malgré la puissance et la vélocité qui émane de cette production.
Moins tortillé au niveau de la recherche et des cabrioles techniques, il semble que Joe a pris de l'assurance dans ses choix sonores, et le son est limpide, placé et rythmé.
Moins initiatique que flying, moins haute voltige et hors-norme que Surfing, accords plus classiques, faites écouter celui-là d'abord à ceux qui ne connaisse par Satch...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 28 octobre 2007
Décidément ce guitariste est vraiment très très fort. Une fois encore, Satriani réussi, mieux que quiconque, le mariage habile d'une technique sans faille alliée à un feeling impressionnant lui permettant sans mal a se hisser bien au dessus de ces contemporains.
Avec ce disque, le guitariste parvient a repousser les limites de la guitare instrumentale sans jamais tomber dans quelque chose cérébral. Entraînant de ce fait un nouvel auditoire souvent frileux de ce genres d'exercices.
Satriani nous offre ainsi une perle, qui, même dans notre cher pays, réussira l'exploit de ce vendre à 100 000 exemplaires et sans la moindre promo. Les mauvaises langues s'imagineront sans doute que le "Satch" aura réussi ce pari en cédant forcément à la facilité et en nous proposant une musique commerciale. Il n'en n'est rien ! et c'est surement en ça que réside là l'exploit.
Je précise aussi que l'album n'aurait pas eu cette densité et cette même qualité si son contenu n'avait pas bénéficié du savoir faire magistral du génial Andy Johns en matière de production. Justement ! quelques vingt ans après, The Extremist n'a toujours pas pris une seule ride. Ça aussi ce n'est pas le moindre de ses exploits.

19/20
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2003
Avec cet album sortit en 1992, Joe, connu jusqu'à lors par un public de gratteux avertis, allait prendre une dimension médiatique inattendue, boosté par les bandes-sons du magazine TV USHUAIA qui passait en boucle ses morceaux. Après le redoutable "SURFING WITH THE ALIEN" et le décevant chanté "FLYING IN A BLUE DREAM", SATRIANI revient à ses premiers amours d'album instrumental. Epaulé de main de maitre par les frères BISSONNETTE (ex DAVID LEE ROTH), Joe nous délivre un CD aux compos superbes, ciselées dans le cristal de la planète MELODIE. Sans doute l'album le plus homogène, le plus pur, le plus puissant, en un mot, le plus parfait de l'extrémiste du manche.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2011
Sans doute le deuxième meilleur album de Joe Satriani après Surfing with the alien. Oeuvre exceptionnelle tout de même du roi de la guitare. Des morceaux mythiques et inoubliables, à connaître impérativement si l'on veut avoir une "culture musicale" !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2004
"The Extremist" est un album très abouti. le son est magnifique et marque l'entrée de Joe dans les superproductions. les chansons, elles, sont d'un niveau excellent, et l'on remarque l'exploration de nouveaux territoires avec "Friends" et "New Blues", et la poursuite des investigations dans les thèmes les plus forts de Satch, avec les superbes "War" et "Cryin'" ainsi que sur le populaire "Summer Song", l'hymne de cet album qui contient encore d'autres perles (dont l'incroyable "Tears In The Rain"). Véritablement essentiel à tous les amoureux de musique
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2012
Quatrième album du guitariste virtuose, sorti en 1992, "The extremist" est un de mes préférés du Satch.
Inspiré de bout en bout, assez heavy également (à part la magnifique ballade "Cryin'" et l'intermède "Tears in the rain"), très accessible aussi, cet album est un incontournable de Joe Satriani. Mes titres préférés: "Friends", "Summer song" et "Why".
A recommander donc avec le classique "Surfing with the alien" (1987), "Crystal planet" (1998), "Strange beautiful music" (2002) ou le récent "Black swans and wormhole wizards" (2010), la plupart des autres albums étant également loin d'être mauvais.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2001
C'est sans aucun doute le meilleur album de Joe.
Le morceaux phare de cet album est bien sur Summer Song mais encore mieux que lui il y a aussi Rubina's blue sky happiness et New blues qui sont exceptionnels.
Joe se permet quand même deux petites fantaisies(War et Motorcycle driver)qui font de THE EXTREMIST un album détonant et très étonnant.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2002
S'il y a bien un album de Satriani à acheter les yeux fermés sans risquer la déception,c'est celui là,surtout pour les non-guitaristes,car il est moins axé sur le son extra-terrestre(mais génial et novateur)de Surfing que l'on ne peut pas aimer à sa juste valeur sans pratiquer.Ce disque est un réservoir de mélodies béton et recherchées:une pure merveille.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)