undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

26
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
20
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Live at Leeds (25th Anniversary)
Format: CDModifier
Prix:10,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 11 janvier 2009
Effectivement voila le live mythique des Who, je ne connais pas de live meilleur que celui ci, la version de Magic Bus est nettement meilleure qu'à l'île de Wight (où le concert s'était arrêté au milieu du morceau)
Mais il y a un hic, le concert c'est en fait déroulé dans cet ordre CD 1 de 1-9 ensuite CD 2 de 1-20 et CD 1 de 10-13 pour finir
Je sais que la maison de disque souhaite mettre l'album original en CD 1 et les inédits en CD 2 mais c'est particulièrement stupide car cela ne reflète absolument pas l'ordre du concert, voila pourquoi 4 étoiles seulement(pour Muddy Waters "Live" avec Johnny Winter ça avait déjà été pareil)
Les maisons de disques nous ont déjà fait le coup avec le Live de Grand Funk à Atlanta de 1970 (inversions des morceaux)et dernièrement avec la réédition du Live au MSG de Led Zeppelin en 1973 car "The Ocean" qui se trouve en fin de CD 1 est en fait le dernier morceau du concert
A quand le concert complet des Stones au MSG en 1972 ??? ou celui des J Geils Band à Detroit en 1972 ??? ou encore Johnny Winter au Fillmore en 1970 ???
Peut être lors de la célébration des 50 ans ? (mais on risque de ne plus y être ou le CD n'existera peut être plus)dommage !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 10 février 2014
Les Who, en ce début seventies, n'entendent pas se laisser dépasser par les autres. Led Zeppelin et consorts ont monté le voulme et, pour ne pas être ringardisé et toujours dans la course, le groupe se devait de répondre présent. Avec un Daltrey tout en puissance, évoquant justement parfois Robert Plant, le reste du groupe, trio aux énormes qualités, en avait largement les moyens. Après "Tommy" qui les a remis en selle car ils ont livré un album cohérent et non une collection de chansons, voici qu'ils prouvent qu'ils peuvent donc également monté le son. A l'origine, les six titres de l'album favorisaient le rock basique et originel. Mais transmuté en rock heavy surpuissant, tout en force. Les morceaux rajoutés ne viennent pas contrecarrer ce constat: les Who jouent fort et bien, véritable machine de guerre impitoyable qui broie tout sur son passage, vous passant en sus à la moulinette, vous ratiboisant les esgourdes, et vous laissant pantelant sur le bord de la scène. Ca fait mal, et son statut de grand disque live rock parmi les live n'est nullement usurpé. Puissant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
On est en 1970.

Townshend, en combinaison de pompiste-un petit métier aujourd'hui disparu-mouline sur sa Gibson rouge. Daltrey-avec ses fringues de daim à franges-se la joue Davy Crockett sans son chapeau, Moon est planqué derrière sa double Premier, et Entwistle, impassible, fait trembler les murs en cadence.

On est au theâtre des Champs-Elysées et ils jouent à fond, sans retenue, sans compter, à mort.

Les baffles crachent 6400 watts.

C'est un concert historique par sa durée, son intensité, sa violence.

Tout y passe depuis Tommy en intégrale jusqu'à Magic Bus en passant par des hits-type Substitute- du blues-Young Man Blues-du rock-le medley Summertime/Shakin'- et bien sûr "Mmmmyyy Generation".

Townshend saute et riffe, Daltrey hurle puis balance son micro comme une fronde, Moon cogne et gifle,

Entwistle gronde et fait vibrer jusqu'aux sièges.

Un mur de son sans fin.

C'était la grande époque et leur grande époque. Le meilleur d'eux-mêmes.

Ce qu'ils ont fait à Paris, ils l'on fait à Leeds et vous l'avez dans ce double CD.

A écouter à fond sans freins ni limites.

Long Live Rock
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mars 2003
Quelle merveille pour nos tendres petite oreilles de glisser ce disque dans une chaine Hi-Fi. INDISPENSABLE pour toute discothèque qui se respecte : le fan retrouvera la folie d'un concert des WHo et il permettra aux novices de découvrir les Who au summum de leur talent (quelques uns des meilleurs titre des Who sont sur ce CD: my génération, happy jack, a quick one...) Les Who signent ici de magnifiques reprises : shakin' all over,young man blues et une énorme version de summertime blues.
Bref, du R'n B du vrai avec du rythme et du Blues comme on aimerait en entendre plus souvent.
Pour retrouver la folie des Who en concert je conseille à tous le DVD du live at the isle of Wight, où l'on pourra retrouver un Pete Towshend sautillant de toute part, un Roger Daltrey faisant virevolter les franges de sa veste, un Keith Moon en pleine forme : il casse une peau d'une de ces grosses caisses et un John Entwistle en squelette : mythique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce live-ci, sommet de furie rock'n'roll du plus hard des groupes de la british invasion, on ne le présente plus, à peine a-t-on besoin de le vanter à une nouvelle génération qui, de toute manière, finira par tomber dessus parce que, clairement, c'est un incontournable de l'exercice. On peut, par contre, s'intéresser aux diverses éditions qui en existe, et commencent à être nombreuses, d'ailleurs...
Dans son acceptation originelle, cette édition parue le 16 mai 1970 d'un concert joué trois petits mois plus tôt, la chose se présente comme ça :

Face A
- Young Man Blues 4:46
- Substitute 2:10
- Summertime Blues 3:22
- Shakin' All Over 4:20

Face B
- My Generation 14:45
- Magic Bus 7:57

Soit une première face largement trustée par des reprises (l'exception étant le Substitute de 66) et une seconde habitée par une énorme version de My Generation de près d'un quart d'heure et conclus en beauté par Magic Bus... Et c'est tout ! 37 petites minutes et puis s'en vont, les Who ont fait parler la poudre et c'est très bien comme ça si un poil frustrant.
Un quart de siècle plus tard parait la version qui nous intéresse où 9 bonus, et 8 pistes Amazing Journey et Sparks étant fondu en une seule, sont venus s'ajouter à la courte tracklist de 1970. Remixé et réédité, une partie de l'échange entre le groupe et son public y sont, du coup, restaurés, c'est une version qui a fière allure, propose de vrais classiques du répertoire de ces quatre furieux rocker en aptes ajouts de ce que nous connaissions déjà pour 77 minutes d'indéniable satisfaction électrique. A partir de là, une question se pose, faut-il céder à la tentation de la version intégrale de 2001 ou même du Deluxe de 2010 proposant l'intégrale de la performance captée à l'université de Leeds supplémenté d'un autre concert à Hull enregistré le lendemain (15 février 1970) ? La réponse est double, en vérité. Si vous êtes un fan de Townsend et ses merveilleux acolytes, c'est un oui franc et massif qui s'imposera. Si, par contre, vous êtes de ceux qui appréciez le groupe sans excès de zèle, le cut de 95 et son plus que doublement de durée sera bien suffisant d'autant que les meilleurs moments du concert y furent intelligemment sélectionnés et assemblés.
Evidemment, quelque soit l'option choisie, ce que vous y entendrez est historique, et un peu hystérique parfois, et demeure une des plus belle pages de l'histoire du rock enregistré "in vivo". Un immanquable, c'est le mot.

1. Heaven and Hell 5:08
2. I Can't Explain 2:26
3. Fortune Teller 2:35
4. Tattoo 3:01
5. Young Man Blues 5:52
6. Substitute 3:04
7. Happy Jack 2:14
8. I'm a Boy 2:46
9. A Quick One, While He's Away 8:41
10. Amazing Journey/Sparks 7:40
11. Summertime Blues 3:22
12. Shakin' All Over 4:34
13. My Generation 15:25
14. Magic Bus 7:57

Roger Daltrey: vocals; harmonica, tambourine
John Entwistle: bass guitar; vocals
Keith Moon: drums and percussion; vocals
Pete Townshend: guitars, vocals
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les Who ont sorti en 1970, ce Live At Leeds, qui, comme son nom l'indique est donc un album public qui ne contient que 6 titres. Live At Leeds a été enregistré à l'Université de Leeds (plus précisément au réfectoire), le jour de la St Valentin, lors de la tournée de promotion de Tommy, leur opéra-rock sorti un an plus tôt. Rolling Stone Magazine le classe à la 170 ème place des meilleurs albums de tous les temps. C'est justifié tant ils sont au Zénith de leur musique, faisant de reprises comme Young man Blues, Summertime Blues et Shakin' All Over des incontournables du rock. Le reste, c'est Substitute, My Generation et Magic Bus, excusez du peu ! C'est puissant, hargneux. Ca déménage et rien que pour cela, il faut l'avoir. Ca fait du bien les jours sans...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Bien que de qualité souvent médiocre, les enregistrements de concerts sont l'occasion d'écouter les groupes face à leur public donner ce qu'ils ont de meilleur. L'émulation provoquée par la scène fait atteindre des niveaux surprenants. Certains de ces concerts, particulièrement bons, deviennent des must. Celui-ci en est un. La puissance, l'énergie transmise par les Who lors de ce ''Live at Leeds'' est phénoménale et frise la folie ! Ecoutez donc ''Young Man Blues'', ''Substitute'', ''Summertimes Blues'', ''Shakin' all Over'' ou ''My Generation'' (mon préféré !!) ! L'album n'a pas pris une ride et fait partie des meilleurs live de tous les temps, c'est du très lourd, avec un Pete Townshend s'éclatant tel un diable sur sa guitare, un Keith Moon speedé au meilleur de sa forme et un Roger Daltrey impérial comme à son habitude! On ajoute John Entwistle à la basse et ce sont bien 4 musiciens et non 3, Daltrey jouant de l'harmonica ! Avec ''Tommy'' (le premier opéra-rock, quelle différence avec les bluettes médiocres servies de nos jours !!)et ''Who's Next'', ''Live at Leeds'' complète le tiercé gagnant de ce groupe mythique, indispensable dans toute CDthèque.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 juillet 2010
Ce live est absolument sublime ! La plupart des titres les plus célèbres des Who y passent: My Generation, Can't Explain, Substitute, Happy Jack, I'm a Boy, Magic Bus, et j'en passe ! On ressent l'ambiance de folie lors de concerts des Who: Keith Moon, le batteur fou, tapant frénétiquement dur sa batterie, la voix puissante de Daltrey en vêtements à franges, Pete Townshend enchaînant les accords vifs et énergiques, et John Entwistle, impassible sur la scène, avec son jeu rapide et agressif. Le seul regret que l'on pourrait avoir est l'odre chronologique, qui n'a pas été respecté: la maison de disque a préféré mettre en valeur le premier CD, qui se rapproche de l'édition originale du disque en vinyle(chansons 5,6,10,12,13 du CD 1). L'ordre chronologique véritable est ainsi: chansons 1 à 9 CD1, puis toutes les chansons du CD2, enfin les 10 à 13 du CD1.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Lorsqu'il sortit pour la première fois, cet album enregistré en concert à l'université de Leeds le 14 février 1970 ne contenait que six titres. Trois fabuleuses covers : Young Man Blues - Summertime Blues et Shakin'All Over ainsi que trois classiques du groupe : Substitute - My Generation et Magic Bus (format vinyle). Mais il était parfait, bourré d'énergie, magistralement exécuté par le plus grand groupe de rock sur scène. Il devint rapidement un des plus fameux live de l'histoire du rock. Cet album a été déclaré comme le meilleur album live de tous les temps par le New York Times notamment et est considéré comme l'un des meilleurs par différents médias tel que The Independent pour ne citer que celui-ci. « Live At Leeds » bénéficiera de deux éditions enrichies (format CD) complétant le programme initial par des extraits de Tommy, puis offrant en 2001 l'entièreté du concert. Ajouts précieux, mais qui ne font qu'agrémenter un album dans sa forme initiale déjà indispensable. Une plaque commémorative du concert (voir image) a été déposée et inaugurée en 2006 par Pete Townshend et Roger Daltrey, respectivement guitariste et chanteur des Who. On peut y lire : « Le Réfectoire de l'Université est un lieu de concert légendaire. La représentation des Who ici, le 14 février 1970, fut enregistrée et publiée sous le nom de Live at Leeds, le live album le plus célébré de sa génération. » Quelle Légende !
review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 22 octobre 2008
Avec le "Made in Japan" de Deep Purple, un des plus grands disques live du rock interplanétaire. J'avais dans mes vynils la version light qui me laissait dans les oreilles et le cerveau un goût d'inachevé. Les reprises de "Summertime Blues" et "Shakin' All Over" dépoussièrent les originaux et les propulsent vers l'univers du hard. Magic bus et la basse de John Entwistle sont "énormes". On a l'impression que the Who revisitent leurs grands standards et les transcendent sur scène. Pete Towshend est déchaîné comme à l'accoutumé sur scène, Roger Daltrey au bord de la rupture vocale, Keith Moon l'un des plus grands à ses baguettes. Un live de folie abrupt et brutal. Intemporel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Tommy
Tommy de Tommy (Related Recordings) (CD - 2013)


Who's Next
Who's Next de The Who (CD - 2009)