undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Mendelssohn : Trios pour piano, violon et violoncelle op. 49 & op. 66
Format: CDModifier
Prix:9,43 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Datés respectivement de 1839 et 1845, les deux "Trios pour piano, violon et violoncelle" constituent, autant par leur contexte que par leur style, le point focal du genre au XIX° Siècle.

Indiqués "agitato...espressivo...con fuoco...appassionato", chacun des mouvements révèle tour à tour l'ardeur, la sensibilité, la fougue, le lyrisme effusif que Mendelssohn exprime avec l'éloquence spontanée et le charme immédiat qui forment la séduction de sa musique.

Par le chant plaintif de son "molto allegro", la tendresse schubertienne de son "andante con moto", la nervure ailée de son scherzo, l'opus 49 reste le plus populaire et apprécié des deux Trios.
Quoique le second, d'un sentiment plus tragique, d'une écriture mieux équilibrée dans la répartition des voix, nous fasse pénétrer plus profondément dans les arcanes d'un romantisme sombre qui seront ensuite explorées par Schumann et Brahms.

Ce disque compile deux séances d'enregistrement réalisées à New York en novembre 1966 et juillet 1979.
La finesse élégante du jeu de Eugene Istomin ne saurait mieux convenir qu'à ces pages cousues autour de la partie de clavier.
L'archet sincère et flamboyant de Isaac Stern touche droit au coeur.
Et le violoncelle de Leonard Rose, dans des partitions qui réduisent souvent son instrument à un rôle d'accompagnement, élève le soutien discret au rang de vertu.

Voilà un jalon discographique incontournable pour qui souhaite entendre ces deux trésors de la musique de chambre la plus généreuse et gratifiante.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Datés respectivement de 1839 et 1845, les deux "Trios pour piano, violon et violoncelle" constituent, autant par leur contexte que par leur style, le point focal du genre au XIX° Siècle.

Indiqués "agitato...espressivo...con fuoco...appassionato", chacun des mouvements révèle tour à tour l'ardeur, la sensibilité, la fougue, le lyrisme effusif que Mendelssohn exprime avec l'éloquence spontanée et le charme immédiat qui forment la séduction de sa musique.

Par le chant plaintif de son "molto allegro", la tendresse schubertienne de son "andante con moto", la nervure ailée de son scherzo, l'opus 49 reste le plus populaire et apprécié des deux Trios.
Quoique le second, d'un sentiment plus tragique, d'une écriture mieux équilibrée dans la répartition des voix, nous fasse pénétrer plus profondément dans les arcanes d'un romantisme sombre qui seront ensuite explorées par Schumann et Brahms.

Ce disque compile deux séances d'enregistrement réalisées à New York en novembre 1966 et juillet 1979.
La finesse élégante du jeu de Eugene Istomin ne saurait mieux convenir qu'à ces pages cousues autour de la partie de clavier.
L'archet sincère et flamboyant de Isaac Stern touche droit au coeur.
Et le violoncelle de Leonard Rose, dans des partitions qui réduisent souvent son instrument à un rôle d'accompagnement, élève le soutien discret au rang de vertu.

Voilà un jalon discographique incontournable pour qui souhaite entendre ces deux trésors de la musique de chambre la plus généreuse et gratifiante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juillet 2009
J'aime beaucoup Mendelssohn, que j'ai découvert récemment, donc tardivement.
Ces 2 oeuvres n'égalent pas, à mon sens, les quatuors, en termes de musique de chambre, mais leur écoute reste parfaitement plaisante.
La version me semble peut-être un peu datée dans son interprétation (je ne suis pas un inconditionnel d'I. Stern) comme dans sa prise de son (mais je ne saurais pas écrire exactement pourquoi).
Cela vaut quand même le détour...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Mendelssohn / Trios avec Piano
Mendelssohn / Trios avec Piano de Felix Mendelssohn (CD - 2013)


Mendelssohn : Piano Trios
Mendelssohn : Piano Trios de Jack Liebeck (CD - 2015)