undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Livres Fête des Mères Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles8
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 octobre 2010
Pearly Gates est si jolie dans sa robe dorée, qu'on en oublie presque son âge. Pourtant, elle en a vu du pays la donzelle. La petite histoire raconte même qu'elle a été kidnappée deux fois, tant son pouvoir d'attraction sur l'individu croyant est manifeste. Heureusement, après chaque enlèvement, Pearly a toujours retrouvé son homme. L'unique. Celui là même qui lui donna son surnom en mémoire d'une jeune actrice qui les fit se rencontrer. Depuis, il ne l'a plus jamais quitté. Allant même jusqu'à la préserver des sorties publics pour mieux la réserver à sa seule compagnie. Cependant, croire que le bonhomme puisse être d'une jalousie maladive serait faire fausse route. En effet, le texan est tout simplement prudent, voire prévenant lorsqu'il s'agit de sa guitare. Une Les Paul Sunburst de 1959. Certains pourront vous le confirmer : en associant un peso mexicain avec un instrument d'exception telle que Pearly, tout peut arriver. Surtout si l'on se sert de la rondelle comme médiator. A ce petit jeu là, Billy Gibbons a produit quelques miracles électriques durant sa longue carrière. Principalement, grâce à un jeu résolument basé sur l'échange et une science du riff plus attiré par l'émotion que la démonstration.

Pour autant, si de l'échange, de l'émotion, voilà longtemps que l'on n'en avait plus entendu parler au sujet de ZZ Top. En l'espèce, on notera avec quelle sobriété Rhythmeen revient mettre de l'ordre dans la maison blues rock pour le plus grand plaisir des aficionados. Vous me direz, avec une guitare s'appelant les portes du paradis, il ne pouvait en être autrement. Ainsi, aux antipodes des incartades FM ayant fait son succès international, voici donc notre trio barbu revenu aux affaires. A l'évidence, la Gibbons Corporation a compris la leçon. De fait, comme le dit l'axiome « les choses les plus simples sont souvent les meilleures », c'est avec moins de sophistication, moins de technologie que le groupe nous offre ce mea culpa, façon prise directe. Alors qu'Antenna avait déjà coupé le cordon synthétique, Rythmeen supprime définitivement tout relent de customisation rouge. Par son titre éponyme, tout d'abord. Un morceau dans lequel un riff de cordes rauques fait la part belle aux accents du sud. L'écriture est simple, efficace, avec toujours cette attention retrouvée des premiers jours. Cette attention unique qui parlait à notre âme, nous bouleversait au-delà de toute influence hypothétique de dieu. Soli sauce piquante en prime.

Assurément, il y a du Tres Ombres dans ce disque. D'ailleurs, Hairdresser, comme Loaded en portent les stigmates. Et que dire de cet Hummbucking Part.2 saturé, nonchalant et classieux, si ce n'est que Pearly restera pour toujours une Calamity Jane héroïque. A l'écoute, rien à jeter dans cet album charnu, goûteux, au feeling insolent. Terminé les guitares à moumoute, les costumes à paillettes. On y retrouve même l'essence du Top. C'est-à-dire, juste assez de désert texan et de marais du Delta pour féconder notre imagination.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Vous l'aurez deviné, celui-ci est une bonne tuerie de plus. Doté d'une succession de blues-rock profonds, puissants et capables à eux seuls de faire vibrer tous les déserts du Tejas, les zztop nous prouvent une fois de plus qu'à coups de "rythmeen" cataclysmique au moteur V8 sur-huilé et gonflé à la Tequila les fûts , ils peuvent encore nous livrer des albums d'une redoutable puissance. Et le légendaire toucher de Gibbons fait merveille… 17/20!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2001
Cet album ravira ceux qui, comme moi, aiment le
blues rapeux un peu à la limite du métal, mais
inventif et énergétique. Les titres "What's up with that", "My mind is gone" and "Loaded" sont
des joyaux de virtuosité guitaristique mais
toujours avec un sens mélodique confirmé. Un
excellent album, homogène et pêchu.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2009
Gros son,superbes compositions,heavy blues comme on les aime,pas fm;zz top nous sort un bon album pas qualibré pour les states,mais pour les fans de bonne musique blues,rock sudiste de leur début de carrière:Bravo.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2012
Je connais ZZ TOP,ils representent mes jeunes annees et tous ce que j'aime.Professionalisme,vrais musique rock.L'ambiance du sud des etats- unis pour nos trois texans.Ce cd touche a la perfection.Une anthologie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2013
bien pour les autres, mauvais pour les autres!
bref c'est du zz top quand même!
se laisse écouter l’après midi dans une voiture ,sous un soleil qui pourrait ressembler à celui de la californie....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2002
Ouf! Les barbus de Houston ont enfin retrouvé leurs racines. Les fans de la première heure, ceux qui ont adorés les albums du groupe à ces débuts vont se régaler avec ce "Rhythmeen Special Sauce", un vrai album de ZZTop. Du heavy-boogie-blues qui lave les affronts que furent "Eliminator" et "Afterburner", et je ne parle même pas des compils à deux balles ! Dehors les synthés, fini les productions commerciales pour minets en décapotables. Sortez vos Harley et vos copines en string, le grand ZZ est de retour et il n'est pas content. La Tequila va couler à flots, les soutifs vont voler dans tous les sens… le mobilier aussi. Seuls les rockers, les bluesmen dans l’âme et les hardos sont invités à la fiesta. Le virage était déjà bien amorcé avec "Antenna Head" mais là c'est carrément jouissif. Les Texans assènent 12 titres du meilleur cru, 12 tubes et pas une seule bouse. Pas mal pour des cow-boys! Quitte à encourir les foudres des vieux brisquards, j’irais même jusqu’à déclarer que « Prettyhead », onzième morceau, détrône le mythique « La Grange ». Cerise sur le gâteau, ce bon vieux Billy Gibbons a dégoté LE SON, LE P... DE SON qui vaut le détour à lui seul. Enooorme.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2010
Je suis Fan, mais vraiment Fan. Guitariste et Fan du révérend Gibbons mais là, désolé ça ne le fait plus (et ce n'est rien par rapport à mon avis sur le suivant). Son de guitare beaucoup trop trafiqué, on est loin du temps ou Pearly Gates, un jack et un Marshall faisaient la légende.
Pour moi ZZ top s'est arrêté à Afterburner voire...recycler (et je suis tolérant).
Maintenant ZZ top reste éminement légendaire mais on voit bien dans les concerts récents que la liste des sets n'inclut jamais des chansons après recycler donc notre bon trio s'en rend bien compte....
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)