undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
16
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:8,65 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 janvier 2010
Une très grande performance live.

Le calling Elvis est vraiment époustoufflant. Mark Knopfler y est (un peu comme toujours) d'une grande virtuosité dans les parties de solo (on se dit au passage qu'il met dans le vent pas mal de métalleux qui seraient incapables de faire ça, du moins avec ce dosage, cette finesse et cette fluidité propres à son fingerpicking).

Ajoutez à cela une pedal steel somptueuse de Paul Franklin, qui apporte beaucoup à la plupart des morceaux. Brothers In Arms n'a d'ailleurs jamais été aussi réussie. Vraiment, cet album vaut le coup rien que pour la version de Brothers In Arms. Cette version, particulièrement émouvante, me donne des frissons! En plus, la qualité du son est absolument parfaite!

Seule petite fausse note à mon goût : Money For Nothing n'est pas très bien réussie, surtout au niveau du chant et des choeurs qui sont un peu moyens. Et surtout, lors de la même tournée, des versions bien supérieures ont été jouées : qu'on pense par exemple à la version de Basel 1992 (dispo sur youtube ou dailymotion), non seulement mieux chantée mais surtout beaucoup plus riche guitaristiquement.

Mention spéciale au saxo de Chris White également, parfait sur Romeo and Juliet ou Your Latest Trick.

Certains pourront regretter l'absence de Sultans of Swing ou de Telegraph Road, et je les comprends. Ces chansons ont été jouées lors de cette tournée, donc c'est volontairement qu'elles n'ont pas été mises. Ceci dit, le double CD du Live Alchemy contient déjà d'exceptionnelles versions de ces chansons.
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2005
Il y a des groupes comme Queen, Metallica, les Guns'n Roses et les Dire Straits qui sont capables de toujours fournir des prestations fabuleuses sur scène. Et pour leurs adieux, les compères de Mark Knopfler montrent toute l'étendue de leur talent : eh oui, quand on dit "Dire Straits" on pense à "Mark Knopfler" mais ici, le jeu du guitariste vient parfaitement s'emboiter dans le jeu des autres musiciens. Mieux encore, on a droit à quelques solos impressionnants : duo batterie-percussions entre Chris Whitten et Danny Cummings sur Calling Elvis, joli solo de Pedal-Steel Guitar de Paul Franklin qui vient clore Walk of Life (il supplée régulièrement Mark Knopfler pour les solos), frissonant solo de saxophone de Chris White sur Romeo and Juliet...
Et le plus fort, c'est que tous ces passages ne sont pas dans les versions studios. Les Dire Straits ont donc cette capacité à rallonger leurs morceaux pour nous surprendre encore plus! Car il n'y a que dix titres (ce qui est peu pour un live) mais chaque titre sans exception a été rallongé.
Mention spéciale à Brothers in Arms qui clot le concert dans un tourbillon mélodique beau à pleurer. Maintenant le ick : il manque Sultans of Swing...
Bref si vous aimez la musique des Dire Straits, vous la trouverez encore meilleure sur cet album, qui est une grande performance live.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dire Straits a été fondé en 1977 et le groupe s'est séparé en 1993. Son leader, Mark Knofler, virtuose de la guitare, qui a été influencé, entre autres, par Chet Atkins dont il fait référence en jouant en fingerpicking sur une Fender Stratoscaster, son instrument de prédilection. Dernière tournée du groupe (1992) immortalisée par cet album live enregistré à Rotterdam et à Nimes. Pas moins de 9 musiciens sur scène, ce qui rend les interprétations très denses et aussi prolongées par rapport aux versions studio. Le son y est excellent, les solos de guitare fluides et travaillées sont nets et on apprécie cette performance scénique pendant plus de 75mn pour 10 titres mémorables même si on regrette l'absence de "sultan of swing".
33 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2003
C'est exact que si on compare On The Night avec Alchemy Live, on a des chances d'être un peu déçu. Mais, ce disque a été mon tout premier Dire Straits, et je dois dire que je l'apprécie toujours autant, justement parce que, parfois, il manque un peu d'improvisation. Ce n'est pas non plus désagréable. La sonorité live embellit chacune des chansons de cet album, à un point inimaginable. A entendre tout particulièrement Walk Of Life, Romeo And Juliet, Brothers In Arms, et On Every Street. Toutes les autres chansons sont également superbes. Si vous possédez déjà Alchemy Live, n'hésitez pas à faire cet achat. Rien que pour la version magnifique de Romeo And Juliet, douce, tendre, il vaut le détour. Maintenant, si vous n'avez pas encore de live de Dire Straits, préférez l'Alchemy !
Enfin, reste tout de même que le groupe nous offre un disque excellent, et rien que pour la francophonie (il a été en partie enregistré en France), achetez-le !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2001
Même si les versions jouées ici n'atteignent peut être pas le niveau de développement de Alchemy, cet album reste un must et montre la virtuosité du groupe qui s'exprime d'autant mieux en live.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2002
Tout était là, sauf la magie.
Bons techniciens, bons outils, bon public, mais pas d'étincelle.
Parfaitement calibrées, toutes les chansons commencent à l'heure et finissent quand il faut, sans improvisation, sans fantaisie, sans plaisir. C'est du bon, du rigoureux, du solide. sans plus.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2014
Un plaisir! Dire Straits comme on l'aime! Version live très agréable, le son est très bon. Morceaux très connus comme d'autres moins (logique, c'est un concert...)
Pour ceux qui aiment ce groupe, achetez sans hésiter!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La dernière tournée de Dire Straits. Très bons titres, musiciens extraordinaires. Un live puissant, dont l'ambiance y est très agréable. Seul regret, l'absence de quelques titres. Mais vous pouvez vous jeter dessus (ou sur le DVD du même nom) ! Vous n'oublierez jamais Private investigations et On every street. Calling elvis est une version allongée et vraiment époustouflante (en plus c'est la première chanson), à noter Brothers in arms, sublime version, malheureusement chantée une octave plus bas et qui fait perdre de l'émotion, mais avec une fin du tonnerre (au sens propre !). Les versions de Heavey fuel et Money for nothing sont incroyables. Mais ne perdez pas de temps à lire les critiques, achetez-le et écoutez-le !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2003
Un troisième live pour Dire Straits qui, s'il paraît un peu moins spontané que les deux précédents, n'en est pas moins un véritable chef d'oeuvre de rock'n roll ! Le ton est donné dès le premier morceau : les titres sont rallongés à plaisir de solos époustouflants, que ce soit la guitare de Mark Knopfler, le percussionniste, venu enrichir le combo, en duo avec le batteur, le saxophoniste...
On ne se lasse pas de réécouter chaque morceau pour détecter toutes les petites finesses et arrangements qui nous avaient échappé à la première écoute. Dire Straits nous fait vibrer au sommet de son art ! Un excellent complément à Alchemy.
N'hésitez pas...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2002
Un album live de féerie, enregistré à Rotterdam et sans les arènes de Nîmes.
C'est du grand Dire Straits, avec une version exceptionnelle de Calling Elvis, et de Money For Nothing.
A acheter et à recommander à tous vos amis qui aiment Dire Straits !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,95 €
8,63 €
6,99 €