Commentaires en ligne


49 évaluations
5 étoiles:
 (41)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


36 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le rock au firmament
"Who's next" est une des pierre angulaires du rock, on ne peut passer à côté d'une telle association de riffs puissants, de battage de métronome, d'une inventivité hors mesure. Keith Moon, le batteur fou, Pete Townshend le mégalo et les deux autres. Ce disque assène une grosse claque dans la figure !!! Et dire que cela devait être...
Publié le 12 mai 2006 par Killer Cole

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 pochette abimée
reçu dans un colis avec deux autres albums qui etaient eux emballés séparemment.
En résumé un colis avec 3 albums. 2 chacun dans un emballage séparé et l'album concerné sans protection au milieu d'un gros colis sans ètre ni protègé ni calé.
Publié il y a 2 mois par Valérie V.


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A mettre de côté pour l'ile déserte !, 10 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
Des innombrables groupes de la musique rock, nombreux sont ceux qui ont disparu ou vont disparaitre dans un oubli total et mérité, on se rappellera d'un peu moins en se disant : "ah oui, c'est vrai, je les ai entendu une fois, c'était pas mal...", encore un peu moins ont eu leur heure de gloire grâce à un album, un titre, une reprise, encore un peu moins ont occupé le devant de la scène sur une décennie, d'autres ont marqué leur époque profondément...
... et puis il y a les légendes, intemporelles, magiques, éternelles...! A la louche: Beatles, Rolling Stones, Cream, Grateful Dead, King Crimson...

Les WHO sont de celles-là (les légendes) !

Des musiciens du rock, il y a .....etc...
... et puis il y a les génies, les fous, les géants, les monstres, les déjantés: Jimi Hendrix, Syd Barret, Peter Gabriel, Robert Fripp, Jerry Garcia, Lou Reed...(liste non exhaustive, je précise, j'en vois déjà certains qui s'apprêtent à me lancer des massues !)

...et Pete Townshend !

Des albums rock, il y a ... etc...
... et puis il y a les monuments, les incontournables, ceux dont on dit qu'il y a un avant et un après, ceux que l'on fait écouter religieusement aux générations suivantes, ceux qu'on irait jusqu'à se battre pour les conserver...
... Who's Next par exemple !

Qu'ajouter d'autre ? Si vous ne l'avez pas, et que vous n'avez pas compris ce qu'il vous reste à faire, je ne peux plus rien pour vous !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le chef-d'oeuvre des Who, 4 février 2012
Par 
philb - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
Tout d'abord, la pochette: parodie de "2001, l'odyssée de l'espace", le chef-d'oeuvre de Stanley Kubrick sorti deux ans auparavant au cinéma. Ensuite, le titre ("Who's next?", "à qui le tour?"), en référence aux stars du rock qui tombent comme des mouches en cette fin des sixties (Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin). Enfin (et surtout), la musique: un très grand album de rock, l'un des tout meilleurs de l'histoire de ce courant musical. Quand on songe qu'en 1971 sortent, en plus de ce "Who's next", le fameux quatrième album de Led Zeppelin, "Sticky fingers" des Stones et "LA Woman" des Doors!!! A l'époque, les Who sont un groupe respectable, qui a sorti une poignée de classiques au milieu des années 60 ("My generation", "I can't explain", "Substitute", "Happy Jack"). Un rythm n' blues imparable, qui les place au rang des Stones, des Beatles et des Kinks, dont ils sont les plus sérieux concurrents. A la fin de la décennie, les Who sortiront "Tommy", célèbre opéra-rock, qui aujourd'hui a pris quelques rides (thématique un peu kitsch, morceaux un tantinet boursouflés). L'album "Who's next" constituera leur apogée, en terme de son, de chant et de qualité des compositions. On y retrouve leur rock le plus incendiaire ("Won't get fooled again")et leur plus belle ballade ("Behind blue eyes"). Même les morceaux moins connus ne déparent pas: entre le rugueux "Bargain", l'épique "The song is over", le déchirant "Getting in tune"... Citons également l'étonnant "Baba O'Riley" et sa légendaire intro au synthétiseur. Enfin, l'édition cd propose quelques bonus hallucinants comme "Pure and easy" et "Naked eyes", qui témoignent de l'état de grâce de la bande à Roger Daltrey et Pete Townsend, arrivée au sommet de son art.
Au fil des années 70, les Who, tels les artistes de leur génération (Led Zeppelin, Lou Reed, Stones, Pink Floyd) vont décliner et s'autoparodier, laissant le monopole du territoire rock aux groupes punk. Un mouvement dont les Who, ironie du sort, sont pourtant les précurseurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un très grand disque de rock., 4 septembre 2009
Par 
Adanson "Marco" (Poitou.) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
En 1971, après "tommy", Les Who produisent un chef-d'oeuvre " Who's Next".
Le titre principal qui est un hymne est " Won't Get Fooled Again (On ne se fera plus avoir).
En cette année 1971, les WHO devaient concocter un album nommé le projet Lifehouse, il fut abandonné au grand désespoir de Pete Townshend.
L'album est très bien classé aux USA comme en Grande Bretagne.
Who's next est à mon avis le plus grand succès du groupe et avec des titres comme « Baba O'Riley », « Behind blue eyes » et bien sur « Won't get fooled again » c'était difficile de rivaliser. Bien que la même année il y avait « Sticky fingers » des Stones ou Led Zeppelin IV.
Who's Next est le seul album du groupe à avoir atteint la première place des ventes dans la patrie des Who, la Grande-Bretagne.
La pochette de l'album était innovante et presque choquante pour l'époque en effet Sur la couverture les membres du groupe remontent leur braguette après avoir uriné sur un monolithe.
Pour conclure je vous dirai que « Who's next » est un des meilleurs disques de rock. A posséder dans sa collection.
Adanson Marco.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Orange mécanique, 30 janvier 2010
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
S'il ne fallait garder qu'un disque des Who, pas besoin de réfléchir longtemps, c'est celui-là ... Parce que c'est leur meilleur, bien loin au-dessus de tous les autres. La faute aux années 60, qui privilégièrent longtemps les singles, et bien que les Who en aient sorti de fameux, comme ils ne se retrouvaient pas sur les 33 T, ceux-ci en pâtissaient ... la faute à Tommy, cet opéra-rock mythique, mais boursouflé par des prétentions symphoniques et pompières, que le groupe s'entêtait à rejouer le plus souvent en intégralité sur scène ...
La scène où pourtant ils étaient les meilleurs ... mais le fulgurant « Live at Leeds » a été entièrement refait en studio, et les Who ont manqué le rendez-vous avec l'Histoire à Woodstock, où se sont construites tant de légendes (« Woodstock est le pire concert que les Who ont donné de toute leur carrière » dixit Daltrey)... et tout cela, Townsend le sait et veut que son groupe frappe un grand coup. Il prépare donc d'arrache-pied un double album, un nouvel opéra rock, « Lifehouse » ... et puis, surmené, il lâche, physiquement et nerveusement ...
Quand après sa dépression il va se remettre à écrire, il va se brancher nouvelles techniques et accumuler claviers et synthés ... Et on imagine que sous l' « aimable » pression de leur manager Kit Lambert et de leur label Polydor, il faudra parer au plus pressé, sortir un disque. Exit « Lifehouse », les morceaux plus ou moins achevés seront la trame de « Who's next ».
Qui débute par les machines infernales de Townsend en ouverture de « Baba O'Riley », avant que guitare, basse, batterie et Daltrey prennent les choses en main. Et on est vite fixé, le son est monstrueux et la suite le confirmera, les Who n'ont jamais aussi bien joué, Daltrey jamais aussi bien chanté. Et « Who's next » est un des disque les plus sauvages, les plus violents de tous les temps ... tout cela avec beaucoup de ballades ou de titres au tempo assez lent, et finalement assez peu de guitares. Mais chaque intervention, chaque riff de Townsend résonne comme un coup de masse sur la tête de l'auditeur, et la violence est toute entière dans le massacre des ses fûts par Moon...
Il y a dans « Who's next » plein de titres qui comptent parmi le meilleurs des Who. Mention particulière pour le sauvage « Bargain », la belle mélodie pop de « Love ain't for keepin' »... « Song is over » est une merveille de ballade, commencée au piano, et quand le raffût électrique arrive, on touche au sublime... « Going mobile » lui ressemble dans sa construction, mais marque moins les esprits, le morceau d'Entwistle (« My wife ») sur lequel il chante et joue des cuivres s'intègre bien dans l'ensemble ...
Mais l'apothéose, il faut la chercher à la fin du disque, sur les deux derniers titres. « Behind blue eyes » est la ballade définitive des Who, le genre de trucs que l'on ne peut écrire qu'une fois dans sa vie... Tellement belle que même les pompiers Limp Bizkit (des américains, pourtant, gage de mauvais goût ...) n'ont pas réussi à l'amocher en la reprenant...
Et puis « Won't get fooled again », dans une version hypertrophiée par rapport au single sorti en éclaireur, c'est le « My generation » des années 70, la vision lucide d'un Townsend qui tire un trait définitif sur les années 60 et tous leurs espoirs et leurs idéaux venus se fracasser dans le sang du festival d'Altamont... Dream is over ... Le plus grand titre des Who, qui concentre tout ce qui fait leur force et leur grandeur ...
Les Who peuvent être soulagés (leur vessie aussi d'ailleurs, contre un monolithe kubrickien sur la photo de la pochette), ils tiennent avec « Who's next » leur masterpiece, sur laquelle le temps n'a pas de prise... un des plus grands disques de tous les temps. Qui par son titre, toise la concurrence et pose la question : « A qui le tour ? »...
Personne n'a moufté, personne n'a osé relever le défi ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 sublime !, 5 février 2007
Par 
gégé-blues (FRANCE-Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next - Edition deluxe (+live) (CD)
Sorti en 1971, cet album mythique a été réédité en 1995 avec 7 titres supplémentaires et enfin l'édition Deluxe en 2003 avec un 2ème cd enregistré en live le 26 avril 1971 au cours d'un concert à Londres. Avec un son superbe, who's next s'en trouve revalorisé tellement les mélodies et le rythme plombé du groupe nous font vibrer ! Dans le cd live, chaque musicien se donne à fond pour notre plus grand plaisir, Keith Moon, le batteur fou, martèle ses fûts comme un damné, John Entwistle, le bassiste immobile, fait vrombir sa basse avec une force et une précision démoniaque, Pete Towshend nous balance des riffs et des solos d'enfer et Roger Daltrey nous enchante de sa voix puissante. Je ne vais pas décortiquer tous les titres, chacun a son style, tout est bon, on se régale à écouter ce double album sublime !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK, 27 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK OCTOBRE 1971 N°57 Page 76
8° Album 1971 33T Réf : Polydor 2484 026
Oui, ils font toujours le même disque. Et ce n'est pourtant jamais le même. C'est ce qui assure la continuité de leur succès et fait leur charme. Pas de grands bouleversements chez les Who, mais de subtils aménagements à l'intérieur des limites fixées une fois pour toutes (?) par Pete Townshend à son formidable groupe. L'évolution est réelle et constante, il suffit de réécouter tous les albums des Who pour s'en assurer, mais la personnalité fondamentale de l'ensemble reste inchangée, immédiatement identifiable.
Quant on est l'un des plus grands groupes de l'histoire du rock on aurait bien tort de changer d'identité, n'est ce pas ?
"Who's Next" possède toutes les qualités que l'on est en droit d'attendre d'un album des Who : la violence rageuse de la musique, la force d'impact de mélodies typiques de Townshend, la force sonore et le drame, la netteté en toutes choses. Tout ce qu'il faut pour confectionner du très bon rock and roll, y compris quatre musiciens impeccables. Daltrey est l'un des chanteurs les plus justes du rock ; Moon allume ses pétards au détour de chaque morceau, infatigable pulsation rythmique, bouillante et précise à la fois ; Entwistle, revenu de son album-solo, reste ce qu'il a toujours été, un bassiste économique et solide et accessoirement, un très honnête chanteur (sur sa propre composition "My Wife"). Mais Pete Townshend reste l'important, pour ce qu'il est tant que musicien et pour ce qu'il est en tant que leader. C'est lui la vraie force créatrice et directrice du groupe ; les autres ne sont que de très bons musiciens. C'est lui qui a fait des Who un groupe différent, par sa méthode et ses folies calculées au millimètre. Chef minutieux et perfectionniste, il ne cesse de polir et de repolir son oeuvre ajoutant un petit truc par-ci en supprimant un autre par-là, à la recherche de l'idéal. De son idéal. Rien dans un album des Who n'est laissé au hasard, et moins encore dans celui-ci que dans les précédents. La production en est absolument parfaite (Glyn Johns l'inévitable, ici producteur associé, doit y être pour quelque chose), depuis la prise de son jusqu'à la gravure en passant par le mixage. Quant à la musique, elle est à l'image de la technique, claire et sans défauts (mais non, c'est le contraire qui est vrai). Tous les morceaux, "My Wife" excepté, sont signés de Pete Townshend et bien dans sa manière rebondissante, d'un lyrisme virulent, transpercés par ces riffs de guitare dramatiques, dynamités par les explosions de la section rythmique. Cette force si particulière aux Who n'exclut cependant une réelle subtilité et des raffinements sonores fort bien venus en ceci qu'ils sont une bonne garantie contre une monotonie que l'on soupçonne parfois de ne pas être très loin. Additifs utilisés avec assez d'intelligence pour ne jamais devenir gimmicks, ornements nécessaires à cette masse sonore fulgurante qu'est la musique des Who : le violon de Dave Arbus 'East Of Eden) sur le magnifique morceau d'ouverture "Baba O'Riley" ; le piano de Nicky Hopkins (aussi inévitable que Glyn Johns, et aussi talentueux) sur "Song Is Over" ; le VCS3 (Moog anglais) et le synthesiser employés avec beaucoup d'à propos par Townshend (notamment durant l'intro de "Baba O'Riley" qui fait songer à l'homme cité dans ce titre : Terry Riley, ou dans celle de la version de huit minutes de "Won't Get Fooled Again" qui est servie ici brûlante) ; plus les cuivres incisifs de "My Wife"; plus des tas de re-recordings de guitare, sèche souvent, ou de piano (Townshend, Entwistle) qui contribuent encore à l'étoffement d'une sonorité de base que l'on sait pourtant ne pas être mince. Il y a tout au long de cet album, parfaitement réussi, un remarquable travail du son, travail d'équilibrage et d'enrichissement. Demeure, derrière ces aménagements passionnants un groupe qui ne l'est pas moins et qui reste fidèle à son image : violent,animé d'une froide passion, parfaitement maître de lui-même et de son chaos personnel. L'un des plus fascinants d'aujourd'hui, d'hier et de demain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 De Lifehouse à Who's next..., 8 janvier 2010
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
On ne sort pas indemne d'une aeuvre comme Tommy. Pete Townshend, au sortir d'une sérieuse dep' (nervous breakdown), reprend le chemin des studios et nous refait le coup de l'auteur-compositeur-interprète-guitariste pour nous pondre des merveilles de titres. Comme Roger Daltrey sait y faire et qu'il n'a peut-être jamais aussi bien fait, que John Entwistle est au sommet de sa basse et que Keith Moon, ce serpent derrière ses fûts est toujours autant en dehors des clous, avec une touche de violon de Dave Arbus qui officiait au même instrument dans le band East of Eden, cela donne un Who's Next qui reste un de mes albums de prédilection.
J'en veux pour preuve la sublime ballade Behind Blue Eyes (une petite merveille), Song is over (une réflexion sur la musique et la création artistique en général qui solde son compte aux sixties mais surtout une chanson complexe que le groupe ne jouera jamais en concert) et surtout le phénoménal Won't get fooled again (On ne se fera plus avoir, un hymne pour les révolutionnaires désabusés) et le non moins génial Baba O Riley (premières expérimentations du synthé). My Wife complète le tout. Synthés à donf, ce qui n'est pas pour déplaire à Pete Townshend. 28ème sur la liste des meilleurs albums jamais créés, le projet Lifehouse de Townshend est devenu Who's Next ce qui, personnellement n'est pas fait pour me déplaire. Les Experts en ont fait leur génériques, c'est dire, is'n't ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 comme 1 best of, 6 janvier 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
rien à jeter, tout est génial. song is over est à mon sens 1 peu en dessous, mais tout le reste est de l' or à l' état pur.
les chansons apres won't get fooled again ne faisaient pas partie de l' album original, mais certaines sont néammoins excellentes (naked eye et too much of anything).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 a qui le tour, 15 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
Quand cet album est sorti après Tommy et Live at Leeds, la barre était haute pour Townshend.Pourtant le groupe nous a pondu un album simple et magnifique joué par des musiciens qui n'avaient rien à envier à Led Zeppelin.Des morceaux doux comme getting in tune au violent Won't get fooled again qui est un peu le deuxième my generation de ce groupe incroyable.En bref il n'y a rien à jeter dans ce Joyau qui poussa un maximum de jeunes à gratter behind blue eyes dans le garage de leurs parents.J'arrête là car la nostalgie me prend.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Who's the best !, 11 novembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Who's Next (CD)
Cet album fait partie des tous premiers vinyles que j'ai achetés quand j'étais ado. Semblant être le résultat d'un concept-album avorté, cet album des Who est tout simplement leur meilleur ! Rien à jeter. Cette réédition inclus de nouveaux titres très intéressants.
Pour tous ceux qui ont découvert ce groupe mythique à travers les séries des "Experts" (je ne sais pas si Jerry Bruckheimer, le producteur, est fan), achetez cet album, vous en sortirez encore plus intelligents...
Incontournable dans toute discothèque Rock digne de ce nom !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Who's Next
Who's Next de The Who (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit