undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
17
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 octobre 2005
"Who do we think we are" est le dernier album du Deep Mark 2, celui qui a engendré des bombes telles que le génialissime "In Rock", l'explosif "Fireball" et le cultissime "Machine Head". Pierre angulaire du rock lourd, génial ouvreur du bal heavy, la bande est déjà aux sommets en 1973. Mais les luttes intestines ballotent la formation. On sent effectivement ici légèrement l'impact des "scènes conjugales" de Sir Blackmore et Sir Gillian. Pourtant, cet album n'en est pas moins une petite merveille. La musique est plus posée, les mélodies plus douces et cela donne un petit quelque chose bien appréciable. Comment ne pas fondre pour le tubesque "Woman from Tokyo" qui démarre fort et termine sur une partie de clavier légèrement aérienne. En conclusion, un album en deçà de Deep vaut tout les meilleurs d'aujourd'hui, et puis avec le vide musical ambiant actuel qu'il y'a parfois ( à part des très prometteurs comme Muse... )
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2011
Comment dire qu'a l'époque ont s'écoutaient du "Made in Japan" au p'tit dej,a midi c'était du "Machine head" et ont finissaient de refaire le monde sur "In Rock".....et lui(Who do we think we are)et arrivé....ben...il n'a bousculé notre quotidien,et maintenant que je l'ai a nouveau il faut bien avouer qu'il y a du tres bon dans cet album....ont a seulement pas su le déchiffrer a l'époque;de plus cet version comporte un titre instrumental qui dure 11 mn ou toute la magie des Pourpres fait son apparition;c'est du pur Blues et Jon Lord y est majestueux comme d'habitude.
Donc un album a posseder.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2009
Bien que préférant "Machine Head", je comprends les fans de cet album et il y en a beaucoup qui sont même hostiles au succès de "Machine Head". Pour ma part, je trouve que ces albums se complètent très bien. Il n'y a pas ici de morceaux agressifs comme "machine head" mais ça fleurte bon entre le Blues et le hard-rock. On y retrouve cette incroyable alchimie entre les musiciens qui, eux, savent jouer sur scène des mises en place complexes. C'est un album à écouter d'autant que le remastering est très bon.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2013
Je trouve que c'est l'album ou les chansons sont les plus travaillées. Pour moi, c'est le meilleur disque du groupe. Il n'y a pas un morceau à jeter. Chaque chanson est vraiment différente. Je peux le passer en boucle s'en m'en lasser. Valeur sure!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a eu le puissant Machine Head, fallait-il suivre cette même inspiration ? En 1973, Deep Purple semble ne semble pas suivre le tempo avec Who Do We Think We Are, septième album du groupe. En effet, s'il n'est pas mauvais, on est loin de la puissance et du génie qui émane du précédent opus mais pour autant, on reste globalement dans la même veine musicale, du coup assez prévisible. Pourtant, ça commence très fort avec "Woman From Tokyo", efficace et typique du Purple qui reste, avec "Smooth Dancer", l'un des rares titres phares du disque, mais la suite n'est malheureusement pas du même acabit. Il manque ce petit je-ne-sais-quoi pour captiver, le fait est que le Deep Purple version Mark II bat de l'aile puisque deux clans se sont formés avec d'un côté le caractériel Ritchie Blackmore et de l'autre le duo Gillian/Glover. Reste cet album, un bon disque de hard rock 70's, sans plus. A noter 7 "bonus tracks" dans la version remasterisée, en fait des reprises de titres d'origine et un long instrumental jazzy "first day jam" ou Jon Lord a la part belle.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2002
Cet album est paru alors que la déchirure du groupe se faisait de plus en plus ressentir; en effet : la magie Deep Purple est très estompée. Exemple des deux dernières chansons qui sont littéralement indignes de ce grand groupe, ainsi que "Mary Long", qui bien que musicalement intéressante est, pour rester sympa, franchement inspirée de "Smoke On The Water".
Mais qu'on ne s'y trompe pas : il y 3 chansons excellentes : "Woman From Tokyo", "Smooth Dancer" (ma préférée) avec son chant et ses riffs très puissants et "Rat Bat Blue" avec son riff de guitare qui déchire, qui justifient tout de même, si on est fan de Deep Purple, de se l'acheter sans aucun regret
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2001
C'est sûr que cet album ne vaut pas "Machine Head" ou "Made In Japan", mais si vous êtes comme moi un fan de Ian Gillan and Co, vous ne résisterez pas longtemps aux riffs convaincants de "Woman From Tokyo". Un vrai tube !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,33 €