undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles52
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

TEMPLE DE LA RENOMMEEle 23 avril 2002
En plein essort du grunge, débarque dans la famille rock un véritable Ovni : Rage against the machine ! Inspiré autant par le funk, que Led Zeppelin ou les rappeurs U.S., R.A.T.M. crée une musique à part, sorte d'hybride rap/metal avec une puissance sonore impressionnante, bien que respectant la formule ancestrale guitare, basse, batterie. Le phrasé, l'attitude du chanteur Zack De la Rocha, et les textes vindicatifs contre le système sont typiquement rap, mais la lourdeur des guitares et le grognement grave de la basse sont tout ce qu'il y a de plus métal. Premier album de Tom Morello & co, mais encore aujourd'hui considéré par beaucoup comme leur meilleur, il est une pierre angulaire dans la musique rock des années quatre-vingt dix.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2007
Rage against the machine, c'est l'engagement, et quel meilleur album que celui là pour le prouver. D'un bout à l'autre du CD ca brûle contre le systeme !, c'est puissant, plein de sens, novateur à l'époque, une influence énorme pour de nombreux groupes. Merci RATM pour tout.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2007
En arrivant en 1994 avec ça comme 1er album RATM a surpris tout le monde.A l'époque c'était le truc à la mode pendant au moins un an et encore aujourd'hui on peut l'entendre à l'occasion.Mais le groupe n'a jamais réussit a surpasser un tel exploit.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2016
l album culte fusion rock rap a posseder, vmt le meilleur, les rifs et la voix de zach de la rocha avec son message politique percutant sont impressionnant une vrai bombe a posseder ds les dix meilleures albums de tout les temps selon moi
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2013
A l'époque de sa sortie cet album était vraiment une claque tant il sonnait nouveau. 20 ans après c'est toujours aussi fort. L'énergie que dégage ce disque est incroyable et les bons titres sont vraiment nombreux.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Neuf novembre 1992. Une secousse sismique, qui fort heureusement n'entamme pas la faille de San Andreas, se fait ressentir à Los Angeles. Une déflagration sonore qui, dans un univers musical un peu moribond en besoin de sang neuf, va se poser ni plus ni moins en charnière sonore d'une décennie, et plus encore. Car si au petit matin du dix novembre le monde musical n'a pas encore changé, l'onde de choc va se propager rapidement. Tellement vite que son coté avant-gardiste va laisser en statue de sel ses auditeurs un bon moment avant que ces derniers ne réagissent, hystériques, suivis par le monde, qui va sombrer dans la révolution sonique.

RATM, comme on l'appelle, a fait cela, oui. Il a réussi l'exploit, en un seul disque (et le premier, encore !), de renverser l'establishment musical, les groupes peroxydés, le metal vieillissant, les retardataires soixanthuitards, les guitar heroes, les chevelus de bon ton, les trashers, les poseurs, les faux rebelles... bref, tout le monde. Il a tout balayé sur son passage.

Pourvu d'un patronyme qui déjà est un message intégral en soi-même, le groupe a redéfini le paysage sonore en dix titres intemporels, dix bombes nucléaires qui ont fait très, très long feu. Ce disque a sa place au panthéon non seulement du hard rock, mais de la musique toute entière. Essentiel, direct, sans concession, alignant ses dix missiles dont la portée n'est pas encore calculée, Rage Against The Machine irradie d'une énergie explosive hors-normes et dégage une puissance dépassant n'importe quel groupe dont la musique est brutale en apparence. Car ici point de death metal, hurlements (enfin, si, un peu), blast-beats ou tempêtes de guitares pour etayer le propos. Non, RATM explose par sa rage de transmettre un message de liberté, de rebellion contre l'injustice, l'ordre établi, l'empire Bush, le bon ton, le moutonnage décérébré : c'en est l'essence même, comme si Le Che lui-même avait écrit les textes.

Servi par une rythmique en acier trempé outrageusement funky et métal (Tim C à la basse et Brad Wilk à la batterie), mis en musique par le sorcier es-six cordes Tom Morello (élu depuis plusieurs fois meilleur guitariste de la planète) et ses techniques hallucinantes qui réinventent l'utilisation d'une guitare (voir les videos qui circulent) sans oublier riffs de génie et mélodies immédiates et hypnotiques, mené par la rage faite homme du bondissant et profondément activiste Zach de la Rocha et ses textes scandés sur un flow téllurique, ce disque devenu légendaire redéfinit le rock en se posant comme fondateur d'un nouveau style ayant depuis fait moults émules. Le groupe brûle d'une seule flamme, sincère et flamboyante, au travers de son rap-métal fusion en forme d'upercut.

L'enchainement ingénieux des dix météorites nous frappe de plein fouet et le simple fait d'écrire ces lignes me déclenche une vague de frisson. Dire que ce disque donne la pêche est un doux euphémisme... il ne donne pas non plus envie de taper du pied, mais de sauter partout. Ce disque donne la rage de vaincre !

Un fastidieux track by track serait inutile, puisque tout, absolument tout sur cette galette est monstrueux, sans temps mort, sans remplissage. Depuis, une bonne moitié du disque est sorti en singles, et l'autre partie a été reprise dans de nombreux films. On les connait donc bien. La pochette, devenue elle aussi culte, représente le moine Tich Quang Duc s'immolant par le feu en signe de protestation contre l'ordre établi. Tout un symbole.

Voilà un vrai disque culte, qui vingt ans après sonne encore comme s'il venait d'être enregistré. Il traversera les âges, les modes, faisant fi du reste, comme mû par une énergie légendaire qui l'a gravé dans la mémoire collective. Le feu sacré, ni plus ni moins.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2012
Album culte dans lequel le mix Rap et Métal est parfaitement maitrisé. Immanquable, essentiel, n'a pas pris une ride. Comme quoi on peut faire efficace et engagé. On ne se lasse pas.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2013
Musique pour tous les âges, paroles par contre très investies politiquement. Cela reste néammoins un petit chef d'oeuvre.
Album incontournable et indémodable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album de RATM est arrivé comme une bombe, marquant ainsi la naissance de ce qu'on appellera la fusion, mélange de chant rap et de guitares abrasives. Un nom de groupe parfaitement approprié pour décrire la rage contenue dans cet album éponyme dont les hits se sont depuis transformés en hymnes ('Bullet in the Head', 'Killing in the Name', 'Freedom') et ont inspiré de multiples groupes au talent plus ou moins varié ('Linkin' Park'; 'Korn'; 'Limp Bizkit'). Un album essentiel pour toute discothèque qui se respecte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2013
Un brûlot sans concession contre les travers de l'Amérique. C'est engagé ("Know your enemy"), couillu, violent, incroyablement rentre-dedans. Ça transpire la hargne par tous les pores ("I won't do what you tell me, motherf***er!")....et c'est surtout effrayant de beauté. Du très, très haut niveau, un album 200% "in your face" dont on ressort groggy, avec l'impression de s'être pris un uppercut en pleine tronche. Indispensable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)