undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

52
4,8 sur 5 étoiles
Who's Next
Format: CDModifier
Prix:10,93 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 27 février 2014
Et les années 70 eurent la peau du style Who… Ainsi peut-on résumer le sentiment de beaucoup de leurs fans à la sortie de ce disque. Le débat peut s’ouvrir et restera sans fin, il n’empêche qu’il s’agit à nouveau de l’un des plus gros disques de toute la rock music. Le troisième d’affilée…
Oubliées les fines mélodies et les arrangements délicats, les Who deviennent un groupe maousse (limite hard rock) et comptent bien faire assez de boucan pour remplir tous les stades de foot du monde entier. C’est peu dire qu’ils vont y parvenir ! De l’ouverture BABA O'RILEY, avec ses boucles de synthé (que Townshend vient de découvrir et qu’il sera l’un des premiers à développer) agressées par les assauts du groupe, au somptueux final WON'T GET FOOLED AGAIN (chef-d’œuvre absolu des Who et manifeste définitif à l’usage des masses laborieuses), en passant par la fausse ballade BEHIND BLUE EYES (qui s’achève dans une rage sous-jacente depuis l’intro) et le génialement cynique MY WIFE d’Entwistle, c’est un condensé d’énergie pure dans 165 gr. de vinyle. Alors oui, Roger Daltrey chante déjà comme un camionneur américain (et quelle voix !), mais cet album reste un parfait exemple de puissance musicale non vaine. Le seul ?
Tops : WON'T GET FOOLED AGAIN, BEHIND BLUE EYES, BABA O'RILEY, BARGAIN, MY WIFE, LOVE AIN'T FOR KEEPING
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
On ne sort pas indemne d'une aeuvre comme Tommy. Pete Townshend, au sortir d'une sérieuse dep' (nervous breakdown), reprend le chemin des studios et nous refait le coup de l'auteur-compositeur-interprète-guitariste pour nous pondre des merveilles de titres. Comme Roger Daltrey sait y faire et qu'il n'a peut-être jamais aussi bien fait, que John Entwistle est au sommet de sa basse et que Keith Moon, ce serpent derrière ses fûts est toujours autant en dehors des clous, avec une touche de violon de Dave Arbus qui officiait au même instrument dans le band East of Eden, cela donne un Who's Next qui reste un de mes albums de prédilection.
J'en veux pour preuve la sublime ballade Behind Blue Eyes (une petite merveille), Song is over (une réflexion sur la musique et la création artistique en général qui solde son compte aux sixties mais surtout une chanson complexe que le groupe ne jouera jamais en concert) et surtout le phénoménal Won't get fooled again (On ne se fera plus avoir, un hymne pour les révolutionnaires désabusés) et le non moins génial Baba O Riley (premières expérimentations du synthé). My Wife complète le tout. Synthés à donf, ce qui n'est pas pour déplaire à Pete Townshend. 28ème sur la liste des meilleurs albums jamais créés, le projet Lifehouse de Townshend est devenu Who's Next ce qui, personnellement n'est pas fait pour me déplaire. Les Experts en ont fait leur génériques, c'est dire, is'n't ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 janvier 2009
rien à jeter, tout est génial. song is over est à mon sens 1 peu en dessous, mais tout le reste est de l' or à l' état pur.
les chansons apres won't get fooled again ne faisaient pas partie de l' album original, mais certaines sont néammoins excellentes (naked eye et too much of anything).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2003
Quand cet album est sorti après Tommy et Live at Leeds, la barre était haute pour Townshend.Pourtant le groupe nous a pondu un album simple et magnifique joué par des musiciens qui n'avaient rien à envier à Led Zeppelin.Des morceaux doux comme getting in tune au violent Won't get fooled again qui est un peu le deuxième my generation de ce groupe incroyable.En bref il n'y a rien à jeter dans ce Joyau qui poussa un maximum de jeunes à gratter behind blue eyes dans le garage de leurs parents.J'arrête là car la nostalgie me prend.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 septembre 2010
Ce monument des WHO est remasterisé en SACD (SHM-SACD : pressage japonais limité). Le son est FABULEUX et ça envoie sec...
Attention, il n'y a que les 9 morceaux originaux (pas de bonus...). Le pressage est japonais et donc tous les commentaires de la couverture sont en japonais (sauf les noms des titres en anglais).
Attention ce disque n'est que single layer, c'est à dire il n'est pas "hybride", et il ne peut donc pas se lire sur une platine CD classique...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 septembre 2013
Rien que du bon , de l'indispensable
Les experts vont peut-être faire redécouvrir un groupe trop souvent sous estimé ;)

Dans Who's next aucun titre n'est faible. Les 4 protagonistes sont au summum de leur art sans l'ostentation que l'on peut retrouver parfois chez LedZep par exemple. Chacun est à sa place. Et même si Townshend et Daltrey semblent avoir la part belle aux guitares et au chant, Moon et Entwistle nous offrent des parties de batterie/basse somptueuses. Et il paraît que tout ce petit monde se détestait ?

A l'instar d'un bon Bourgogne , Who's Next a parfaitement bien vieilli. Must have.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 décembre 2011
WHOUAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH WE DON'T GET FOOLED AGGGGAIIIINNNNNN
Bon, y a pas que ça dans l'album. Un monument du rock, le truc qu'on attendait plus 2 ans après Tommy. Dans la fureur artistique, on n'a pas fait mieux depuis. Le mysticisme new-age des années 60 n'épargnait pas Pete qui en pinçait pour Meher Baba, mais trève de soufisme comme disait Sade , y a dans la vie d'un effronté timide bien pire que la fréquentation d'un homme "pacifié par le sens de sa propre destinée". Curieusement, cette fréquentation n'eut aucun effet sur sa musique toujours aussi révoltée que colérique ; on est loin de la pacification, idem pour les Biteuls (Jai guru deva Maharishi était pourtant passé par là) et leur Halka Seltzer qui foutrait des angelures aux doigts selon Ringo ; idem pour les Kinks qui inventèrent le hard rock et Lola le travelo.
Les punks dont ils sont les précurseurs feront office de petit bras à côté de ceux de Pete et ses moulinets à donner le tournis... sans parler du risque de se prendre le micro en pleine poire... mais Daltrey à la pêche et son numéro est bien rôdé. Ça tombe bien, car si on pouvait craindre qu'après Tommy l'inspiration trébuchât au ras des étalages de quelconques boîtes de haricots en solde (alors que Who sell Out valait mieux que ça) who's next ne souffrait point de l'opéra rock accouché 2 ans avant. Que dire des mauvais esprits qui affirment mordicus que Who's next serait l'album de trop ? Allons les Baba-ji réveillez-vous, et ouvrez vos écoutilles, y a une vie avant Supertramp , un temps pour tout, un pour la musique céleste (qu'on entend très bien avec des boules quies dirait Catherine Bensaid) un autre pour le rock and roll (dirait Mac Enroe). Aimer l'un n'empêche pas l'autre et c'est même plutôt bon signe. Trêve de considération superfétatoire, misons sur l'ouverture d'esprit, balayons les arguments des pisses-vinaigre qui trouveraient la pochette un peu trop "trash" à leur goût et des empêcheurs de "rocker" en rond, qui prétendrait que Daltrey chante faux, qu'Entwistle n'a pas plus de 3 lignes de basse à son répertoire, que Moon tape comme un sourd et que Pete n'est pas un guitariste très fin. Toujours la même rengaine à l'image d'une certaine catégorie de gratteux Jazzeux qui se foutait de la gueule d'Hendrix à l'époque. Hendrix, non, ch'te jure ! On s'en tape que Daltrey chante pas toujours juste, on n'est pas à l'opéra. On se fout que Moon le timbalier frappe sans subtilité, ce qui est d'ailleurs faux, la subtilité est ailleurs dirait presque Milan Kundera. Et puis Entwistle, c'est un son, un jeu de basse couillu et novateur dirait Tapi, quant à Pete, si la subtilité rageuse de ses moulinets vous froissent, allez voir à Bayreuth, le nectar d'ici vous dépasse, disait George B. Bon j'ai rien contre Bayreuth, une petite vache qui rit de temps en temps, un plaisir que je n'échangerai pas pour tout l'or du rhin. Merde, j'ai choppé le virus Bagration... on dirait.
C'est ça le rock and roll. Who's next ? Quatro faignasses (hum...)
1010 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 octobre 2013
Pour ceux qui aiment le générique de la série "Les Experts Manhattan", alors j'espère qu'ils ne seront pas déçus de la version originale. Pour ceux qui aiment la Pop Music (comme on disait à cette époque) des années 70 alors cet album des Who est un régal, à déguster sans modération. Celui-ci est vraiment super, entre autre une chanson que j'aime plus particulièrement "Behind blue eyes" chantée par Roger Daltrey avec une voix limpide et claire. je suggère vivement ce CD.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 octobre 2013
Le meilleur disque studio du meilleur groupe de rock anglais.
A part le LA Woman des Doors je ne vois pas grand chose qui puisse s' en approcher.
Tous les morceaux sont magnifiques. Tous les musiciens sont sublimes. Les compositions parfaites.
Une grande joie que j écoute depuis des lustres et qui ne vieillit pas.
Un nombre incalculable de groupes ont été influences par cette musique.
Pete Towshend est tout simplement un génie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 janvier 2006
c'est album est le summum.le meilleur des who.un album ou il n'y a rien a jeter.tout est sublime .tres peu d'albums sont bons du debut a la fin celui la ci.baba o'riley est un peu deconcertant
bihend blue eyes est magnifique quand au surpuissant w'ont get fooled again ecoutez au maxi.ce dernier etait il y longtemps le morceau generique de l'emission juke boxe de freddy ausser.magistral du debut a la fin.un album incontournable.contrairement a la pochette vous ne pisserez pas dessus!!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Tommy
Tommy de Tommy (Related Recordings) (CD - 2013)