Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 17 ans déjà... et pas une ride !
Fear Factory avait sorti en 1992 un album qui avait scotché pas mal de monde. Ce premier jet, "Soul of a New Machine", montrait déjà un groupe au fort potentiel. A la croisée du Death Metal, du Thrash, du Grind avec quelques pincées d'indus, le groupe offrait quelque chose de frais et de novateur.
Après un album de remix,...
Publié le 31 mars 2012 par orion

versus
Aucun internaute (sur 7) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Pas convaincu
Une technique impressionnante et une production implacable au service d'une absence totale de mélodies.

Une sorte de vague bruit anthipatique d'une durée bien trop longue eu égard à la vacuité du propos.

Dans un style pas si éloigné, je préfère largement City de Strapping Young Lad, plus...
Publié le 10 mars 2008 par Alcofrybas Nasier


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 17 ans déjà... et pas une ride !, 31 mars 2012
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
Fear Factory avait sorti en 1992 un album qui avait scotché pas mal de monde. Ce premier jet, "Soul of a New Machine", montrait déjà un groupe au fort potentiel. A la croisée du Death Metal, du Thrash, du Grind avec quelques pincées d'indus, le groupe offrait quelque chose de frais et de novateur.
Après un album de remix, "Fear is the Mindkiller", pas franchement inoubliable (il faut aimer le genre) sorti dans la foulée, c'est en 1995 que Fear Factory va acquérir ses lettres de noblesse en balançant à la face du monde ce "Demanufacture" qui reléguait d'un coup d'un seul leur premier album pourtant prometteur au rang d'un simple prototype.

La recette est pourtant sensiblement la même à deux différences près. Et pas des moindres. Le groupe a délaissé le côté Grind que l'on retrouvait sur quelques compos de Soul et surtout, les voix claires de Burton C. Bell, déjà présentes mais pas encore totalement en place sont cette fois-ci absolument phénoménales et donnent une dimension incroyable aux compos.
L'album démarre sur le titre éponyme et c'est la première claque. La frappe métronomique de Raymond Herrera met le titre en place. La première machine du groupe, c'est lui. Il imprime aux morceaux une dynamique impressionnante. Quelques samples, la guitare hachoir de Dino Cazares rejoint le beat, et c'est parti. Burton attaque le morceau en voix claire mais il ne met pas bien longtemps à durcir le ton. Une belle entrée en matière.
Mais c'est le morceau suivant, "Self Bias Resistor", tout comme "Replica" un peu plus loin (et dans une moindre mesure, on peut ajouter "Zero Signal" soit les trois morceaux suivants), qui vont carrément mettre tout le monde à genou. Les voix claires déjà évoquées plus haut qui apparaissent sur les refrains de ces deux morceaux sont absolument magnifiques. Le Death Metal du groupe devient d'un coup très mélodique grâce à l'utilisation de ces voix. D'ailleurs, difficile de continuer à cataloguer la musique jouée par Fear Factory de Death Metal, terme devenu bien trop restrictif. L'alternance voix Death / voix claires, les rythmiques assassines et la touche de modernité des samples et autres machines ont créé un nouveau monde musical : le Cyber Metal était né. Fear Factory envoie d'un coup le Metal vers le nouveau millénaire qui approche à grands pas. Un futur pas si rose où l'homme devient esclave de la machine, comme le symbolise le code barre de la pochette.
Les Américains savent aussi varier les ambiances. Si "New Breed" est un concentré de Death hyper énergique, "Dog Day Sunrise" (reprise de Head of David), tout en voix claire, adoucit le propos, tout en gardant une dynamique rythmique qui assomme.
Dans la seconde partie de l'album, on retrouve encore des petites bombes à défragmentation comme "H-K (Hunter - Killer)", au départ planant qui ne tarde pas à devenir hyper agressif avec encore un rythme incroyable imprimé par Herrera et avec un final en apothéose où Burton hurle des "I am a criminal" à n'en plus finir. Ou encore le violent "Flashpoint", au rythme endiablé avec des samples indus monstrueux. Titre admirablement cassé par un break très mélodique.
Les deux derniers morceaux sont exemplaires. Le refrain de "Pisschrist" est un petit modèle d'envolées mélodiques sorties d'on ne sait où après pourtant un tabassage en règle. Dans le même genre, "A Therapy for Pain", avec ses nappes de synthés planantes, nous emmène dans une autre dimension. Titre se terminant sur des samples de fin du monde, ou quand la machine semble avoir gagné son combat sur l'humain.

La version digipack du premier pressage proposait en plus, pour finir l'atomisation en règle, une reprise d'Agnostic Front, "Your Mistake" (avec en guest Freddy Cricien de Madball), un inédit bien violent ("Resistancia") et un remix de "New Breed".

Fear Factory venait d'inventer le Metal du futur. Un album sorti pourtant il y a dix-sept ans et qui reste encore étonnamment en avance sur son temps aujourd'hui. Ce qui en dit long sur son aspect novateur et visionnaire.

Retrouvez cette chronique sur le site "auxportesdumetal.com" dans la rubrique "back to the past".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre..., 15 mars 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture +4 [Digipack] (CD)
Des le premier titre "Demanufacture", l'auditeur est mis dans l'ambiance. Le son est parfait, les rythmiques sont assommantes et la puissance du chant (qu'il soit melodique ou non) est assourdissante. Bien plus poussee que "Soul Of A New Machine", la symbiose metal-electro atteint son paroxysme dans des titres comme "Self Bias Resistor" ou "Pisschrist". Cet album contient egalement "Zero Signal" qui est l'une des compositions les plus abouties du groupe : melange subtil de claviers redoutables, de percussions sauvages et de rythmiques inoubliables, l'album merite d'etre achete pour ce titre seul. Mais ce n'est pas tout : du tres violent "New Breed" au plus froid et intime "A Therapy For Pain", Fear Factory prouvent qu'ils savent varier les atmospheres. A ce jour, le meilleur album du groupe !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Demanufacture, 16 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
Demanufacture est pour moi le meilleurs album de fear factory, pourtant je possède presque tout leurs albums.
Je recommande cet article pour les fans de bonne grosse double pédale et riff de guitare tranchant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la revelation de la machine, 29 septembre 2000
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
"Demanufacture" est l'album culte de fear factory. C'est dans cet album que la personnalité du groupe s'est affirmée. C' est un melange de death metal et de techno hardcore, mais ça reste tout de même du metal, et du bon. La musique est ultra carrée et froide à l'extrème. on se demande comment la base ryhmique guitare/batterie peut etre synchronisée à ce point. C'est impressionnant. On se dit que ce CD est accéléré par ordinateur et mixé 20 fois, mais lorsqu'on les voit en concert, on est blasé, tout simplement. Ils ressortent sans effort apparent leurs compositions à l'identique et même plus vite!C'est un groupe impressionnant de technicité et cet album en est la preuve.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 CULTE & GENIAL AU SENS PROPRE, 19 octobre 2010
Par 
Hellblazer (Nice) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
"Demanufacture", "Self Bias Resistor", "Zero Signal", "Replica", "New Breed", "Dog Day Sunrise", "Body Hammer", "Flashpoint", "H-K (Hunter-Killer)", "Pisschrist" et "A Therapy For Pain" : 11 missiles devenus mythiques et cultes depuis leur lâcher dans la galaxie métal voilà une décennie et demie.

Ce qui était à l'époque un coup de génie grâce à un talent hors norme est resté tel quel : aujourd'hui encore, en 2010, "Demanufacture" reste sans conteste le meilleur essai de FF, non seulement grâce à sa fusion unique entre métal & indus, mais également et surtout grâce à une monumentale inspiration. Car ce disque est un concentré ultime de tout le talent du groupe, qui oeuvrait alors pour son second album après un tonitruant "Soul of a new Machine" scotchant mais encore imparfait.

"Demanufacture" a établi les canons du genre, assis Rhys Fulber sur un trône et couronné FF comme le maître du genre.

Agressif, cybernétique, chargé d'ambiances cyberpunks entre Blade Runner et Le Meilleur des Mondes, plombé de rythmiques AK47, blast beats, rehaussées de lignes de guitares sauvages mais chirurgicalement et effroyablement précises, cet opus inaugure de plus la mixité chant clair/chant guttural de Burton C. Bell, le tout nappé de claviers savants et spectraux qui renforcent la froideur et le coté éthéré de ce chef d'oeuvre.

Aucun titre n'est à jeter dans cette bible indus, qui à ce jour encore réussit à me surprendre... et ce pour encore longtemps, tant la modernité est de mise. Il y a des brulôts intemporels, parfois, qui émergent... en voilà un bel exemple.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cyborg Music, 11 mai 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture +4 [Digipack] (CD)
"Demanufacture" est vraiment extraordinaire dans sa fusion de metal "humain" et lourd avec des sons générés par la machine.
Et les Fear Factory sont carrément en état de grace avec des compositions ultra calibrées.
En fait il n'y a que du bon dans ce disque, rien à jeter, mais je mettrais quand même légérement en avant la chanson titre "Demanufacture", ainsi que "Replica" et surtout "Hunter Killer" (ma préférée!!!).
Au final, cet album est celui d'un groupe en pleine possession de ses moyens, un chef d'oeuvre qu'il semblait impossible à surpasser.....
Et pourtant.....
2 ans plus tard.....
L'évolution s'appelle OBSOLETE.....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 quand la machine se met au service de l'homme..., 20 février 2012
Par 
megaotal - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
Cet album de"l'usine de la peur"et un pur condensé d'énergie,de brutalité et de mélodie.En avance sur son temps,le groupe dénonce les travers de la machine sur l'humanitée...le tous sur fond de metal industriel d'une rare violence!!!Les riffs tranche comme l'acier,la basse vous démonte les dents,la batterie sonne comme une mitraillette...et quand au chant burton.c.bell s'arrache littéralement les cordes vocales...une voie death new school absolument terrifiante(dans le bon sens du terme),mais pas seulement,quand sa voie se fait mélodique elle vous transporte,à un point que vous vous retrouverez à fermer les yeux sur des morceaux étrémements brutaux:"demanufacture""self bias resistor"et le classique"replica"...quelques petites"douceurs"bien glauque vienne s'ajouter à cette bombe apocalyptique:"dog day sunrise"(génial)et"therapy of pain"(trés bon,mais la fin est un peu trop longue)...pour le reste,bien que le metal indus',reste un genre quelque peu limité musicalement,les morceaux se différencient des uns et des autres,et vous serez tenus en haleine jusqu'à la fin du disque!!!La b.o de terminator et autres robocop,ni plus ni moins...n'hésitez plus,cette bombe thermonucléaire est un incontournable du genre...et mis à part ministry,on a pas fait mieux dans le metal indus'aux us(enfin si,il y'a les premiers manson)!!!!9sur10!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 7) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Pas convaincu, 10 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demanufacture (CD)
Une technique impressionnante et une production implacable au service d'une absence totale de mélodies.

Une sorte de vague bruit anthipatique d'une durée bien trop longue eu égard à la vacuité du propos.

Dans un style pas si éloigné, je préfère largement City de Strapping Young Lad, plus déjanté dans l'approche quoique moins bien produit.

Reste l'hilarant "New Breed" dont le mérite est d'être court. Celui-là, je ne m'en lasse pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Demanufacture
Demanufacture de Fear Factory (CD - 1999)
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit