undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles38
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 juillet 2015
Llego rápido y perfecto. Que decir de esta espectacular colección de vinilos de Maiden? imprescindibles, estoy muy contento. Buen producto y vendedor.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2002
Même s'il n'atteint pas le niveau de l'album précédent ("The Number of the Beast" - 1982), le 4ème album de la vierge de fer vaut le détour. Le son est excellent, lourd et puissant. Les compositions sont efficaces, les solos de guitares inspirés (le duo Murray/Smith fonctionne à merveille) et Nicko McBrain (batterie) fraîchement arrivé s'intègre parfaitement au groupe. Steve Harris (basse) et Bruce Dickinson (chant) sont en pleine forme et maintiennent Iron Maiden au sommet, grâce notamment à des titres comme "The Trooper", "Revelations" et "Where eagles dare".
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
avec the number of the beast, maiden a frappé un grand coup, et piece of mind vient juste après mettre le pied dans la porte! ce disque, au son plus finement ciselé que son prédécesseur, livre des compositions plus variées et plus subtiles (peut-être parceque dickinson, smith et murray y mettent davantage leur grain de sel, l'émulation a toujours du bon!), permettant d'enrichir considérablement le répertoire déjà plus que fréquentable de maiden.
piece of mind comporte son lot de classiques, the trooper et flight of icarus en tête, titres bien rentre-dedans, mais aussi des compos plus riches, plus étoffées avec des rebondissements.
en premier lieu le formidable révélations, et aussi le moins connu to tame a land (inspiré par la littérature fantastique, une des grandes sources d'inspiration du groupe). Where eagles dare est une bonne entrée en matière pour l'album, même si l'épreuve du temps n'en a pas fait un classique.

maiden n'a pas encore livré de disque sans un ou deux titres plus faibles, quest for fire et sun and steel (malgré son sujet: les samuraï) n'y coupent pas. bon, cela reste du "remplissage" dont d'autres groupes aimeraient remplir leurs albums!
ce disque est l'album du succès car il enrichit le répertoire de maiden et confirme le potentiel du groupe qui connait un succès énorme par la suite. l'album suivant, le flamboyant powerslave, consolidera le statut de maiden qui désormais fait partie des ténors du metal avec judas priest et quelques autres.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album est particulier pour moi qui adulait Clive Burr et son départ du groupe , m'avait profondément déçu à l'époque de sa sortie. Cependant ,je dois reconnaitre que c'est à ce jour , un de mes préférés .Trés aérien et mélodique , je ne lui trouve quasiment pas de temps faibles .Je suis surpris qu'il ai autant de note " moyenne " au vu des morceaux proposés : Where eagle dare , Révélations , Flight of Icarus , Die with your boots on , The trooper , Still life ou encore To tame a land .
Hé les gars , vous avez bien écouté cet album ??
Certes il arrive après celui qui représente la consécration du groupe mais quand même , il est d'une rare qualité et je trouve que le groupe a été très inspiré dans l' écriture des morceaux .
Nous sommes certes en face d'un album moins " heavy " et l'on n'a plus la frappe de mule d'un Clive Burr qui donnait ce coté percutant au groupe mais que de parties de guitares magnifiques !!
Je sais , les gouts et les couleurs ...mais pour moi c'est largement 5 étoiles sans tenir compte de l'avis de la presse spécialisée dont certains ne font que reprendre les termes souvent lorsqu'il s'agit de formuler une critique .
Pour critiquer le plus sincèrement possible quelque chose , seuls nos sens et ici en l'occurence notre ouie doivent nous permettre une approche objective . Les médias ont jugé cet album plus " commercial " , plus " américanisé " et alors ?? Moi mes oreilles me disent : ce que tu entends est excellent et c'est bien là le principal : j'adore !!
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2006
Je crois rêver, je suis totalement en désaccord avec les opinions négatives des internautes n'ayant attribué que 2 ou 3 étoiles!!!!! à un album aussi génial. Alors oui tout n'est pas parfait sur cet album, à commencer par la production manquant de dynamisme, oui cet album à son titre faiblard (quest for fire) comme the number of the beast d'ailleurs (gangland).A part ça rien à dire sur la qualité des titres. L'ensemble sonne plus métal (lourd) qu'auparavant, ils sont pour la plupart davantage progressif.C'est peut-être ça qui a déplu à certains fans...

Des breaks jouissifs en veux-tu en voila, des morceaux alambiqués (plus que les 3 premiers albums...)l'intronisation de mcbrain a été plus que bénéfique. Il est évidemment plus technique que Burr, les horizons punkisants du groupe font désormais parti du passé. Maiden continue son ascension, et il reste le métal band n°1 à cet époque.

Up the Irons!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2006
Successeur de "Number Of The Beast", Piece Of Mind est trop souvent comparé à son prédécéseur !

Je viens de lire les précédent commentaires et certains l'on cassé !??

Moi je l'aime beaucoup je l'ai et il ne fait pas tache entre Number Of The Beast et British Steels de Judas Priest !

Les titres sont puissant et superbement interprétés. Dickinson chante très bien, le tandem Murray/Smith fonctionne à merveille, Harris nous délivre d'excellentes lignes de basses (il est certainement le meilleurs bassistes dans ce domaine encore aujourd'hui et le petit nouveau Nicko Mc Brain piqué à Trust se débrouille très bien !

Je ne suis pas trop fan de Maiden mais celui là et Number Of The Beast restene les meilleurs de la discographie du groupe.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2007
Cet album est d'une propreté quasi méticuleuse:la batterie est nette(Nico transfuge de Trust),les guitares sont d'une clareté eblouissante et Bruce n'a jamais chanté aussi bien,il monte et descend en quelques fractions de secondes et la note reste juste et poignante.Ce qui me gene un peu c'est peut-etre cet abut de netteté.Il n'y a pas ce coté un peu salissant d'un "Number" ou d'un "Powerslave".
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quatrième album, pas mon préféré, mais tout aussi indispensable. Déjà, bienvenue à Nicko MacBrain, très grand batteur. La musique devient encore plus mélodique, et cet album voit l'arrivée de titres puissants comme The Troopers. Le son a assez vieilli mais les morceaux sont là. Un line up parfait, vers lequel le groupe reviendra après un grand passage à vide.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2001
Le groupe enfonce le clou en 1983 avec ce nouveau classique du métal. McBrain remplace Burr à la batterie et le groupe gagne ainsi un batteur exceptionnel par sa vitesse d'exécution et sa technique. La musique devient encore plus aérienne et mélodique, Dickinson s'impose comme un des plus grands chanteurs, Murray et Smith s'en donnent à coeur joie (duels de solos durant tout l'album) et la basse de Harris écrase tout.
Un album indispensable à cause des : Revelations, The Flight Of Icarus, Die With Your Boots On, The Trooper, Quest For Fire.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2013
Epuisé par la tournée de 1982, Clive Blurr, pourtant batteur fort honnête qui officiait depuis les débuts professionnels du groupe en 1980, quitte le navire Maiden pour laisser la place à Nicko McBrain, ce qui fixera une bonne foi pour toute la line-up du groupe. Avec Martin Birch, nouveau producteur aux mannettes, et qui le restera encore longtemps, le groupe vogue vers les Bahamas pour enregistrer leur futur album. Mais un défit reste à relever, comment faire aussi bien que le précédent opus ?
Ce que l'on peut déjà noter c'est que le son, qui eût dû être a priori meilleur, avec un nouveau producteur et un nouveau studio, ne fait pas mieux que celui proposé par The Number Of The Beast, et l'on se dit quand même que le groupe, qui en est alors à son quatrième album, aurait dû avoir un son digne de ce nom. Alors oui, certains argueront que ce son crade c'est justement le son du groupe, le son Maiden, certes, mais à ce niveau de succès et de compositions, nulle ne saurait se satisfaire d'une production si brouillonne. Alors justement, que valle ces nouvelles compos ?
Il est évident que pour la première moitié de l'album, le groupe n'a rien perdu de sa superbe avec des titres pur jus tels le très 70's Where Eagles Dare, Revelations, sorte de ballade pouvant rappeler Scorpion, Flight Of Icarus et les frères jumeaux, les galopants The Trooper et Die With Your Boots On. La seconde moitié du disque est un peu moins inspirée que la première, certes Still Life prolonge l'inspiration et l'énergie de la première moitié de l'album, mais Quest For Life et Sun And Stell sont des morceaux plus moyens, de même que To Tame A Land, qui peine à atteindre la splendeur de Hallowed Be Thy Name.
Moins charismatique que son prédécesseur, Piece Of Mind n'en reste pas moins un bon album qui eût mérité une meilleure production, même si cette dernière s'inscrit toujours dans l'inspiration toujours très roots du groupe qui, en dépit de leur incontestable succès, vont impérativement devoir moderniser leur image et leur son au sein de ses impitoyables 80's, s'ils ne veulent pas être reléguer à l'image de clowns énervés
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)