Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album d'un groupe méconnu, 4 février 2004
Par 
Marc Moingeon - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
UFO n'a jamais atteint les grands sommets. N'empêche que ce groupe de hard mélodique (qui a souvent dépassé le label "hard" d'ailleurs)a produit un bon paquet de bons et très bons albums, dont "Lights Out" est probablement le meilleur exemple.
Les deux grand atouts de cette période du groupe sont bien sûr le chanteur Phil Mogg (très belle voix juste, chaleureuse, quoique légèrement rauque) et puis le guitariste Michael Schenker qui a contribué à tellement de bonnes compositions et joué tant de solos d'anthologie... Paul Raymond (claviers et guitares ryhthmiques) permit aussi au groupe d'étoffer ses arrangements. Il y a même quelques parties avec orchestre.
Avec des pièces d'influence plus ou moins blues mais avec des mélodies vocales élaborées et très fortes, plus parfois des breaks inattendus (Too Hot To Handle), des boulets rapides aux solos fulgurants (Lights Out), des ballades somptueuses (Try Me) et même un long morceau qu'on pourrait dire progressif (le fabuleux Love To Love), Lights Out est un indispensable du rock.
Comme d'habitude, il aura fallu attendre le remaster pour que le CD rende enfin justice à cet album sur le plan sonore ! A acheter d'urgence avnt qu'il ne soit épuisé, comme plusieurs autres UFO de cette série.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ATTENTION CHEF D'OEUVRE !!!!!!!!, 24 mars 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
UFO n'est pas qu'un groupe de Hard Rock il est le coeur de cette musique alimenté par les mélodies uniques du trés grand Michael Schenker. Cet album est une merveille qui comporte au cm² les plus belles compositions du groupe. Pour les plus jeunes oubliez la date de sortie du disque mettez un casque et juste un pleu plus de basses, fermez les yeux et attendez l'émotion vous envahir en ecoutant "TRY ME" OU "LOVE TO LOVE".

"Too Hot To Handle" et "Lights Out" sont encore joués sur scène actuellement, Phil Mogg est lui aussi un extra terrestre .Il est temps de donner à ce groupe tjrs en activité les 5 étoiles qu il mérite. mention spéciale à "Just Another Suicide " déroutant et envoutant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 THE BEST..., 16 mars 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
Octobre 1977, la vague punk déferle sur la vieille Anglerre et UFO sort "Lights Out" le 6 éme album de nos extra-terrestres préférés, le commandant Phil Mogg et son équipage.
La progression entamée avec l'arrivée du guitar hero Michael Schenker sur "Phenomenon" (1974) et celle d'un clavier permanent sur "No Heavy Petting" (1976), se poursuit avec l'enregistrement de plusieurs titres avec un orchestre classique (cordes & cuivres). Welcome Paul Raymond, qui assure les claviers mais aussi quelques interventions au niveau des guitares.
"Lights Out" est considéré à juste titre, comme le summum de la carrière d'UFO, tant au point de vue des critiques que du succès populaire. C'est en effet le disque qui va leur permettre d'obtenir un certain succès aux States. Et ce n'est que justice, car il regorge de compositions accrocheuses et profondes à la fois. Plus qu'à la composition d'un album de Hard Rock mélodique, c'est à un vrai travail de précision digne d'un orfèvre que le groupe a effectué sur toutes les chansons.
Il n'y a pas deux morceaux identiques dans cet album, tous ont leur personnalité et proposent une facette différente du Hard Rock.
Cet album contient que des classiques, "Too Hot To Handle", "Just Another Suicide", la superbe ballade "Try Me" ou la superbe voix de Phil Mogg, belle et plaintive tente de nous attendrir, mais c'est finalement le "Kaiser Schenk" qui va nous arracher quelques larmes, avec un véritable solo d'anthologie. Et il ne faut surtout pas oublier "Love To Love" un monument d'émotion brute, construit par paliers d'intensité, soutenu par l'orchestre qui ventile avec justesse quelques notes classiques ce qui amplifie encore la puissance de ce chef d'oeuvre.
A possèder absolument !
Absolument à possèder !

Retrouvez UFO et bien d'autres sur Le Déblocnot' : ledeblocnot.blogspot.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Soucoupes Violentes, 26 janvier 2007
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
Ce disque est miraculeux. Car il est miraculeux qu'un groupe comme UFO (OVNI en français) ait pu sortir des disques de cette qualité.

Psychologiquement perturbés, défoncés jusqu''aux yeux, se détestant et passant leur temps à s''envoyer des bourre-pifs, les membres du groupe ont pourtant réussi à élaborer quelques disques remarquables dont « Lights out » est un des tout meilleurs.

Les talents de mélodistes de Mogg et Way sont peu (re)connus dans le monde du hard-rock de cette fin des 70''s, et sans l''instabilité chronique des musiciens, ce talent leur aurait sans doute permis d''accomplir une carrière à la Van Halen ou Foreigner en terme de succès populaire.

Car aux superbes mélodies quasi pop, s''ajoute la pression hard de la guitare zigzagante de Michael Schenker (tellement inconsistant mentalement, que son frère Rudolph n''en voulait plus dans ses Scorpions, encore à la recherche de la consécration). Ecoutez « Try me » et vous verrez à quel guitariste subtil vous avez affaire.

Les bons morceaux sont nombreux (« Lights out », « Too hot to handle », « Love to love »).

A noter une reprise de "'Alone again or"' des Love qui même si elle n''est pas très réussie, prouve que les UFO connaissaient leurs classiques américains psychédéliques et avaient bon goût.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand classique du HR britannique, 11 mai 2011
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
Avec "Lights Out" UFO rentre dans la cour des géants du hard rock anglais, ce disque restera pour l'histoire leur plus belle réussite (studio) et mérite de figurer au coté des "Machine Head", "Rising" (Rainbow), "Black Out" ou "Jailbreak" (Thin Lizzy).
Doté d'un excellente production signée Ron Nevison (Led Zeppelin, Bad C°) ce disque ne contient pas un titre faible, un hard rock savamment dosé entre puissance et mélodie, entre violence de bon ton et lyrisme de bon goût.
La rythmique Pete Way/Andy Parker est toujours aussi carrée, Paul Raymond, fraichement arrivé étoffe le son sans trop en rajouter, Phil Moog est au top de sa puissance vocale et Mickaël Schenker à l'apogée de sa créativité.
"Too Hot to Handle", "Just Another Suicide", "Lights Out" et le chef d'oeuvre final "Love to Love" (qui doit autant à Deep Purple qu'à la progressive anglaise) forment le carré d'as de ce disque splendide qui frôle la perfection.
Quatres bonus live enregistrés à la fameuse "Rounhouse" de Londres complètent cette réedition remasterisée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Dévastateur., 13 avril 2012
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
Apparu préalablement dans le ciel anglais sous le nom d'Hocus Pocus, UFO, qui signifie Unidentified Flying Object, ce que l'on peut traduire par Objet Volant Non Identifié (OVNI) compte parmi ce que le hard rock européen a de meilleur à sortir de son chapeau. Formé en 1969 par Phil Mogg (chant), Mick Bolton (guitare), Pete Way (basse) et Andy Parker (batterie) après avoir été repéré par Noel Moore de Beacon Records, dans le club londonien du même nom où il a alors l'habitude d'évoluer, UFO entame sa carrière discographique en 1970 par UFO 1, un LP moyen qui le révèle rapidement auprès des adeptes de space rock, suivi d'un numéro 2 dans la même veine, mais encore plus aérien (UFO 2/1971) et d'un live (1972). Pour compenser le départ de Bolton, UFO fait signer le jeune prodige allemand Michael Schenker qui s'est précédemment illustré avec Scorpions. Dès lors, Chrysalis Records lui fait les yeux doux et ce nouveau partenariat débouche sur l'excellent Phenomenon (1974) aux arguments irréfutables que sont Doctor Doctor et Rock Bottom. Force It de 1975 confirme l'engouement pour ce quatuor : Let It Roll, Out In The Street ou Mother Mary, pour ne citer qu'eux, atteignent un très haut niveau que corrobore Lights Out (1977), malgré la baisse de régime constatée sur le cinquième LP intercalé (No Heavy Petting de 1976). Lights Out est le sixième du catalogue. A mon avis, c'est leur meilleur, le plus accrocheur et le plus profond, le plus précis, et celui qui affiche le plus de personnalité. L'arrivée de Paul Raymond, passé par Savoy Brown notamment, qui brille aussi bien aux claviers que manche en main, n'est pas étrangère à la densification du groupe dont les compositions gagnent en qualité et en variété. Schenker, Way, Raymond, Parker et Mogg constituent, à mon sens, le line-up de référence d'UFO. On peut s'en apercevoir ici : le boogie-rock Too Hot To Handle, le rock Just Another Suicide, le morceau titre puissamment hard ou son alter égo Electric Phase, l'expressif Getting Ready, Alone Again Or repris à Love et ici magnifié, Love To Love (leur Stairway To Heaven en quelque sorte) ou, à un degré moindre, la ballade Try Me touchent la cible en plein caeur, séduisent enfin le marché US et préparent la voie à ce que sera le rock des années 80. Même si je n'aime pas manier le dithyrambe gratuitement, force est de reconnaître que cet album est une merveille devant laquelle je m'incline respectueusement (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un grand classique du hard rock anglais, 11 mai 2011
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
Avec "Lights Out" UFO rentre dans la cour des géants du hard rock anglais, ce disque restera pour l'histoire leur plus belle réussite (studio) et mérite de figurer au coté des "Machine Head", "Rising" (Rainbow), "Black Out" ou "Jailbreak" (Thin Lizzy).
Doté d'un excellente production signée Ron Nevison (Led Zeppelin, Bad C°) ce disque ne contient pas un titre faible, un hard rock savamment dosé entre puissance et mélodie, entre violence de bon ton et lyrisme de bon goût.
La rythmique Pete Way/Andy Parker est toujours aussi carrée, Paul Raymond, fraichement arrivé étoffe le son sans trop en rajouter, Phil Moog est au top de sa puissance vocale et Mickaël Schenker à l'apogée de sa créativité.
"Too Hot to Handle", "Just Another Suicide", "Lights Out" et le chef d'oeuvre final "Love to Love" (qui doit autant à Deep Purple qu'à la progressive anglaise) forment le carré d'as de ce disque splendide qui frôle la perfection.
Quatres bonus live enregistrés à la fameuse "Rounhouse" de Londres complètent cette réedition remasterisée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 album capital dans la carrière de ufo, 8 février 2009
Par 
Pastre (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Lights Out (CD)
album capital dans la carrière de ufo qui allait engendrer peu de temps après le formidable "strangers in the night"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Lights Out
Lights Out de UFO (CD - 2003)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit