undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

55
4,5 sur 5 étoiles
Atom Heart Mother
Format: CDModifier
Prix:24,00 €+2,49 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 16 janvier 2015
Je l'avais en vinyl j'ai voulu l' avoir en CD fini les cracouilles que l'on avait sur les vinyl le son est pur mais bon les puristes regretteront sans doute cet effet
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2014
Je numérise mes vinyles (plus de 600) depuis plus de 2 ans, et hop, encore un d'abimer. Sacrilège pour un disque hors du temps avec des climats à la Vangelis, Magma,.. et surtout à la Pink Floyd précurseur .Méconnu ou critiqué à l'époque, je le conseille à toutes et tous . Alors, on s'installe pour 23 mn et on oublie (presque) tout .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 décembre 2014
Que de souvenirs !!!!!! Chaque fois que j'écoute ce CD, je replonge dans ma jeunesse avec un immense plaisir !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2014
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé la tonalité de mes vingt ans !
Le son remastérisé est parfait.
A consommer sans modération
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 novembre 2014
Je me lançai dans cet album motivé, et content, et finalement ....
Je suis asse déçu de la chanson titre, qui est trop faible a mon gout. Mais
les fans diront que c'est un chef d'œuvre, donc je me dit que je ne suis pas fait
pour cet album.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 avril 2014
Une pièce instrumentale de 23,35 minutes en face A, et 28 minutes (en 4 titres) sur la face B. Atom Heart Mother, alias l'album à la vache, ne s'embarrasse pas de savoir s'il est commercial ou pas, comme Ummagumma, le précédent opus floydien. Un disque limite oppressant de par son côté hermétique, il faut dire qu'il est complexe, et qu'il est impossible d'en venir à bout à moins d'une dizaine d'écoutes. La première écoute, et même la deuxième, et même la troisième, seront difficiles, si vous ne connaissez pas encore ce remarquable album qui marque la fin de la période expérimentale du groupe (la suite sera plus zen et commerciale, plus connue aussi). Mis à part le morceau final de 13 minutes, qui est pas mal, mais long et inégal, rien à jeter ici. Sous-estimé et méconnu.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Il aura fallu deux albums, MORE (une musique de film) et UMMAGUMMA (mi-live mi-studio), pour que Pink Floyd devienne une institution, et celui-ci, ATOM HEART MOTHER, scellera définitivement ce statut.
Constituée d’un seul morceau en 6 parties, la première face - co-écrite avec le compositeur d’avant-garde Ron Geesin - est une œuvre grandiose. Passant d’un grand orchestre classique à une section chorale, puis au format quatuor de base, les passages se succèdent sans relâcher l’intérêt de l’auditeur. Tantôt épiques, inquiétantes ou apaisantes, les parties qui constituent cette œuvre ont des qualités de composition de haut vol, rendant unique ce vrai tour de force musical. Peu de groupes sont parvenus à un tel alliage de l’emphase et du rock avec autant de réussite, sans tomber dans d’évidents poncifs pompiers.
La deuxième face, constituée de quatre morceaux au format standard, est également une grande réussite. Proposant un morceau de chaque compositeur du groupe (tous trois différents et excellents), elle se conclut sur un ALAN'S PSYCHEDELIC BREAKFAST collégial aux effets plus datés et moins passionnant que le reste, mais par contre plus léger et plus drôle aussi. Un album magnifique à la pochette devenue mythique, qui ne se dévoile totalement qu'après maintes écoutes. Un disque à ruminer, quoi !
Tops : ATOM HEART MOTHER, IF, SUMMER ’68, FAT OLD SUN
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il aura fallu deux albums, MORE (une musique de film) et UMMAGUMMA (mi-live mi-studio), pour que Pink Floyd devienne une institution, et celui-ci, ATOM HEART MOTHER, scellera définitivement ce statut.
Constituée d’un seul morceau en 6 parties, la première face - co-écrite avec le compositeur d’avant-garde Ron Geesin - est une œuvre grandiose. Passant d’un grand orchestre classique à une section chorale, puis au format quatuor de base, les passages se succèdent sans relâcher l’intérêt de l’auditeur. Tantôt épiques, inquiétantes ou apaisantes, les parties qui constituent cette œuvre ont des qualités de composition de haut vol, rendant unique ce vrai tour de force musical. Peu de groupes sont parvenus à un tel alliage de l’emphase et du rock avec autant de réussite, sans tomber dans d’évidents poncifs pompiers.
La deuxième face, constituée de quatre morceaux au format standard, est également une grande réussite. Proposant un morceau de chaque compositeur du groupe (tous trois différents et excellents), elle se conclut sur un ALAN'S PSYCHEDELIC BREAKFAST collégial aux effets plus datés et moins passionnant que le reste, mais par contre plus léger et plus drôle aussi. Un album magnifique à la pochette devenue mythique, qui ne se dévoile totalement qu'après maintes écoutes. Un disque à ruminer, quoi !
Tops : ATOM HEART MOTHER, IF, SUMMER ’68, FAT OLD SUN
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 février 2014
Sorti en 1970, "Atom hear mother" est le premier album sans Syd Barrett (hormis la musique du film "More"). C'est aussi le premier opus de Pink Floyd que l'on qualifiera de "progressif".
Le morceau-titre qui tenait toute la face A du vinyl, malgré quelques imperfections (notamment dans les transitions) est une pièce ambitieuse à souhait: inquiétante, parfois lugubre, "Atom heart mother" ne laissera pas indifférente. On retrouve une orchestration complexe avec cuivres et coeurs contemporains, des accords parfois dissonants. La deuxième partie de l'album est très différente; on commence par "If", ballade folk et mélancolique de Waters qui n'est pas désagréable. Puis vient le chef-d'oeuvre de Wright: "Summer'68", morceau génial qui commence lentement puis monte en puissance avec là encore des cuivres: c'est pour moi le second grand moment de l'album. Le tranquille "Fat old sun" (composé par Gilmour), bien que plus classique est un bon morceau du guitariste. Seul le dernier titre, l'expérimental "Alan's psychedelic breakfast" est peut-être dispensable, malgré quelques passages intéressants (trop long avec beaucoup de bruitages, un peu dans le style d'Ummagumma").
"Atom heart mother est un album essentiel du Floyd, annonciateur de futurs chefs-d'oeuvre dans les seventies. Mais ce n'est pas celui que je conseillerai pour découvrir le groupe car il est quand même un peu difficile d'accès (la production et le son n'étant pas non plus au top).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2014
je suis surpris par la pochette carton du CD très bas de gamme.il est par ailleurs très difficile d'extirper le CD de cette dernière.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé