Commentaires en ligne 


7 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fleuron du psychédélisme millésimé seventies
Twelve Dreams of Dr. Sardonicus est sans aucun doute le disque le plus abouti de Spirit. Difficile d'accès, le disque se révèle au fur et à mesure des écoutes. Et quelle révélation ! Un psychédélisme seventies gorgé de cuivres aux services de compositions particulièrement efficaces. "Prelude /...
Publié le 23 janvier 2004 par john_smith_wesson

versus
1 internaute sur 15 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Esprit es tu là ? ou aux abonnés absents ?
Après lecture des commentaires tous élogieux j'ai acheté ce CD. Pour moi Randy California avait eu une révélation le jour où il avait vu jouer Jimi Hendrix. Mais ici on dirait que tous les musiciens étaient complètement défoncés pendant les sessions d'enregistrement ça n'a ni queue ni tête c'est une...
Publié le 2 décembre 2008 par jepiro


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fleuron du psychédélisme millésimé seventies, 23 janvier 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : 12 Dreams Of Dr. Sardonicus (CD)
Twelve Dreams of Dr. Sardonicus est sans aucun doute le disque le plus abouti de Spirit. Difficile d'accès, le disque se révèle au fur et à mesure des écoutes. Et quelle révélation ! Un psychédélisme seventies gorgé de cuivres aux services de compositions particulièrement efficaces. "Prelude / Nothin' to Hide" qui ouvre l'album, débute de manière aérienne pour finir dans une furia de cuivres après le plus beau crescendo de guitare de l'histoire du rock'n'roll. Le reste est à l'avenant. Se détachent particulièrement le presque soul "Mr. Skin" et le tonitruant "Street Worm". Les titres rapides sont funky et agressifs et les ballades ("Nature's way" entre autres) apportent un délicat contrepoint à un ensemble très homogène. Il faut l'avoir ! Absolument !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L ' esprit rêveur musical des années californiennes de la défonce, 31 octobre 2010
Par 
jj the boss blues "J J 56 BLUES" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 12 Dreams of Dr. Sardonicus (CD)
2010/1970 , combien d ' années se sont écoulées , depuis son enregistrement , quatre
décennies et la magie du son est toujours présente .
Musique progressiste , proche du délire des groupes anglo-saxons , de la même trempe , voila SPIRIT , un groupe , aux fortes personnalités ou se détachent , l ' inventif batteur ED CASSIDY , le guitariste soliste RANDY CALIFORNIA ,sans oublier l' homme aux claviers JOHN LOCKE .
Des ballades acoustiques , aux morceaux plus enlevés , ( rock , funk , blues ), cet album exprime , tout le talent de nos cinq acolytes , qui forçait , bien sur , sur les produits prohibés , de la même manière que se défoncent la nouvelle génération de musicos , n 'est ce pas MGTM , LIBERTINES ...
Lorsque j ' écoute , du rock indé des années 2000 , l ' impression que certains ont écouté et puisé , dans le répertoire des groupes des seventies me laisse songeur , surtout dans la conception des morceaux et des lyrics .
Spirit , un groupe majeur de cette période , à découvrir réussissant à mêler , sur des orchestrations rocks , les riffs des cuivres et la qualité des voix .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 musique spirituelle, 13 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twelve Dreams Of Dr Sardonicus - Edition limitée - Digipack Luxe (CD)
Un disque d'anthologie ou "when Sergent Pepper meets Tommy into the house of the holy in electric landyland". Le groupe du regretté Randy California nous offre en 12 rêves + 4 bonus un des meilleurs albums de rock progressif/psyché américain. La présentation en digipak se veut luxueuse, pourtant aucune explication ni textes ne figurent sur cette réédition (le nom des musiciens n'est même pas mentionné. Fou non?). Reste la musique, formidable lien entre le mouvement flower power des années 60 et hard-rock des années 70. Led Zep est l'héritier direct de Spirit... Le meilleur moyen de rendre hommage à Randy (qui je le rappelle s'est noyé dans le pacifique il y a quelques années), c'est d'acquérir cet album. profitez-en il n'est pas cher!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 California über alles, 5 novembre 2012
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 12 Dreams of Dr. Sardonicus (CD)
Au Panthéon des clones hendrixiens, il y en a un qui brille un peu plus que les autres au firmament et en particulier sur cet album (probablement le meilleur de sa formation): Randy California.

Enfin, clone, le mot est un peu fort Randy étant, après tout, un contemporain de Jimi. Mais l'intéressé lui même admettait sans peine l'influence du ténébreux black de Seattle avec lequel il avait, précisons-le ça n'en fait que renforcer la légitimité de sa démarche et de son son, partagé brièvement l'affiche au sein des Blue Flames (le groupe pré-Experience d'Hendrix).

Présentement, au 70s naissantes, c'est un Spirit tout feu tout flamme qui s'avance avec le plus flamboyant album de leur discographie (et 4ème dans l'ordre de sortie) ce qui n'est pas peu dire vu la belle consistance qualitative de leur premier run (1968-1972 : 5 albums consécutifs, tous fortement recommandés). Et pourtant, l'affaire ne fut pas simple à accomplir avec de conséquents retards accumulés suite à un accident de cheval de Randy et la fracture du crâne qui l'y contracta. Sessions épiques donc, douloureuses même, mais le jeu en valait la chandelle parce que, mes aïeux !, quelle fête ! Pas le plus psyché, pas le plus puissant, pas le plus expérimental, simplement le plus implacablement efficace des albums de Spirit (et un des tous meilleurs de la période, tous styles confondus), doté d'une tracklist sans temps-mort, sans faux-pas. Et variée comme pas deux avec du hard rock (When I Touch You, Prelude - Nothing to Hide, Street Worm), du jazzy/fusion (l'excellent instrumental Space Child), du psyché-pop pur sucre (Animal Zoo), du flower-power déjà revival (le mignonnet et très réussi Nature's Way), etc, etc, sans jamais perdre la consistance nécessaire au long-jeu ! Un festin, pour bonne mesure, supplémenté de quelques outtakes bienvenues sur la présente version (bien) remasterisée.

Twelve Dreams of Dr. Sardonicus ? Une bombe !

Personnel
- Mark Andes: basse, chant
- Randy California: guitare, basse, chant
- Ed Cassidy: batterie, percussions
- Jay Ferguson: percussions, claviers, chant
- John Locke: claviers
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Final en apothéose., 3 mai 2012
Par 
JEAN-CLAUDE "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twelve Dreams Of Dr. Sardonicus (CD)
Spirit a fait beaucoup d'émules et les arpèges de Stairway To Heaven de Led Zep, inspirés par Taurus (titre figurant sur le premier album), sont là pour le rappeler. Attaché essentiellement au mouvement de l'american west coast de la fin des sixties/ début seventies, ce groupe californien évolue dans un registre qui mélange blues, jazz, folk, rock et psychédélisme. Mis sur orbite, dès 1967, par le guitariste et chanteur Randy Craig Wolfe, alias Randy California, nom de scène qu'il tient d'Hendrix, et par celui qui est son beau-père, le batteur de jazz Ed Cassidy, Spirit se constitue rapidement une belle carte de visite, publiant quatre albums de très bonne tenue entre 1968 et 1970 : l'éponyme Spirit pour débuter (68), leur plus psychédélique, Family That Plays Together (69), leur meilleur dans les charts, Clear (69), qui stylistiquement parlant, prépare à ce qui est, à mon sens, leur réussite majeure, Twelve Dreams Of Dr. Sardonicus (70). Eclaté en 1972, Spirit se reforme, se sépare, puis revient, mais sans jamais atteindre le niveau qui fut le sien dans les années précédemment évoquées. Twelve Dreams Of Dr. Sardonicus, produit par David Briggs, recommandé par Neil Young, paraît fin 1970. S'il ne soulève pas les passions à sa parution, ce disque signé pour Epic Records, est certifié Or depuis 1976. Outre California et Cassidy, les créateurs de Spirit, le line-up intègre également le bassiste Mark Andes (il n'est pas vain de rappeler qu'il fut un des premiers membres de Canned Heat), le claviériste John Locke (futur Nazareth), ainsi que le dernier entrant, le percussionniste et claviériste Jay Ferguson, par ailleurs compositeur et chanteur en soutien de California. La vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain, aussi ce quatrième LP de Spirit, boudé à sa sortie, est aujourd'hui vu comme sa pièce maîtresse. Durant un peu moins de 40 minutes, il propose douze belles pièces, dont certaines exceptionnelles : la signature folk-rock de Spirit Nature's Way, la ballade Soldier, Prelude-Nothin' To Hide (hard rock), Animal Zoo, petite gâterie pop-psych, le rock psych When I Touch You (avec un bon Jay Ferguson au chant), l'autre hard rock Street Worm (le jeu de guitare de Randy California explique pourquoi il est considéré comme un virtuose à ce poste), voire l'étrange Mr Skin et ses cuivres. Les voix sont belles, les guitares, qu'elles soient électrifiées ou acoustiques sont magnifiques, la rythmique présente... ce n'est donc pas le fruit du hasard si l'unanimité se fait autour de cette dernière grande prestation de Spirit, laquelle a bien résisté à l'épreuve du temps (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 spirit aux pays des merveilles, 18 avril 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : 12 Dreams Of Dr. Sardonicus (CD)
d'abord et avant toutes choses, cette entité et le véhicule de 2 très grosses pointures: à ma gauche Le batteur Ed Black, un vétéran de la scène jazz et sur ma droite randy California Disciple de Hendryx!!!!bref cest sur cet album considèrait parfois à tort comme le plus aboutis que se croise le rock psych us, le jazz et la guitare tonitruante de randy!

l'ensemble et réhausser par la présence de locke aux claviers, fergusson aux vocaux!De plus cette gallette contient leur unique tube Nature ways!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 15 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Esprit es tu là ? ou aux abonnés absents ?, 2 décembre 2008
Par 
jepiro "jepiro" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 12 Dreams of Dr. Sardonicus (CD)
Après lecture des commentaires tous élogieux j'ai acheté ce CD. Pour moi Randy California avait eu une révélation le jour où il avait vu jouer Jimi Hendrix. Mais ici on dirait que tous les musiciens étaient complètement défoncés pendant les sessions d'enregistrement ça n'a ni queue ni tête c'est une suite de sons recollés ensemble (Zappa a fait beaucoup mieux, pour ceux qui apprécient ce genre de musique, au moins lui il avait du génie) et je cherche toujours la guitare de Randy, après 3 écoutes complètes je ne l'ai pas encore trouvé et je ne crois pas la trouver un jour car je n'écouterai plus ce CD.Je suggère comme titre "Twelve Dreams Of Dr. Merdicus"
PS : 1 internaute du même avis que moi JE NE SUIS PLUS SEUL AU MONDE !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit