Commentaires en ligne 


11 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


75 internautes sur 77 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le clavier magnifiquement touché...
Pour ceux qui craindraient encore un Bach "machine à coudre" et auraient peur que l'ennui les assaille à l'écoute de l'ensemble des variations qui composent LE CLAVIER BIEN TEMPÉRÉ, écoutez ce disque !
Admirez comment Richter "fait un sort" à chacun des morceaux avec infiniment de compréhension et de...
Publié le 11 septembre 2002 par jérôme hébert

versus
8 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pour Richter, mais pas pour bach...
D'autant que l'ensemble est fort mal enregistré : piano trop présent, forte réverbération... Une interprétation à l'ancienne de bach, c'est à dire un Bach passé à la moulinette de la musique post-romantique (Malher et Bruckner). C'est parfois très beau, là n'est pas le problème... F. Gulda...
Publié le 29 novembre 2009 par Stephane Brami


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Surestimé, 5 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD) (CD)
Je n'ai jamais compris l'importance qu'on donne à cet enregistrement (qui d'ailleurs est fort mal enregistré): Richter est certes un "personnage" du piano, mais si son apport dans Schubert, parfois dans Beethoven, le plus souvent dans la musique soviétique est intéressant, dans Bach je ne vois guère ce qu'il ajoute à ...(remplir avec l'un ou l'autre des numéros de ce puits sans fond qu'est le catalogue pianistique de Bach)- il se situe en fait dans la lignée d'un Fischer - c'est certes très beau, mais ne s'impose pas dans les grandes interprétations : leonhardt et Moroney au clavecin, Gould au piano ; on peut à loisir critiquer Gould, mais au moins celui-ci tente quelque chose et propose une alternative sérieuse au clavecin, qui reste l'instrument pour lequel ces pièces géniales ont été composées.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit