undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Live at Carnegie Hall
Format: CDModifier
Prix:6,88 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

23 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 novembre 2004
j'ai un sacre paquet d'albums de SRV & DT, mais si je devais n'en garder qu'un, ca serait sans aucun doute celui la.
C'est un live incandescent, sans aucun rapport avec le tres decevant Live Alive.
Ca commence par Scuttle Buttin' a fond les ballons, et ca enchaine par ses morceaux de bravoures, dont l'inevitable duo avec son frangin, mais aussi par des morceaux plus surprenants, mais o combien efficaces, avec une chanteuse et une section cuivre.
SRV dit a la fin de ce concert que c'est son meilleur anniversaire, je crois que c'est aussi son meilleur disque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
de tous les lives posthumes du texan je pense que c'est le meilleur sortitsur le marche en disque officiel.enregistre au fameux"carnegie hall",cet album propose un debut de concert en trio avec double trouble sur cinq titres dont les grandioses "scuttle buttin' " et "testify",puis la seconde partie avec des invites dont DR john au claviers ,jimmie vaughan a la guitare ,george rains a la batterie(futur batteur de jimmie vaughan ),angela strehli chante sur "c.o.d." et surtout on peux entendre stevie accompagne d'un groupe de cuivres(roomful of blues) qui joueront plus tard sur les albums de colin james and little big band au passage.
ce qui donne "letter to my girlfriend" et "icy over" covers inedits de guitar slim et albert collins,"dirty pool" tres rare en live et "pride and joy" avec une section cuivre ainsi qu'une autre reprise de guitar slim"the things that i used to do "ou les deux frangins prennent un solo.
l'album se termine sur un rappel ou stevie joue tout seul"lenny" et "rude mood"vite expedie.la production originale etait de srv pour son 30eme anniversaire en 84.
un super temoignage live du texan,seul hic,il y avait la place pour y ajouter les titres inedits sortis sur srv box,"the sky is crying" et "voodoo chile" et meritaient d'etre sur cet album.pascal49
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comme le titre l'indique, ce soir spéciale dédicace pour l'ami Ramone qui semble à la recherche d'un Live efficace du grand Stevie Ray Vaughan, SRV pour les intimes, énorme guitariste de blues, fils spirituel du grand Jimi Hendrix et, hélas, décédé lui aussi dans des conditions tragiques...RIP.

Scotché dès sa sortie en 1983 par l'extraordinaire "Texas Flood" Texas Flood, fabuleux album de blues rock à l'incroyable pulsion métronomique, j'avais en revanche toujours été deçu par le seul Live publié du vivant de SRV, "Live Alive" Stevie Ray Vaughan: Live Alive. Il faut dire que mon exemplaire CD avait un son exécrable, mais pas seulement, un pote m'avait fait écouter un Live pirate "Live at El Mocambo" Live At The El Mocambo qui lui semblait très largement supérieur, d'où mon embarras...

Aussi fut-ce avec une joie non dissimulée que j'accueillis la parution de ce "Live at Carnegie hall", Live posthume, mais Live contemporain du "Texas Flood" cité plus haut, puisqu'il contient l'enregistrement d'un concert ayant eu lieu dans la mythique salle de New York le 4 octobre 1984. Et effectivement la prestation tient toutes ses promesses... On commence par six titres incendiaires, envoyés à 100 à l'heure par un SRV remonté comme un coucou suisse, et toujours cette fameuse pulsion métronomique : "Scruttle Buttin' (époustouflant!), les classiques "Testifying" et "Love struck baby", "honey bee" et "Cold Shot".

La suite permet de découvrir une autre facette de SRV puisqu'il s'y fait accompagner d'une section cuivre complète, la "Roomful of Blues Horn Section". Le tempo ralentit un peu (à peine, en fait sur "letter to my girlfriend"), mettant en valeur les qualités expressives du jeu de guitare mais également du chant du bluesman blanc ("Dirty Pool" "the things that I used to do"). Le classique "Pride and joy" est l'occasion pour SRV de jouer aux questions/réponses avec la section cuivre comme le ferait un big band et sur "COD", il se fait sideman en accompagnant la chanteuse Angela Strehli. L'instrumental "iced over" s'apparente en revanche, avec le recul, à une démonstration de virtuosité un peu vaine, le seul point faible de l'album.

Le concert se termine comme il avait commencé, sur du pur SRV sans section cuivre, ni section rythmique, avec deux instrumentaux : le paisible et hendrixien "Lenny" et un très court mais roboratif "rude mood" (2:22).

Voilà c'est fini ! Le public est conquis et nous aussi !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 juin 2013
Des blues et des riffs à tomber, j'adore. Stevie est un maitre de la guitare à decouvrir absolument si vous ne connaissez pas encore
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne serai pas aussi enthousiaste que mes 2 collègues chroniqueurs. L'album est, en gros, excellent; le son et la production (par S.R.V. lui-même) sont au top. Non, le problème est que dans ses Cd live ou ses DVD, ce sont quand même toujours un peu les mêmes titres qui reviennent !
Heureusement ici il y a une très belle surprise : à partir du titre 7, "Letter to my girlfriend", et pendant donc les minutes restantes, on a une section de cuivres (celle de "Roomful of blues", groupe de son frère), une chanteuse formidable, - sur "COD" - (la trop méconnue Angela Strehli, de la scène « Texas blues » pour simplifier) et Jimmy Vaughan, bien sûr, et deux guitares, c'est bien !
Et là, le cd est sauvé ! « Pride and soul » est fantastique, comme « Things that I used to do », ou « Iced over ».
Mais les 2 derniers titres, techniquement irréprochables, tournent un peu à la démonstration : « Lenny » est trop long, trop étiré, et « Rude mood » est trop speed (1 min 30 !)
Le début, OK, était très bon mais sans surprises, comme d'hab'. Et donc il reste 30 minutes inouïes !
En outre je suis d'accord : il y avait place pour au moins 2 autres titres (18 minutes !). Alors à quand un collector édition spécial version millénium ?

PS : qui pourra me donner le sens de "C O D"? Merci.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Texas Flood
Texas Flood de Stevie Ray Vaughan (CD - 1999)

In Step
In Step de Stevie Ray Vaughan (CD - 1999)

Soul to Soul
Soul to Soul de Stevie Ray Vaughan (CD - 1999)