Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Grand Oeuvre ?, 16 juin 2010
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le clavier bien tempéré, livre 1 (CD)
A la fin de l'enregistrement du "clavier bien tempéré", Glenn Gould fidèle à sa réputation a déclaré quil ne s'était jamais autant ennuyé !!
Aucun ennui pour l'auditeur que vous serez à l'écoute de ses deux livres pourtant.
Le "clavier bien tempéré" a révolutionné la maitrise du clavier pour des générations de pianistes et compositeurs; Chopin et Mendelsson en jouaient quelques extraits avant de composer eux mêmes et le conseillait vivement à leurs élèves.
Il y a là dedans en germe presque tout ce que le piano a fourni de Bach à Schoenberg, un grand Oeuvre qui n'a pas fini de fasciner les interprètes.
LA version de Gould fut une révolution en son temps, comme sa version des "Goldberg", avec son jeu dépourvu de légato, (Gould a commencé en jouant du clavecin), le pianiste canadien fait table rase des précédentes versions et nous offre SA vision du monde de Bach avec une virtuosité et une fraicheur totalement irréverencieuse, voire iconoclaste !
Certains adoreront, d'autres feront la grimace, évoquant Edwin Fischer, Tatiana Nicolaïeva ou Sviatoslav Richter.
Mais voyez vous avec Gould on aime ou on déteste, il n'y a pas de demi mesure, on pourra convenir qu'il nous offre une version quelque peu glacée de l'oeuvre du Cantor de Liepzig, mais quel choc !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Jean-Sébastien Bach - Le Clavier bien Tempéré BWV 846-869 (Gould), 15 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le clavier bien tempéré, livre 1 (CD)
Exit l'ambiance clavecin au coin du feu, revoici l'avaleur compulsif de touches noires et blanches, monstre de vitesse et de clarté, entre déliés fougueux et fredonnement contrapuntique. Une partition de Bach n'est a priori pas un lieu d'aisance, pourtant lorsque Gould s'en charge on dirait que ça devient du jazz. Sa façon de faire cavaler ces 48 préludes et fugues, surtout quand on les connaît déjà dans une version plus académique, me fait penser à une danse légère, pieds nus dans de la poudreuse. Nous sommes dans la vision du monde selon Gould, la glace vient de se briser sous le poids d'une avalanche aérée, invisible, un rideau de milliards de flocons qui ne se toucheront jamais. C'est doux et c'est pointu, idéal pour pénétrer la bulle Glenn.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit