Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un égarement authentique., 8 décembre 2013
Par 
Peter Seibt (Aix-en-Provence) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach, J.S.: Goldberg Variations (Téléchargement MP3)
Pendant des années, j'étais agacé par la présentation molle et pathétique de l'aria ( du thème ) des Variations Goldberg: il s'agit, après tout, d'une Sarabande en 3/4, donc d'une danse. Finalement, je suis tombé sur cette "version Kempff" qui me semble correcte, mais provocatrice: Là où Glenn Gould prend 4', le "romantique" Kempff le fait en 2' ( huée de la galérie des "experts" ... ). Mais Herr Kempff sait ce qu'il fait: Il avait commencé sa carrière comme organiste, donc, la musique baroque, il connaît du bout des doigts! Il adopte intelligemment un point de vue extérieur: au lieu de "transcender" le clavecin, instrument organique des Variations Goldberg, il répond à la question: Comment Bach aurait-il, en connaissant les possibilités du piano moderne, rephrasé l'oeuvre? ( On sait qu'en transcription, Bach n'était pas un tendre - Albert Schweitzer n'a pas mâché ses mots concernant les versions pour clavecin, de Bach, de ses concertos pour violon(s) ). Donc, on est ici en face d'une lecture "Bach, découvrant le piano moderne", par un pianiste compétent - et dans l'univers baroque et dans le monde romantique ( Martha Argerich a montré, avec un disque Bach devenu célèbre, qu'en principe, elle aussi, elle peut si elle veut ... ).
J'ai gardé, quand-même, la version éblouissante des Variations Goldberg par Andras Schiff ( 1982 ) et - authenticité oblige - l'ancienne version ( 1953 ) de Leonhardt, pour clavecin.
Glenn Gould et moi, on s'est séparé, à l'amiable.
N.B.: Monsieur Goldberg, le claveciniste nocturne, avait 13 ans !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ma version préférée, 4 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : J.-S. Bach : Goldberg-Variationen (CD)
L'interprétation de Wilhelm Kempf des Variations Goldberg de Bach au piano demeure ma version préférée des Variations. Le piano permettant une étendue d'expression et de subtilité beaucoup plus grandes, le pianiste Kempf apporte sa propre touche quasi-romantique à une oeuvre au départ baroque. Les puristes diront que le piano n'existait pas à l'époque de Bach. Je pense au contraire que le piano a enrichi une oeuvre pour clavier conçue à l'origine pour clavecin. C'est le type d'interprétation qui pourrait amener des romantiques à aimer le baroque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

J.-S. Bach : Goldberg-Variationen
J.-S. Bach : Goldberg-Variationen de Johann Sebastian Bach (CD - 2000)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit