Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En plus!
J'ai tous les albums du Zep, mais je me suis offert cette compile pour le plaisir d'entendre les morceaux d'une façon différente, dans un ordre différent, avec le remastering. Bien m'en a pris, c'est un plaisir total, vu qu'il n'y a rien a jeter, bien au contraire. Belle expérience, qui confirme l'importance de ce groupe majeur! Je m'applaudis,merci!
Publié il y a 15 mois par Tery the rover

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 50%
Oui le premier CD parfait avec du Led Zep remasteriser du meilleur cru et des titres hyper connus mais tellement magnifiques.
2ième CD inécoutable ,une espèce de machin sans aucun intérêt...je me suis demandé si c'était bien du LZ....je n'ai pas réussi à écouter jusqu'au bout...
Publié il y a 8 mois par Michel Muller


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En plus!, 25 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
J'ai tous les albums du Zep, mais je me suis offert cette compile pour le plaisir d'entendre les morceaux d'une façon différente, dans un ordre différent, avec le remastering. Bien m'en a pris, c'est un plaisir total, vu qu'il n'y a rien a jeter, bien au contraire. Belle expérience, qui confirme l'importance de ce groupe majeur! Je m'applaudis,merci!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jérôme Bosch du rock, 2 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Difficile de trouver meilleure sélection de classiques que celle-ci, pour qui voudrait appréhender Led Zeppelin en commençant par le haut. Tous les titres ayant forgé la légende du géant d’acier sont présents ici. De WHOLE LOTTA LOVE à KASHMIR, de BLACK DOG à THE SONG REMAINS THE SAME, de STAIRWAY TO HEAVEN à ACHILLE'S LAST STAND, ils y sont tous. La sélection se focalise bien entendu sur les cinq premiers albums, au détriment d’inévitables manquements (FOR YOUR LIFE, SICK AGAIN) et permet d’obtenir à peu de frais deux des trois bons morceaux de IN THROUGH THE OUT DOOR : IN THE EVENING surtout, et le lent ALL MY LOVE, qu’on aurait bien vu remplacé par l’exotique et plus remuant FOOL IN THE RAIN.
Mais fi d’exigences, voici, oh jeune innocent, la clé pour la caverne des titans, les Tables de la Loi de la pesanteur, l’entrée pour un paradis qui se mérite. Celui gardé jalousement par quatre hydres de l’enfer qui ont formé de leurs gigantesques talents l’un des plus impressionnants collectifs musicaux de l’histoire de l’histoire, un Waterloo fait musique, un tsunami sonore, le Jérôme Bosch du rock : Mesdames et Messieurs Led Zeppelin !!! Ah, vous êtes déjà à genoux ? Vous aussi…
Tops : TOUT ! Et tout ce qui n’y est pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pas mal, 25 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Ignare sur LZ, un ami fan de toujours m'a fait pénétrer dans cet univers. Autant le dire tout de suite, ça déménage les esgourdes ! LZ a certainement inventé le Hard-Rock, mais le génie de Jimmy Page ne s'arrête pas là. Comment peut-on qualifier autrement l'idée de faire de la guitare électique avec un archer de violoncelle ? Si ce groupe était composé de quasi-voyous, managés par un voyou, il n'en reste pas moins que leur musique est l'une des plus inventive que j'ai jamais écouté, d'autant plus que tout cela s'est passé dans les années 70 (chapeau-bas pour les génies, plus réservé quant aux individus).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Led Zeppelin, 31 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Le meilleur de Led Zeppelin, ce double album est merveilleux et bien découpé en deux CD d'égale qualité qui correspond aux deux grandes périodes du groupe, le CD1 100%rock, le CD2 plus expérimental mais tout aussi génial.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 50%, 29 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Oui le premier CD parfait avec du Led Zep remasteriser du meilleur cru et des titres hyper connus mais tellement magnifiques.
2ième CD inécoutable ,une espèce de machin sans aucun intérêt...je me suis demandé si c'était bien du LZ....je n'ai pas réussi à écouter jusqu'au bout...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour découvrir !, 26 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Indispensable à qui ne possède pas l’intégral de la discographie du ZEP…Non pas que la « remasters » apporte vraiment un plus (le souffle a été gommé , c’est tout…) mais parce qu’il contient les morceaux les plus marquant de l’histoire du Dirigeable . Tout au moins ceux de la première période , de I à V.
Pour la suite , parce qu’il devient plus difficile de faire apparaître un résumé de 3 albums ( plus long) dont un double (Physical Graffiti) sur un seul disque , les titres sont un peu moins représentatifs de ce que le groupe était à cette époque . Pour découvrir donc , puisque c’est bien d’un « best of » arbitraire dont il s’agit là. L’achat de ce double CD peut vous donner l’envie dans « savoir » plus ; et en ce sens c’est un bon investissement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 5 titres du IV, 4 titres du V : l'heureux Master que voilà !, 26 juillet 2008
Par 
Klag Heun-Fourte "Klag" (Annoeullin, 59112, à mou m'n'home-là !) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Prologue

L'importance de l'ouverture des albums de Led Zeppelin est soulignée ici par le choix de Page. "Good times, bad times" pour ouvrir le Traité sur le Hard Rock qu'écriront en 10 ans John Henry Bonham, John Paul Jones, James Patrick Page et Robert Anthony Plant. "Whole lot of love" pour le II, "Immigrant song" pour le III, "Black dog" pour le IV, "The song remains the same" pour "Houses of the Holy", "Achilles last stand" pour "Presence" et "In the evening" pour "In through the outdoor" sont ici.

4 As d'entée de jeu

"Good times, bad times" et le sort en est jeté. Les Yardbirds sont en cendres, le Dirigeable les écrase sur une Tour Eiffel en rut depuis trop longtemps. La perfide Albion s'allie au baron von Zeppelin et jette la confusion dans les esprits. "So long, it's not true"... La communication déprime sévère et vas-y que j'te quitte, une annonce qui en appelle d'autres.

Le plein d'amour, à ras bord, vite !

1969... année érotique. Tu parles ! Et sauvages avec ça ! Plant éructe, tous poils dehors. La semence jaillit à profusion, c'est à qui en voudra. C'est le début et y'en aura pour tout l'monde. Champagne ! Page y va de son "Heartbreaker", redondance obligée du rock (Grand Funk Railroad, Rolling Stones). Le "Brown Bomber" en sépia se crashe encore. On lui érige un temple déjà platine. Sans attendre la mort des Beatles, les dieux nouveaux sont arrivés et se rendent maîtres des lieux désertés par Cream qui avaient pourtant labouré l'asphalte avec leurs 3 roues de feu.

La roue tourne, le rock se fait folk et il a habité parmi nous

Dylan avait été incendié en 1965 pour avoir mis de l'électricité dans son folk. Ici, les fans de Led Zep' furent plus déconcertés que déçus. Repos en Galles. Les rockers se font gentlemen-farmers. "Immigrant song" allume un nouvel incendie, attisé par "Celebration day". Vient alors LE blues qui tue. "Since I've been loving you" avec ses 2 ou 3 notes de trop, histoire de plomber la fête en cours, écrase les amours déchues. A jamais et pour toujours, Je crois bien...

5 titres d'Enfer

L'évidence de Zoso, l'incontournable buisson ardent de l'Ermite mal fagoté dans son cadre de maison rasée qui ouvre sur un abîme de béton d'où surgira le néant de la démolition annoncée, le choix du Maître ès-tarots, artisan des succès des laborieux Kinks et Who (les riffs de "You really got me" et "My generation", c'est lui), l'orfèvre du transcendé "With a little help from my friends" ne pouvait que mettre en lumière cet avantageux quatrième album qui pulvérisa tout sur son passage. L'Attila du Rock mettait le feu à la planète et plus rien n'y pousserait plus comme avant. L'escalier vers le Ciel gravi après la bataille d'Evermore annoncée par les aboiements d'un chien noir permettait au vieil ermite de quitter ce monde non sans avoir guidé le voyageur égaré...

Explorations en John Paul Jones majeur

Lennon et McCartney, oui mais George Harrison ? Eh bien, Led Zeppelin non plus ne se repose pas sur les seuls lauriers amassés par Jimmy et Robert. La bride du bassiste est lâchée. Il en prend même le mors aux dents. Il faut dire qu'il se connaît bien, le coquin ! Grand arrangeur, les nappes de claviers font ici merveille. Pas d'quartier sur un "D'yer mak'er" d'anthologie, un prêt-à-danser sur un revival de twist, selon feu le Docteur Grof-Louth. Non, tu n'l'entends plus mais c'est là même chanson que celle de la pluie qui s'accorderait merveilleusement aux "Riders on the storm" de feu (décidément) James Douglas Morrison.

C'est écrit sur le mur : "Long live rock 'n' roll !"

Label personnel, chant du cygne prémonitoire. On n'y est pas encore mais ces assemblages "made in Headley Grange" illustrent bien les petits malheurs (décès du fils de Robert Plant, accident de voiture) d'une grande année (énorme tournée "sold-out" et "Physical Grafitti").
"Kashmir", excursion toute en arabesques ("Pourquoi viens-tu sitar, ô Seigneur, pour me voir ?") et "Trampled Underfoot" font merveille après un "Houses of the Holy" tout droit sorti du précédent, mais recalé ici sans que cela donne pour autant à cette double galette la magie du "White album".

Physiquement éprouvant, le talon d'Achille

"Nobody's fault but mine" éclabousse de sa classe l'Histoire de la Guitare. Page meilleur que jamais et ce n'est pas le dernier combat de Jimmy que celui d'Achille. Présence absolue sur un blanc de blanc, brut de chez Hypnogis qui fait des merveilles cette année là avec le "Technical Ecstasy" du Fab' Sabb'. "For your life" n'a pas ici de place et c'est bien dommage. Mais l'équilibrage des faces, vous savez ce que c'est...

Le kraft recelait des trésors

Alors qu'il remplissait à nouveau les stades sans se préoccuper des ravages de l'ère punk, Led Zeppelin laissa les critiques sur leur faim avec "In through the out door".
"All my love" n'est certes pas aussi dense que "Whole lotta love", mais "In the evening" tient bon la barre. Au total, ce n'est pas le naufrage annoncé prématurément. L'album est trop méconnu et Je gage qu'il remontera à la surface de nos mémoires dans quelque temps, tant sa richesse est cachée et mérite mieux que les 12'44'' que cette remasterisation lui attribue. Charge à vous d'aller à la rencontre des oublis de cette sélection...

Epilogue

Chant du cygne, porte de sortie, tout penchait pour une grave fatigue qui aurait ravagé les dirigeants du Dirigeable. Or, si la réalité fut bien la fin du Zep', ce n'est pas à ce disque qu'elle le doit. John Bonham s'en alla rejoindre Keith Moon au pays des batteurs divins dès 1980. Il était irremplaçable pour les 3 autres : Led Zeppelin en mourut.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout bon !, 4 septembre 2007
Par 
gégé-blues (FRANCE-Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Ce double cd, regroupant 26 titres du formidable dirigeable, est une excellente compilation pour ceux qui veulent retrouver la magie de ce groupe intemporel qui a su créé son style. Souvent imité, jamais égalé, la musique du Led Zep est du pop-rock-blues teinté de hard, de folk et de psyché où les musiciens évoluaient avec virtuosité pour nous pondre de nombreux chefs-d'oeuvre éternels (communication breakdown, whole lotta love, immigrant song, starway to heaven, etc.... ) Sur une rythmique implacable, le guitariste ciselait des solis hallucinants tandis que le chanteur hurlait ou murmurait suivant l'inspiration du morceau qui pouvait décontenancer par une rupture brutale du rythme ou bien, au contraire, par un riff retentissant qui relançait une cavalcade débridée. Merci Robert Plant, Jimmy Page, John Paul Jones et John Bonham pour nous avoir léguer votre oeuvre éternelle que je ne me lasserai jamais d'écouter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 THE MASTERS..., 3 juin 2003
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
Oui, ce sont bien les masters qui sont présents sur ce double CD : le quatuor magique PLANT-PAGE-BONHAM-PAUL JONES a marqué à tout jamais de son empreinte indélébile l'histoire du rock en général, du hard-rock en particulier. la légende dit que c'est PAGE, alors guitariste des YARDBIRDS, qui aurait inventé le riff saturé sur son manche dans les années 66. Il n'y a qu'à écouter le riff introductif d"IMMIGRANT SONG" pour s'en convaincre. Les jeunes générations, abreuvées de starlettes préfabriquées sur des musiques préformatées, doivent absolument se procurer ce témoignage musical où, il y a une trentaine d'années 4 musiciens ont inventé un son, une rythmique, des mélodies si particulières. "KASHMIR", "WHOLE LOTTA LOVE", repris en rap ou R'N'B' par la suite par d'improbables apprentis sorciers, prouvent à quel point LED ZEP avait tout inventé. Le choix des morceaux reflète parfaitement tout le spectre musical que le dirigeable était capable d'assimiler : folk, blues, rock, hard-rock, boogie. A posséder impérativement dans sa CDthèque, mais le mieux c'est d'acheter l'intégralité des albums...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 vive les compiles quand on a pas les originaux, 15 avril 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remasters (CD)
avec ce double cd reprenant tout les meilleurs morceaux de led zeppelin j ai appris a mieux connaitre ce groupe qui marque le debut du hard rock,du hard rock fin. je conseille ce double album a tout ceux qui n auraient aucun album de ce groupe mythique et qui connaissent plus ou moins le groupe.a acheté absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Remasters
Remasters de Led Zeppelin (CD - 1993)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit