undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles10
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

CRYSTAL PLANET ... un grand disque de guitare ,

Soyons , clair , net et précis , ...ASTROPHYSIQUE...
LE E=MC2 (E L'énergie, M la Masse ,C la célérité de la lumière...)de la guitare METAL instrumentale ,
l'album s'écoute , comme une grande bouffée d'air frais ,
Nous imaginons , les étendues artiques et antartiques , s'étalant à perte de vue , jusque sur l'horizon lointain , ensoleillées ou balayées , par un intense Blizzard ...

Cosmique , directe , éblouissante , ...LE SON de la JS1 CHROME IBANEZ de JOE , ... envoie les notes par milliers , comme des multitudes de charmants rayons bleutés qui se projetteraient , par diffraction au travers d' un alliage métallique ... lesquels viendraient ensuite dessiner des éclats merveilleux sur une feuille d' aluminium légère et brillante...

Les sons étincellent dans l'infini du rêve ...
La lumière passe au travers d'une cascade ...
L'eau fraiche et cristalline scintille dans sa chute Newtonienne , vertigineuse et sublime ,
ou serait ce , une ou des centaines d'ascenssions ?
Les phrasés et les notes se promènent dans des paysages superbes , dansant sous la lumière éclatante ...
LES NOTES DE MUSIQUE en gouttes de stalactites , s'écoulent , en harmonies ... vers les grandes étendues ,

LES MELODIES JOYEUSES dévallent au printemps les cimes enneigées , pour venir s'étendre jusque dans le lit des rivières , ... puis vers Le flot tumultueux des torrents , jusqu'aux fleuves des vallées , poursuivant ainsi leur route jusque vers L'océan ...

BON ... , JOE SATRIANI IS "A GENIUS" et SON CRYSTAL PLANET GENIAL !!!

Une Oeuvre Majeure ...
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2009
Attention, petit bijou guitaristique en vue! Je fais partie de ceux qui pensent que "Crystal Planet" est le meilleur album du Satch avec le fameux "Surfing with the Alien". Je ne suis pas un grand fan des guitar-héros, mais là j'avoue que le maître vise juste: jamais d'emphase ni de grandiloquence surexploitées (on est loin des branlettes de manche convenues), des mélodies prenantes ("Ceremony"), des riffs trippants (le magistral morceau-titre) et sans doute plus de cohérence que sur les albums précédents. Si vous aimez les musiques type Megaman ou F-Zero X, achetez "Crystal Planet"!
33 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Qui ne connait pas "Satch" chez les amateurs de hard rock / métal ? Vous, au fond de la salle ? Allez, levez-vous et sortez... 'veux plus vous voir, 'devriez avoir honte.

A part avoir été le prof de gratte de Steve Vai, Kirk Hammett (Metallica), Alex Skolnick (Testament) ou encore Larry Lalonde (Primus), Joe Satriani est celui qui a véritablement lancé et popularisé le style Guitar Hero au sens commercial (vente substantielles d'albums), qui jusque là (disons milieu des années 1980) se cantonnait au cercle restreint des techniciens descendeurs de manche et autres extra-terrestres, c'est-à-dire une élite.

Avec des galettes aussi inspirées que judicieusement nommées telles que Surfing With Alien (son premier gros succès, en 1987) et derrière le sublime Flying In A Blue Dream (1989), confirmées par l'excellent The Extremist (1992), tous incontournables bien sûr, Joe s'est rendu mondialement célèbre aux commandes de sa six (parfois sept) cordes. Grâce à cette force d'inspiration hors du commun, qui lui permet de pondre des mélodies imparables sur des rythmiques hyper entrainantes, et de ne jamais verser dans la démonstration inutile et brouillonne.

Après avoir "tuné" sa guitare et créé avec Ibanez son modèle, après avoir relaché la pression avec un double cd de faces B (Time Machine en 1993) regroupant judicieusement pas mal d'expérimentations qu'il ne souhaitait pas voir encombrer ses lumineuses livraisons officielles, il nous assène en 1995 un album éponyme épuré (surnommé "Blues" chez les fans) avec Manu Katché derrière les fûts. Sobriété, finesse, et... inquiétude (chez les fans). Aie, aurait-il rangé les riffs tueurs et les cavalcades jouissives qui permettent aux snowboarders du monde d'entier d'envoyer un triple loop inversé sur 12m de haut sans avoir absorbé d'autre substance galvanisante qu'un bon Summer Song (par exemple... et ils ne manquent pas !) ?

C'est ce à quoi je m'étais tristement résolu en cet hiver morne de 1998, lorsque je rentrai chez moi du magasin de skeud armé de Crystal Planet et de doutes énormes.

Et là, la super CLAQUE. Le genre qui arrive trois ou quatre fois par décennie, quand on a de la chance.

Une énorme banane en travers de ma figure ayant balayé les doutes (non moins énormes), je ramassai en pleine poire ce fantastique album, tout simplement venu d'une autre galaxie... plus précisément d'une autre planète, celle du cristal. Car l'une des forces de Satch, c'est d'arriver incroyablement à pondre des titres (noms) improbables mais on ne peut plus appropriés à chacune de ses créations. Et là, rien que le titre définit le son de guitare de l'album tout entier : du cristal. Evolution au stade sonique supérieur. Plus une trace de rugosité dans les riffs, ce sont des traits de lumière que nous décoche le maître au détour des quinze missiles qui gavent cette galette ras-la-gueule pour notre plus grand bonheur. Un touché aérien, angélique.

Comment expliquer un titre aussi tordu que Trundrumbalind ? Impossible, et pourtant ça colle hyper bien à sa musicalité balancée, son coté bouffon et iréel. Et With Jupiter In Mind ?... Qui nous envoie dans les étoiles, entre mélancolie lointaine et rêve éveillé. Et le MONSTRUEUX Train Of Angels, up-tempo dévastateur monté sur un riff mortel, qui voit les armées divines s'abattre sur nous, pauvres pêcheurs. Et la folie furieuse de House Full Of Bullets où l'on a l'impression d'esquiver les bastos dans un espace restreint ? Bref, entre un A Piece Of Liquid evanescent et brillant, un Rasperry Delta Jam-V déjanté, un Love Thing tendrissime, un Ceremony méga-solide, et j'en passe, Joe nous fait voyager loin, très loin. Si loin que j'en ai laissé perler une larme (si, c'est vrai) de jubilation. Voilà ce qu'il est capable de faire, le bougre génial.

Alors pour moi, s'il ne fallait en garder qu'un (car attention, le garçon est prolixe), ce serait sans aucun doute ce monumental Crystal Planet, tant pour sa densité que sa créativité et sa folie géniale.

Pur chef d'oeuvre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 13 décembre 2007
Oublié les expérimentations "Bluesy" d'un Joe Satriani qui m'avait quelque peux désorienté avec l'album du même nom. Le guitariste revient avec un "Crystal planet" de très bon allois, à la croisée de "Surfing" et d'"Extremist". Plutôt rassurant donc.
Soulignons que l'ami Joe, même s'il ne révolutionne pas son style ni son propos, injecte à cet album juste ce qu'il faut de modernité, grâce à l'apport de quelques samples utilisés parcimonieusement sur certains morceaux.
Pour ma part je regrette simplement un manque de dynamique dans la production, celle ci rendant la batterie un peu molle, alors que pour la basse se serait plutôt l'inverse, elle écrase l'ensemble puisque mixer trop en avant. Cet album n'en reste pas moins une très belle réussite à mettre à l'actif de Joe.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2004
Encore une fois et comme à chaque fois d'ailleurs,le spectacle est la!! Une forme de renaissance pour l'artiste avec l'apport de nouvelles sonorités,une nouvelle recherche sonore,un univers transcrit sur le manche d'une guitare.Un album planant et admirable ou satriani développe parfaitement son style de prédilection,on regrettera seulement le dernier titre du dit album,beaucoup trop (à mon gout) en décalage avec le reste de l'album.En gros,un album à se procurer au plus vite,fans ou pas,qui saura ravir tout les amateurs du son unique de satriani et du son chaud et profond qui en découd.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2002
Ce nouvel album est excellent à plus d'un titre. Joe y retrouve un son puissant, digne de The Extremist, le sens de la mélodie et une sensibilité toujours présente qui font de cet album un must avec "Surfing with the Alien" et "Flying in a blue dream".
Contrairement à l'album "Satriani", la production est à la hauteur du guitar hero et les sonorités modernes n'étouffent pas la guitare comme sur "Engines of Creation".
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2001
Cristal planet est bien le meilleur album de satriani à tout les niveaux.La technologie lui
donne une autre dimension,et les morceaux deviennent alors magiques ex:(light of heaven,cristal planet,ceremony,secret prayer)témoigne tous du niveau guitaristique qu'il à atteint.
Au point que chaque démonstrations guitaristiques
est incroyablement bien placer.Le point le plus important est qu' il est l' un des seul guitariste à avoir
fait aimer sa musique à des non musiciens.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2004
loin de nous l'album "engines of creation" au son techno rock bien mal venu dans le monde du rock instrumental...
crystal planet fait partie du meilleur de SATRIANI.
A possèder obligatoirement
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2002
L'étape la plus marquante de Crystall Planet est la recherche de toujours plus de feeling et d'émotions. Ayant visiblement compulsé les Saintes Ecritures de Stevie Ray Vaughan, Satriani s'éloigne un peu du blues de l'album précédent et apporte à son univers et son jeu de guitare désormais plus agressif et tendu davantage de finesses. Aussi Crystall Planet peut apparaître comme une réminiscence plus fine et maîtrisée de l'album Surfing with the Alien...il peut arriver des choses bien pires à un musicien!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2000
extra, a écouter d'urgence !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,40 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)