undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:13,92 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 août 2008
Un intérêt partagé pour un même style de musique et le plaisir de se retrouver peut amener des musiciens à réaliser de très bons albums. La même année avait vu la parution d'un fantastique 'Blues Summit', réunissant Joe Turner, T. Bone Walker, Otis Spann, George "Harmonica Smith", rien que cela. Au dos de la pochette figurait la mention "The three principals in this unusual session are major figures in the history of Blues". Un "Paris Blues" de 14' et une "Blues Jam' " de 11' pour quatre titres montraient ce que pouvaient jouer des "major figures" quand elles se lâchaient.
Ces trois musiciens n'ont pas, semble-t-il, grand chose en commun si ce n'est d'enregistrer pour Stax, en apparence seulement. Un indice qui contribue largement à expliquer la raison de cette rencontre réside dans la liste d'une partie des nombreux producteurs tous célébrités de Stax et de leurs intérêts musicaux: Albert King R&B, Blues, Isaac Hayes, Soul, Roebuck Pop Stapples, Soul-Gospel-Blues, David Porter, Soul; Booker T. Jones, Steve Cropper (Otis Redding, Sam and Dave), Al Jackson Jr fondateurs avec Donald "Duck" Dunn ami d'enfance de Steve, des célèbres groupes Soul: Les Mar-Keys, Booker T and the MG's i.e. Memphis Group ("Green Onions", "Soul Limbo", "Melting Pot"), avec lesquels Albert a joué au début de sa carrière (Born Under A Bad Sign).
Cette réunion de guitaristes légendaires de 41' n'a pour but que de jouer un instant ensemble pour le plaisir. Malgré l'accent qui est mis sur les guitares, pas de désir de démonstration, mais si la virtuosité des acteurs peut être mise en exergue, ce n'est que pour afficher une extraordinaire complémentarité.
"What'd I Say" de Ray Charles premier défi de taille!: pas de piano, l'intro du "Genius"est difficilement égalable. La voix d'Albert pendant 2'50, la basse de D.D.Dunn qui marque le tempo et accompagne les trois guitares, représentent un agréable amalgame des trois genres de musicalité, avec une touche funky. Au plus pourrait-on regretter que la Stratocaster à effet trémolo de Pops soit un peu trop en retrait par moments. Le chef d'oeuvre de Ray n'est pas dénaturé, juste revu version blues-soul. Suit "Tupelo" de John Lee, la voix très soul de Pops, l'incroyable agilité et la fluidité de sa guitare. "Opus de Soul" premier instrumental génial avec la Telecaster de Cropper qui outre l'intro donne la réplique parfois hargneuse à la fabuleuse Flying V d'Albert avec toujours celle de Pops en retrait. L'amateur aimerait que cette conversation, comme dirait Albert Collins ne s'arrête jamais. Et le plaisir va durer jusqu'au bout et la guitare d'Albert est une merveille qui trouve du répondant chez les autres, quelques soient les rythmes variés de R&B ou de soul. Et ce jusqu'à deux versions originales revisitées de "Don't Turn Your Heater Down" et du surprenant "Knock On Wood" d'un Cropper seul et déchaîné qui parachève l'album de Stax.
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2009
1969 fut une année faste pour le mythique Albert King. Trois album dans la même année, respectivement Years Gone By,King Of The Blues Guitar puis notre album dans le cas présent. Jammed Together a pour unique but, unique objectif de réaliser un pure boeuf entre trois grand du blues. Le King Albert, Steve Cropper et Pops Staple. Pour ces deux derniers, Steve Cropper est un Blanc qui joue de la guitare Fender Telecaster avec une telle profondeur de sentiments et une technique si exceptionnelles que sa musique transcende les barrières de couleur. Steve Cropper est celui que les Beatles admiraient tant, qu'ils voulurent venir jusqu'à Memphis pour enregistrer avec lui. est l'homme qui fit connaître Otis Redding, travaillant plus avec lui que quiconque, lui fournissant certains trucs techniques, dont manquait le maître du soul, au talent naturel, collaborant avec lui pour les chansons, s'assurant que les musiciens adéquats étaient choisis pour que la musique, finalement, produisît le sentiment que Redding voulait donner. Pour Pops Staples, Il commence à chanter et jouer de la guitare en 1931 avec les Golden Trumpets, un groupe de spirituals de Drew (Mississippi). Cette album réussit le coup de maître de réunir trois grands musiciens pour juste s'amuser a créer et reprendre, réinventer la musique.. Il vaut le détour vraiment. A Suivre 1970, Blues For Elvis (King Does The King's Things).

Durée : 41minutes - 10Titres.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
Un exercice de style époustouflant de bout en bout exécuté de main de maître par 3 géants de la guitare, avec une mention spéciale pour l"opus de soul",pour les frissons qu'il me donne,comme seuls avaient pu le faire le "Morning dew" des "Grateful Dead" ou le "Hurdy Gurdy man" de Steve Hillage. Vraimment magnifique et a recommander sans concession.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

41,96 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)