undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

11
4,5 sur 5 étoiles
Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD)
Format: CDModifier
Prix:14,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

77 sur 79 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 septembre 2002
Pour ceux qui craindraient encore un Bach "machine à coudre" et auraient peur que l'ennui les assaille à l'écoute de l'ensemble des variations qui composent LE CLAVIER BIEN TEMPÉRÉ, écoutez ce disque !
Admirez comment Richter "fait un sort" à chacun des morceaux avec infiniment de compréhension et de délicatesse.
Il y a des critiques qui lui reprochent sa trop (?) grande subjectivité. Pour ma part, je ne saurais regretter une trop grande présence de poésie. D'autant que le respect de l'oeuvre est total. Devant une telle interprétation si magnifique, il n'y a qu'à s'incliner !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 décembre 2009
N'écoutez pas les "savants" spécialistes et autres demi-habiles qui vous disent qu'on ne peut jouer Bach au piano. On peut le jouer même au synthétiseur et la réussite est ici prodigieuse, aussi légitime que celles de Léonhardt au clavecin ou Gulda au piano. Certes c'est enregistré moyennement, mais ça n'a rien de scandaleux et cette réverbération ne gêne pas l'esprit d'une interprétation qui assume effectivement son "romantisme". La sonorité de cathédrale de Richter donne une allure altière mais jamais grandiloquente à l'ensemble.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il n'y a pas une seule seconde à hésiter devant cette édition fabuleuse. Ouvrez vite, placez le 4ème CD sur votre appareil et écoutez le BWV 883. Vous comprendrez immédiatement en quoi la lecture très personnelle de Richter, pleine de poésie presque sacrée, et de virtuosité, sied à merveille au génie de Bach.
Nous sommes avec Richter à mille lieues de Gould ou de Leonhardt, mais que cette distance est salutaire en ce sens qu'elle donne une autre dimension, tout aussi remarquable que les autres de ces pièces de Bach que d'aucuns nomment l'ancien testament du pianiste tant elles font référence. Les puristes de la prise de son seront peut être un peu déçus par l'athmosphère un peu réverbérée de cette prise d'il y a 40 ans à Salzbourg. Mais l'essentiel n'est pas là. Ces pièces sont l'occasion si rare d'une plongée pure dans l'univers de Bach, avec la geste habile, souple, variée, émue, recueillie; tonique ou vive quand il le faut, mais jamais mécanique d'un pianiste de légende.
De surcroit un rapport qualité prix imbattable : doit figurer dans toute bonne discothèque.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 janvier 2013
Il est vrai que ce disque est fort mal enregistré, ce qui est d'autant plus dommage parce que Richter joue Bach ici sur un magnifique Boesendorfer et non pas un Steinway comme d'habitude, ce qui donne une couleur toute différente au Clavier Bien Tempéré et lui sied tout particulièrement.

Mais on a là l'interprétation la plus maîtrisée, la plus souveraine et la plus naturelle du CTB. Non pas un Bach "romantique" comme le lui reprocheraient certains, mais un Bach intemporel, qui fait résonner la musique au-delà des styles et des époques — et, ce qui est vrai, qui privilégie les grandes lignes au détriment du détail du contrepoint, d'où cette impression de fluidité, de tranquillité, de naturel.

Cette interprétation magistrale est aux antipodes de celle de Glenn Gould — elle est toute aussi géniale, mais l'exact contraire — les deux interprétations se complètent en fait à merveille. Peut-être faut-il renoncer à trouver "LA" version parfaite d'une oeuvre aussi complexe et variée que le CTB, et accepter que c'est une de ses richesses qu'elle puisse donner lieu à des interprétations aussi différentes.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 octobre 2013
Magnifique interprétation de Richter. Pour moi une version de référence. En revanche le son est variable et parfois carrément moyen avec des bruits intempestifs parfois. Il faudrait savoir comment cela a été réalisé mais on pouvait certainement faire mieux à l'époque de cette prise de son.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 août 2011
Mélomane mais pas spécialement nerd en musique classique, j'ai adoré cette album. Je trouve que certaines mélodies sonneraient très bien en "musique électronique".
Bémol sur la qualité de l'enregistrement quand même. Le son me parait "gras", on dirait que cela a été enregistré dans un salon... En dehors de ça, c'est superbe !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2014
I used to own that vinyl version before the great changeover. Now you can own the CD's before the great changeover to only download.

This is great music well executed. Be sure to look at the list as there is not one clinker on the list. Naturally everyone will have their favorite and mine is "Prelude and Fugue No. 14 in F sharp minor, BWV 859"

Do not forget to take some time to look up Sviatoslav Richter and Johann Sebastian Bach as it can add to the enjoyment of the depth of the music.

It would be Fugue-el to by the whole album instead of piecemeal.

I use this for driving music, background for reading, and just zoning out.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 janvier 2014
Parfait comme cadeau, exactement le souhait évoqué. Pour renouveler sa discothèque, en casque ou dans la maison, pour un mélomane.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 juillet 2012
Je n'ai jamais compris l'importance qu'on donne à cet enregistrement (qui d'ailleurs est fort mal enregistré): Richter est certes un "personnage" du piano, mais si son apport dans Schubert, parfois dans Beethoven, le plus souvent dans la musique soviétique est intéressant, dans Bach je ne vois guère ce qu'il ajoute à ...(remplir avec l'un ou l'autre des numéros de ce puits sans fond qu'est le catalogue pianistique de Bach)- il se situe en fait dans la lignée d'un Fischer - c'est certes très beau, mais ne s'impose pas dans les grandes interprétations : leonhardt et Moroney au clavecin, Gould au piano ; on peut à loisir critiquer Gould, mais au moins celui-ci tente quelque chose et propose une alternative sérieuse au clavecin, qui reste l'instrument pour lequel ces pièces géniales ont été composées.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 novembre 2009
D'autant que l'ensemble est fort mal enregistré : piano trop présent, forte réverbération... Une interprétation à l'ancienne de bach, c'est à dire un Bach passé à la moulinette de la musique post-romantique (Malher et Bruckner). C'est parfois très beau, là n'est pas le problème... F. Gulda est davantage idiomatique, sans doute aujourd'hui faudrait-il écouter au piano Koroliov, ou attendre ce que Perahia en fera.
Je le répète, bach a essayé un piano forte en 1740 à la cour de Berlin, et on avait l'habitude depuis longtemps de jouer sur différents instruments à clavier. Pour ma part, j'aime les deux versions (Hantaï au clavecin est absolument prodigieux).
Il est par contre intéressant pianistiquement d'entendre Richter dans ce répertoire et d'entendre ce qu'il pouvait en faire avec sa culture russe du piano (et pour moi qui adore le piano, c'est toujours intéressant).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD)
Bach : Le clavier bien tempéré (Coffret 4 CD) de Johann Sebastian Bach (CD - 2014)